Réagir (1)EnvoyeriCalPartager

lundi 30 avril 2018 à 18h

Meeting unitaire « La parole aux luttes »

Avec les cheminotEs, pour les services publics, faisons face à Macron

Un mouvement social profond existe dans le pays. Il se construit face à une la double offensive néolibérale contre les statuts des salariés et contre les services publics, en partant des universités et du service public ferroviaire.

Avec ses ordonnances, Macron veut casser une société publique performante, créée historiquement pour faire face à la défaillance des entreprises privées. La dégradation de la qualité du service et l'augmentation des prix n'est pas due au statut des cheminots, mais à l'insuffisance des investissements, aux baisses d'e ffectifs, et diverses réformes. La dette a été créée de tout pièce par l'irrationalité des investissements et le découpage de la SNCF. En Allemagne, en Grande-Bretagne, le fret en France montre que la privatisation et l'ouverture à la concurrence renforceraient la dégradation du service. Le train est un enjeu écologique, d'aménagement du territoire, de la communication, il ne peut être soumis aux intérêts privés.

Macron attaque de même tous les services publics en remettant en cause le statut des fonctionnaires par CAP22, en supprimant 120 000 postes, en privatisant.

Dans les universités, les étudiant-e-s se battent pour la défense du service public contre la sélection sociale, pour leurs qualifications.

Macron veut maintenant l'assurance chômage et les retraites.

Il faut l'arrêter, et le mouvement social qui se construit aujourd'hui, 50 ans après Mai 68, avec les grèves, les manifestations des 19 avril, 1 er mai, 3 mai, 5 mai et 22 mai en est capable.

Nous voulons apporter tout notre soutien à cette mobilisation, à celle des cheminot-e-s en particulier, qui ont été à mainte reprise un symbole de la résistance du mouvement social. Nous voulons aider à la convergence contre Macron pour mettre un coup d'arrêt à sa politique et ouvrir la possibilité d'alternatives, d'un autre monde.

Pour ces raisons, nous appelons à un grand rassemblement lundi 30 avril sur la Place de la République, pour donner une tribune aux mobilisations qui se construisent actuellement et montrer que, tous unis contre Macron, nous pouvons gagner.

à l'appel de...

Clémentine Autain, Olivier Besancenot, David Cormand, Gérard Filoche, Benoît Hamon, Pierre Laurent, François Ruffin...

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/61819
Source : http://www.convergence-nationale-rail.fr/2018…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

paradoxes

Par Anonyme, le 30/04/2018 à 17:39

Macron a décrété que les trrès riches n'ont pas besoin de président... Pourquoi leur fait-il un cadeau fiscal de 6 milliards d'euros alors? Serait-ce contre leur gré?

Macron a mis l'accent sur les "premiers de cordée", en prétextant que ce sont eux qu'il ne faut pas décourager d'investir par une pression fiscale trop forte. Soit. Mais cette comparaison me laisse perplexe. Ne seraient-ce pas les premiers de cordée qui ont le privilège de couper la corde?