thème : travail
Réagir (1)EnvoyeriCalPartager

samedi 8 décembre 2018 à 10h


1 2 3 4 5 6 7 8

Manifestation - cortèges pour rejoindre les Gilets jaunes

[Pour les autres rv Gilets jaunes du 8 décembre à Paris, voir ici]

Plusieurs cortèges se donnent rendez-vous à 10h Gare Saint Lazare, pour ensuite rejoindre les Gilets jaunes autour des Champs Élysées: Cheminots, Comité Adama (violences policières, quartiers populaires), Étudiants, Inter-luttes « Rencontrons-nous pour bloquer Paris », ... Voir les appels ci-dessous.


1 2 3 4 5 6 7 8

Acte IV : Gilets jaunes des luttes

Les Cheminot.es de l'Intergare, Le Comité Adama, Les postier.es en lutte, L'Action Antifasciste Paris-Banlieue, Le Comité de Libération et d'Autonomie Queer, La Plateforme d'Enquêtes Militantes…

Samedi 1er décembre, au milieu des nombreux affrontements entre Gilets jaunes et forces de police, un cortège hors du commun a vu le jour : à l'appel des Cheminots de l'Intergare, du Comité Adama, de la Plateforme d'Enquêtes Militantes, de l'Action Antifasciste Paris-Banlieue et du Comité de Libération et d'Autonomie Queer, nous avons défilé ensemble au départ de Saint-Lazare, vers les Champs-Élysées.

Samedi 8 décembre, nous appelons à reproduire ces alliances pour faire front commun dans le climat révolutionnaire qui bouscule le pays. Le mouvement des gilets-jaunes doit non seulement se poursuivre, mais il doit être amplifié et élargi. Nos luttes ont leur place dans ce mouvement, elles doivent le soutenir et porter leurs revendications propres. Par les manifestations et les blocages, mais aussi par la grève et sa généralisation, il faut bloquer l'économie et faire plier Macron.

En multipliant ses attaques, le régime Macron soude nos alliances, à égalité, avec nos spécificités. Dans les quartiers populaires aussi on doit faire des heures de trajet en voiture - ou dans des transports dégradés - pour bosser dans des usines, dans des entrepôts, dans le nettoyage industriel ou encore dans le secteur de la sécurité. Les femmes sont en première ligne pour subir ces galères, comme elles sont en première ligne du mouvement des gilets jaunes.

En envoyant ces lacrymos et ces grenades sur les gilets-jaunes, dans des quantités records, le gouvernement poursuit aussi ce qu'il fait déjà dans les quartiers populaires, dans les manifestations, dans les universités et les lycées. Et en s'attaquant aux cheminot.es ou aux hôpitaux, Macron détruit encore un peu plus les services publics dont nous avons besoin au quotidien.

Un mouvement aussi fort ne peut pas se poursuivre sans une remise en cause générale du système. Il ne peut pas oublier les violences policières, le racisme et le sexisme, la transphobie, la lesbophobie et l'homophobie, l'exploitation au travail et ailleurs, l'oppression dans nos quartiers, nos entreprises, nos écoles ou dans la rue. Et c'est à nous de porter ces combats.

Etudiant.es et salarié.es, précaires et chômeur.ses, jeunes des quartiers, gilets jaunes ou syndicalistes de combat…soyons plus nombreux que jamais le samedi 8 décembre, à 10H00, sur le parvis de la Gare Saint Lazare.

AG d'organisation du cortège, jeudi 6 décembre à 19H00, Bourse du travail de Saint-Denis : https://www.facebook.com/events/5822014355431…

Signataires:

Les Cheminot.es de l'Intergare, Le Comité Adama, Les postier.es en lutte, L'Action Antifasciste Paris-Banlieue, Le Comité de Libération et d'Autonomie Queer, La Plateforme d'Enquêtes Militantes…

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/66038
Source : https://www.facebook.com/events/5910427513255…


1 2 3 4 5 6 7 8

Cortège cheminots pour rejoindre les Gilets jaunes

« Acte IV » - appel à la révolte de tous les cheminots !

Cheminots de l'Intergare

Prenons le train de la colère sociale avec les gilets jaunes !

La colère sociale contre les politiques de Macron a explosé partout dans le pays. Le mouvement des gilets jaunes a commencé contre la hausse du prix du carburant, mais aujourd'hui les revendications touchent à la question du coût de la vie, la casse des services publics de proximité, l'augmentation des prix et le gel des salaires. Trop, c'est trop ! Nous, cheminots, sommes aussi concernés !

Le mouvement ouvrier doit bouger.

Allons-nous attendre que ce mouvement se termine pour appeler à nos traditionnelles manifestations ? Va-t-on ensuite se plaindre du fait que la population ne nous soutient pas ? Il est grand temps que les cheminots rentrent massivement dans la bataille ! Nous avons notre mot à dire dans ce mouvement, apportons notre pierre à l'édifice de la colère sociale ! Les organisations du mouvement ouvrier doivent arrêter de tergiverser, nous avons devant nous la possibilité de faire enfin plier ce gouvernement des riches. Macron n'est pas invincible ! C'est maintenant qu'il faut y aller!

La Bataille du Rail n'est pas finie.

Après plus de trois mois de grève contre la réforme ferroviaire et la casse du service public, nous sommes toujours en colère ! Nos conditions de travail se dégradent, avec des suppressions de postes et des réorganisations. Le service public disparaît, avec des fermetures de guichets, de lignes et de gares partout en France, touchant surtout les milieux éloignés des grandes villes. Nous avons des raisons pour descendre dans la rue et se révolter !

Tous et toutes en grève et dans la rue le 8 décembre !

Soyons massivement en grève samedi prochain ! Organisons un énorme cortège cheminot, avec nos gilets orange, pour s'inscrire dans ce mouvement de colère sociale, tout en portant nos propres revendications et nos propres méthodes, celles de la grève et sa généralisation!

Allons manifester tous ensemble, quelque soit notre étiquette syndicale, avec les gilets jaunes ce samedi 8 décembre !

Rendez-vous : samedi 8 décembre à 10h pour un départ en commun vers les manifestations du jour

Source : https://www.facebook.com/events/3663769205985…


1 2 3 4 5 6 7 8

Manifestation

Cortège étudiant de Tolbiac avec les Gilets Jaunes

Étudiants de Tolbiac

Tolbiac est bloquée depuis mercredi. Après deux AG massives, les étudiant.es entrent dans la danse: contre l'augmentation des frais d'inscriptions pour les étudiants étrangers, la casse de l'université mais aussi contre la vie chère, la précarité et le gouvernement Macron. Avec le comité adama et les cheminots, manifestons ensemble aux côtés des gilets jaunes, samedi rdv à 10h gare Saint lazare !

Source : https://www.facebook.com/events/2663539675713…


1 2 3 4 5 6 7 8

Compte rendu officiel de la première

Rencontre pour bloquer Paris et sa banlieue

Gilets jaunes et AG interprofessionnelle

AG interprofessionnelle / inter-luttes

Appel à manifester samedi 8 décembre 2018 au départ de la gare Saint-Lazare et en direction de l'Elysée,

Trois cent cinquante personnes se sont rencontrées, Mardi 4 Décembre 2018, à la Bourse du Travail de Paris.

Nous avons dû changer deux fois de salle pour que tout le monde puisse tenir et nous avons terminé dans la plus grande salle de la Bourse du Travail de Paris. C'est la première très bonne nouvelle.

Le débat a été introduit par les postiers et les postières du département des Hauts de Seine qui sont en grève depuis plus de huit mois.

Puis un débat s'en est suivi. Un débat parfois contradictoire, comme la situation, mais avec une volonté très enracinée de trouver des points communs et de s'unir pour ne plus subir.

Tout le monde s'est retrouvé pour dire que nous ne pouvons rester à seulement regarder ou à manifester le samedi. Il faut partout bloquer nos lycées, nos universités, nos quartiers et nos entreprises. Oui un mouvement d'ensemble, la généralisation de la grève et la grève générale sont à l'ordre du jour.

Voici les principales décisions qui ont été arrêtées.

  • Participer en tant qu'assemblée générale inter professionnelle et interluttes à la rencontre proposée par le comité Adama Traoré, l'intergare et la plateforme d'enquêtes militantes. Dans la situation actuelle, nous ne pouvons pas nous payer le luxe de la division.
  • Appeler à manifester samedi 8 décembre 2018 au départ de la gare Saint-Lazare et en direction de l'Elysée, avec la volonté ferme de faire avancer l'idée que pour gagner il faut une grève générale.
  • Oui la grève est l'arme privilégiée de notre camp. Il faut donc la construire et aussi mettre en place sur Paris des actions de blocage de l'économie.
  • Deux commissions de travail se tiendront donc Vendredi 7 Décembre 2018 à partir de 19 heures 30 à la Bourse du Travail de Paris, rue du Château d'Eau.
    - Première commission, comment construire la grève et qui s'adresse à tous les secteurs en lutte ou qui se pose la question de l'être.
    - Deuxième commission, quelles actions de blocage et organisons nos blocages pour que rien ne tourne.
  • La prochaine assemblée générale de « rencontrons-nous pour bloquer Paris et sa banlieue » aura lieu Mardi 11 Décembre 2018 à 19 heures 30.

Source : https://tendanceclaire.org/breve.php?id=31565
Source : https://www.frontsocialuni.fr/les-rendez-vous…


1 2 3 4 5 6 7 8

Tous et toutes avec les gilets jaunes !!!

SUD Aérien

Le pouvoir prend peur et commence à reculer :
Le peuple de France se révolte, et le mouvement des gilets jaunes pose les vraies questions :

Baisse voire suppression des taxes les plus injustes, qui frappent les pauvres avant tout et épargnent les riches. Pour une véritable justice fiscale faisant payer les riches avant tout !

Les territoires se meurent, abandonnés par les services publics, partout c'est restriction d'effectifs, hôpitaux et maternités en berne, écoles et universités surchargées, transports publics dégradés voire inexistants....

Les revenus du travail ne suffisent plus pour vivre, il faut une augmentation du Smic, des salaires, retraites et minimas sociaux de 200€ minimum !

La planète est en danger, elle ne sera pas sauvée par des millions de voitures électriques mais par un maillage de transports en commun de qualité et écologique.

Notre pays se transforme en dictature, ils veulent nous interdire de manifester, grenadent à tout va, emprisonnent des lycéens qui ont eu l'audace d'écrire Macron démission sur le panneau du lycée..... Tirs de flash ball et grenades offensives.... Mort d'une vieille dame à Marseille suite au tir d'une grenade au quatrième étage !

Il est temps de se révolter, avec les gilets jaunes .

Nous appelons à manifester et rejoindre les points de blocage, nombreux et avec détermination, aux côtés des gilets jaunes, des syndicats et des jeunes qui refusent ce gouvernement des riches et exigent des mesures concrètes !

  • Rassemblement Paris, Gare Saint Lazare à 10H samedi 8 décembre
  • Un deuxième point de rendez-vous dans la journée est fixé à 14H au départ de la manifestation Climat place de la Nation

SUD Aérien

E-mail : sudaf@exwanadoo.fr
Site web : sud-aerien.org
Sud Aerien
@SudAerien

Source : https://solidaires.org/Tous-et-toutes-avec-le…


1 2 3 4 5 6 7 8

Pour un féminisme des quartiers populaires !

  • 9h30 : RDV devant la mairie pour un départ groupé de Saint-Denis, Basilique.
  • 10h : RDV à Saint-Lazare, pour rejoindre les organisations féministes et queer, les travailleurs/travailleuses en lutte, les quartiers populaires ...

Nous, collectif défendant un féminisme populaire, prenons la parole dans le cadre du mouvement des gilets jaunes pour rappeler que nous sommes de toutes les luttes. Nous sommes de toutes les luttes, car les femmes des classes populaires sont en première ligne de toutes les violences et de toutes les résistances.

Nous habitons, travaillons et militons dans le 93, surtout à St Ouen et à St Denis. Cette bourse du travail, c'est notre QG depuis longtemps ! Nous travaillons à l'hôpital Delafontaine, dans les écoles de St Ouen, à la Poste, au lycée Angela Davis de St Denis et dans d'autre lycées pro, dans le social du 93… nous sommes contraintes au travail non déclaré si nous sommes sans-papiers ou encore au chômage, à la précarité.

Partout autour de nous, nous voyons la violence sociale qui s'abat sur les quartiers populaires. Nous le disons : à chaque crise sociale, économique, les femmes vivent les plus grandes violences, encore plus les femmes exploitées, les femmes sans-papiers, les femmes des quartiers populaires. ! 80% des travailleurs pauvres sont des femmes !

Les gouvernements et leurs médias veulent nous déshumaniser, nous rappelons que nous nous battons pour créer des solidarités et retrouver de la dignité.

  • Y en marre d'être exploitées : d'avoir des boulots qui détruisent nos vies et nos corps ! Y en marre de la précarité qui nous rend à la merci des chefs et des patrons !
  • Y en a marre du chômage ! Marre que les riches s'engraissent sur notre dos et celui de nos familles ! Y en a marre qu'ils bradent notre droit à la santé et au logement !
  • Y en marre de l'absence de logements sociaux décents ! y en a marre d'attendre 3 ans pour avoir un HLM ! Y'en a marre de leurs Grand Paris et de leurs Jeux Olympiques qui détruisent nos quartiers !
  • Y en a marre de l'école au rabais et de leurs réformes pourries ! C'est pas en ramenant les flics dans nos écoles qu'on combattra les inégalités ! L'échec scolaire ne vient pas de nos enfants : le problème c'est leur système !
  • La chasse aux pauvres, les violences racistes et policières, les prisons remplies des nôtres, le sexisme, l'homophobie, on en veut plus !

Nous voulons rappeler que la lutte ne peut pas se faire sans les femmes ! La place des femmes est dans la lutte !

Les violences homophobes, conjugales, sexistes augmentent. Nous sommes en danger partout : à la maison, dans la rue, au travail, et même dans nos collectifs militants.

Nous militons tous les jours de l'année dans nos quartiers, dans nos boulots Si on veut que le mouvement des gilets jaunes devienne une vraie contestation sociale, la lutte ne se fera pas sans nous.

Mais la lutte ensemble se fera à une seule condition : toutes les femmes doivent pouvoir militer en sécurité. Aucun agresseur dans nos rangs. Nous devons en prendre l'engagement dans nos collectifs, dans cette assemblée et dans la lutte à venir !

Nous ne ferons aucune concession : ni dans notre camp, ni dans le camp des médias et des politiques. Nous ne les laisserons pas utiliser les droits des femmes pour criminaliser les quartiers et les immigrés.

Le féminisme populaire n'est pas une option dans ce mouvement que nous construisons. Bien au contraire, les femmes et les Lesbiennes, les gays, les bies, les trans sont en première ligne des violences. Mais nous sommes aussi en première ligne des résistances.

Nous, Femmes en lutte 93, appelons toutes les forces des femmes des quartiers populaires à marcher samedi.

  • 9h30 : RDV devant la mairie pour un départ groupé de Saint-Denis, Basilique.
  • 10h : RDV à Saint-Lazare, pour rejoindre les organisations féministes et queer, les travailleurs/travailleuses en lutte, les quartiers populaires ...

Nous militons tous les jours de l'année dans nos quartiers, dans nos boulots. Si on veut que le mouvement des gilets jaunes devienne une vraie contestation sociale, la lutte ne se fera pas sans nous. Mais la lutte ensemble se fera à une seule condition : toutes les femmes doivent pouvoir militer en sécurité. Aucun agresseur dans nos rangs.
Nous ne ferons aucune concession : ni dans notre camp, ni dans le camp des médias et des politiques (...) Le féminisme populaire n'est pas une option dans ce mouvement que nous construisons.

Source : http://femmesenlutte93.over-blog.com/2018/12/…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Ajout

Par Anonyme, le 06/12/2018 à 14:30

Merci d'ajouter l'appel commun mis en ligne ce matin : https://www.facebook.com/events/591042751325580/