Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

jeudi 5 décembre 2019 à 13h30

2 parties : 1 2

Cortège des

personnels de l'enseignement supérieur et de la recherche

[ voir aussi : manifestation à Paris le 5 décembre pour les retraites ]

Le lundi 2 décembre, une assemblée générale s'est tenue à la MSH Paris Nord, à l'appel notamment du groupe 19 juin, de l'ASES, du comité exécutif de l'AFS, et avec la participation des organisations syndicales, dont SUD recherche EPST, Sud-éducation, SNTRSCGT, Ferc-sup CGT, CGT INRA, SNESUP-FSU, SNEP-FSU, SNCS-FSU, SNABSUB-FSU. Elle a réuni environ 130 personnes.

Cette assemblée générale avait pour but de discuter de la situation de l'emploi et des conditions de travail et d'étude dans l'enseignement supérieur et la recherche (ESR). Le gouvernement est en train d'accélérer le mouvement de transformation néolibérale de l'université, et plus généralement des services publics et de la protection sociale. La réforme de l'assurance chômage et des retraites vont toucher tous les personnels de l'ESR et les étudiant.e.s, en particulier les plus précaires. La loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), actuellement en préparation, s'inscrit dans cette destruction programmée de l'université.

En conséquence, l'assemblée générale, appelle à se joindre à la grève contre la réforme des retraites qui commence le 5 décembre. Elle propose de constituer un cortège pour tou.te.s les membres de la communauté universitaire et des établissements de recherche, pour faire entendre nos voix.

Pour cela, elle propose à celles et ceux qui défileront à Paris un point de rendez-vous à 13h30 devant la Gaîté Lyrique (rue Papin, Paris 3ème, m° Réaumur-Sébastopol), et invite l'ensemble des travailleurs, travailleuses et usager.e.s de l'ESR à organiser des cortèges dans toutes les manifestations qui auront lieu à partir du 5 décembre.

L'assemblée générale du 2 décembre appelle aussi à la tenue de réunions et d'assemblées générales dans l'ensemble des établissements d'enseignement et de recherche dans les prochaines semaines, en vue de l'organisation d'une coordination nationale durant le mois de décembre, puis de la préparation d'Etats généraux de la recherche début 2020.

Un compte-rendu de l'assemblée générale suivra dans les tout prochains jours, intégrant les contributions des groupes de travail qui se sont réunis à cette occasion pour parler des statuts, emplois et conditions de travail dans l'ESR, de la précarité, des conditions d'accès aux études et des discriminations.

Pour informations et débats, suivez-nous sur Facebook (https://www.facebook.com/EmploiConditionsESR), Twitter (https://twitter.com/EmploiESR), Telegram (t.me/mobilisationESR)

Et inscrivez-vous à la liste mail en envoyant un mail à sympexa@framalexistes.orexg avec comme sujet subscribe MobilisationEmploiESR

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/75313
Source : message reçu le 3 décembre 12h


Collectif Gilets jaunes enseignement recherche

Nous, enseignant·es, chercheuse·rs, doctorant·es, étudiant·es, membres de l'Éducation nationale et de la recherche, serons ensemble dans le mouvement de grève, de la maternelle à l'université, pour entrer en résistance contre les transformations inadmissibles de notre société, imposées par ce gouvernement et ses prédécesseurs. Ensemble, nous serons solidaires des agent·es de la SNCF et de la RATP, des employé·es des banques, des salarié·es des entreprises privées, des cadres, des agriculteurs·trices, des soignant·es mais aussi des chômeur·ses, des précaires, des sans- papiers et des sans-droits. Ensemble, en grève interprofessionnelle illimitée et dans la rue, nous montrerons notre détermination à contrer ce néolibéralisme destructeur et à faire tomber ce gouvernement des « experts » au service d'une minorité.

Tous et chacune en grève à partir du 5 décembre. Mobilisons-nous et organisons la résistance constructive pour qu'enfin notre avenir ne soit plus remis entre les mains de celles et ceux qui le ruinent tout en détruisant la planète.

https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-med…

Source : message reçu le 3 décembre 13h