Réagir (2)EnvoyeriCalPartager

jeudi 18 avril 2019 à 14h

6 parties : 1 2 3 4 5 6

Attention: ceci est la manifestation éducation du 18 avril

Pour la manifestation Gilets jaunes du samedi 20 avril:
https://paris.demosphere.net/rv/69148


1 2 3 4 5 6

Manifestation éducation

Contre le projet de loi Blanquer

Trajet / parcours: départ 14h Place de la Sorbonne en direction du ministère

Attention: des informations contradictoires circulent sur le lieu de rendez-vous.
Certains tracts annoncent 14h Jussieu. Le SNUIPP 75 nous a confirmé que le trajet déposé en préfecture était au départ de la Sorbonne.

Rendez-vous particuliers:

  • 9h30: Assemblée générale unitaire éducation 95 à Cergy
  • 9h30: Assemblée générale éducation à Paris
  • 10h00: Assemblée générale éducation Argenteuil et Bezons
  • 10h00: Assemblée générale éducation à Ivry
  • 10h30: Assemblée générale éducation 92 à Nanterre
  • 12h30 : Rassemblement éducation à Ivry
  • 18h00: Assemblée générale éducation à Champigny

Cette page, sur Démosphère, sera régulièrement mise à jour avec les informations pratiques et les tracts d'appel pour cette manifestation.


1 2 3 4 5 6

Intersyndicale 93 : soutien aux AG, mobilisation jeudi 18 avril !

Les organisations syndicales de la FSU, de la FNEC FP FO, CGT Éduc'action, SE-UNSA et CNT Éducation de Seine-Saint-Denis appellent à développer partout la mobilisation pour l'abandon du projet de loi Blanquer !

Les grèves et manifestations puissantes des mardi 19 mars, samedi 30 mars et jeudi 4 avril, sont accompagnées de multiples actions locales, construites par les enseignant-es et les parents d'élèves de Seine-Saint-Denis. Tous les jours, dans de nombreux endroits en France comme en Seine-Saint-Denis, ont lieu de nombreuses réunions, AG, rassemblements, des mobilisations locales sous diverses formes dans l'unité avec les parents, toutes ces initiatives sont importantes et témoignent d'une volonté de faire retirer ce projet de loi !

Les organisations syndicales signataires soutiennent toutes les initiatives décidées localement. Elles appellent à amplifier la mobilisation sous toutes ses formes et l'inscrire dans la durée.

AG et réunions publiques, rassemblements et manifestations, grèves, distributions de tracts, opérations écoles désertes... Faisons de la semaine du 8 au 12 avril, une semaine d'actions dans toutes les villes du département, dans la perspective d'une nouvelle journée de grève le jeudi 18 avril.

Tou·tes ensemble, exigeons l'abandon du projet de loi « école de la confiance » du ministre Blanquer !

Et bien sûr à la reprise on reprend toujours plus fort, avec la grève nationale unitaire pour les services publics, la fonction publique et l'École le jeudi 9 mai !


Pour une école démocratique et émancipatrice !

Contre l'école Blanquer de la sélection !

Les réformes du gouvernement en matière d'éducation construisent une école toujours plus sélective contraire aux intérêts de la population, en particulier ceux des élèves de Seine-Saint-Denis. Après les réformes du lycée et la sélection à l'université, la loi Blanquer dite « école de la confiance » franchit de nouvelles étapes. Dans leurs mobilisations, les personnels et les parents d'élèves ont montré leur détermination à lutter pour un service public d'éducation de qualité. Ils/elles rejettent la politique éducative rétrograde conduite actuellement à marche forcée !

Transformer les écoles et les collèges en Etablissements Publics des Savoirs Fondamentaux (EPSF)

L'article 6 de la loi Blanquer propose d'écraser l'autonomie des écoles, en les mettant sous tutelle des signataires principaux et des conseils d'administration des collèges.

Avec cet article, ce sont les missions des directeurs et directrices d'école qui sont remises en cause. Les directions d'école jouent pourtant au quotidien un rôle essentiel auprès des familles, et des collègues.

Des conséquences sont à craindre pour les enseignant-e-s et élèves du second degré : savoir minimal dispensé, menaces sur les statuts et obligations de service...

Les écoles transformées en EPSF serviraient à former les élèves aux savoirs « fondamentaux » réduits au « lire, écrire, compter et respecter autrui ».

En Seine-Saint-Denis, ce sont les élèves et les familles les plus fragiles qui paient le prix de cette austérité budgétaire :

  • À la rentrée 2019, seulement 1 poste supplémentaire d'enseignant-e sur le 93 pour 2 000 élèves en plus dans les collèges !
  • Baisse des moyens horaires, en particulier au détriment des élèves non-francophones, de l'enseignement adapté, en situation de handicap ou décrocheur-se-s.
  • Dégradation des conditions de travail pour les élèves comme pour les personnels : toujours plus d'élèves par classe ; pressions sur les enseignant-e-s pour accepter davantage d'heures supplémentaires et des missions en dehors de leur temps de service.

Blanquer : ministre autoritaire !

L'article 1 de l'école de la confiance vise à faire taire les expressions critiques des enseignants sur l'école. Les menaces de sanctions ou sanctions contre les enseignant·es se multiplient sous Blanquer.

Un lycée du tri social

Dès la sortie du collège, les élèves sont orienté·es dans un lycée très sélectif. Leur destin scolaire sera déterminé à cet âge précoce en fonction du lycée d'affectation, des choix d'option ou d'une orientation de seconde zone en lycée pro.

Réforme du lycée et du baccalauréat

  • Orientation précoce des élèves. Orientation contrainte par les spécialités disponibles dans le lycée d'origine et les places disponibles.
  • Disparition du baccalauréat national au profit d'un baccalauréat local. Évaluation permanente.
  • Baisse du nombre de postes d'enseignant-e-s et augmentation du nombre d'élèves par classe.

Réforme de la voie professionnelle du lycée

  • Difficulté d'accès aux études supérieures (BTS, université) du fait d'une diminution des heures de cours dans les disciplines générales.
  • Baisse de la spécialisation des élèves avec la mise en place des familles de métiers.
  • Suppressions de postes : - 40 équivalents temps plein (ETP) dans les sections professionnelles des lycées de l'académie à la rentrée 2019.

PARCOURSUP : sélection à l'entrée à l'université

Les nombreux changements relatifs à l'orientation dont la loi ORE continuent de cristalliser une profonde anxiété chez les élèves de Terminale et leur famille. Dans ce contexte, alors même que les jeunes ont besoin d'être mieux accompagné-e-s dans la construction de leur parcours d'orientation, les missions des Psy-EN sont remises en cause et des fermetures de CIO programmées.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/69440
Source : https://93.cgteduccreteil.org/Intersyndicale-…


1 2 3 4 5 6

Contre la destruction de l'école publique

Soutenez les personnels de l'éducation

AG des grévistes de l'éducation Paris

Le ministre Blanquer est en mission pour liquider l'École Publique. Sous prétexte d'une simplification de fonctionnement, c'est l'entrée des techniques managériales dans la Fonction Publique pour entériner la structuration d'une école à deux vitesses.

  • Des sections internationales (EPLI) pour certains, des établissements minimum du socle (EPSF) pour d'autre ;
  • Remplacement de l'organisation collégiale des écoles par une gestion hiérarchique et déconnectée du terrain ;
  • Suppression des CDEN (conseils départementaux de l'Éducation nationale), et donc mise à l'écart des parents dans les décisions qui concernent les écoles ;
  • Reprise en main de la formation des enseignant.e.s considéré.e.s désormais comme simples exécutant.e.s ;
  • Précarisation des personnels : étudiant.e.s stagiaires en poste deux ans avant de passer le concours, assistant.e.s d'éducation pouvant enseigner dès la licence en remplacement des profs manquant, facilitation de la contractualisation ;
  • 150 millions d'euros de cadeaux au secteur privé avec la scolarisation obligatoire à 3 ans, qui va contraindre les communes à financer en partie les maternelles privées ;
  • Mutualisation des AESH (accompagnant.e.s d'élèves en situation de handicap) sans revalorisation de leurs salaires ni de leur statut, et au détriment des élèves en situation de handicap ;
  • Augmentation des effectifs par classe par le regroupement de plusieurs écoles au sein des EPSF ;
  • Destruction du caractère nationale de l'éducation, et création d'une école à deux vitesse
  • Mise en danger de la liberté pédagogique des enseignant.e.s, par l'augmentation du pouvoir hiérarchique pour servir des injonctions ministérielles idéologiquement orientées ;
  • Utilisation du système des ordonnances pour voter les mises en œuvres de la loi sans procéder à un débat démocratique ;

Pour toutes ces raisons, et d'autres encore, les personnels de l'éducation sont aujourd'hui en lutte.

Après la casse du lycée professionnel, et l'organisation d'un lycée général profondément inégalitaire, le ministre s'attaque aujourd'hui à l'école primaire.

Soutenez-nous pour nous aider à construire une école ouverte à tou.te.s, égalitaire, et émancipatrice.

Retrait de la loi Blanquer

L'AG des grévistes de l'éducation Paris

Vous pouvez nous soutenir :

  • Par chèque, à l'adresse suivante : école maternelle, 7 rue Tchaïkovski, 75018 Paris (à l'ordre de « Arret », avec la mention « solidarité » au dos) :
  • Via internet à l'adresse suivante : https://www.donnerenligne.fr/arret-images/fai… (ou là : https://lc.cx/caisse) ;
  • Ou directement, en donnant dans les caisses portées par les collègues dans les manifestations.

Contre la destruction de l'éducation publique

Tou.te.s uni.e.s jusqu'au retrait de la loi Blanquer

Cette caisse de grève servira à aider financièrement les collègues grévistes, à soutenir leur moral et leur détermination. Les personnes qui veulent savoir après coup comment nous aurons utilisé l'argent sont priées de nous laisser leur adresse pour qu'à la fin du conflit, nous leur fassions un petit topo sur l'usage que nous aurons fait de l'argent versé.

Mail : greve-exeduc@riseup.exnet

Source : message reçu le 14 avril 16h


1 2 3 4 5 6

Appel de l'AG de Saint-Denis

L'Assemblée Générale de grève de Saint-Denis soutenue par l'intersyndicale SNUIPP-SUD-FO-CGT-SNES appelle à la Grève le jeudi 18 avril et à construire la suite du mouvement dès le retour des vacances

  • Pour le retrait de la loi Blanquer,
  • contre le recours massif aux contractuel-les
  • Pour une école égalitaire qui permette à chaque élève de choisir son orientation et pas à un BAC 93.
  • Pour la défense du service publique et du statut de fonctionnaire ! Non à la suppression de 120000 postes de fonctionnaires.

Source : https://93.cgteduccreteil.org/Appel-de-l-AG-d…


1 2 3 4 5 6

De la maternelle à l'université

Toutes et tous en grève le jeudi 18 avril

Contre la loi "confiance" et les lois Blanquer

Pour des moyens pour nos écoles et établisssements

  • L'abrogation de la loi ORE et de Parcoursup, de la réforme du lycée et du baccalauréat, de la réforme de la voie professionnelle
  • La défense du statut de la fonction publique et la lutte contre la précarité
  • Une baisse des effectifs par classe
  • L'augmentation des salaires

Programme :

  • matin AG dans les villes du 93
  • Manifestation à Paris
  • 16H30 AG 93 à la bourse du travail de Paris

Soutenons les camarades victimes de répression anti-syndicale au collège République de Bobigny

Une répression syndicale hors norme s'abat actuellement sur le collège République, Bobigny, dans lequel plusieurs enseignant-e-s sont visé-e-s par des mutations dans l'intérêt du service ou de procédures disciplinaires. Le collège République est en effet un collège très mobilisé depuis longtemps, et l'administration le fait payer à des collègues identifiés par l'administration comme militant-e-s syndicaux-ales revendicatifs-ves. La situation est extrêmement grave et préoccupante, et révélatrice d'un climat de répression très fort à l'égard des personnels de l'éducation et au-delà.

Pétition de soutien sur : https://www.change.org/p/minist%C3%A8re-de-l-…

Source : https://www.sudeducation93.org/De-la-maternel…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

la réforme à venir de l'enseignement de la philosophie!!!

Par Anonyme, le 18/04/2019 à 08:10

les nazis brulaient les livres, mais eux attaquent de tous les cotés pour appauvrir la réflexion humaine, pour faire des prochaines générations des moutons serviles, obéissants et corvéables à merci! "L'homme existe d'abord, se rencontre, surgit dans le monde, et qu'il se définit après […] L'homme n'est rien, il ne sera qu'ensuite, et il sera tel qu'il se sera fait. Ainsi il n'y a pas de nature, puisqu'il n'y a pas de Dieu pour la concevoir" (sartre, l'existence précède l'essence) ....eux pensent : "l'homme sera tel que nous l'aurons fait, à coups de matraques et de bfm tv"

Et samedi avec les GJ

Par Anonyme, le 14/04/2019 à 18:58

Pour réussir, la mobilisation contre les lois Blanquer doit rejoindre, avec ses slogans et ses banderoles, le mouvement social des gilets jaunes

Avec ou sans gilet, le samedi, il faut investir les rues, de Paris ou des villes alentours