thème : travail   le plus vu incomplet
Réagir (4)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

jeudi 5 décembre 2019 (heure non définie)

16 parties : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

Grève illimitée - reconductible

Contre le projet de réforme des retraites

Différents secteurs appellent à une gréve illimitée à partir du 5 décembre.

Cette page, sur Démosphère, sera mise à jour régulièrement avec les appels à la grève et les information pratiques concernant les manifestations du 5 décembre.

Rendez-vous particuliers:

  • 13h00: Départ collectif du Tram de Bezons (heure à confirmer)
  • Bientôt, ici, sur Démosphère, d'autres rendez-vous particuliers.

Grève à la RATP

« En décembre : illimité ! »

Appel intersyndical RATP

L'UNSA-RATP, la CFE CGC RATP, SUD RATP, SOLIDAIRES RATP et FO RATP rejettent le projet de réforme de retraite du gouvernement.

La très forte mobilisation du 13 septembre confirme l'attachement de tous les salariés de l'exploitation, de la maintenance, du tertiaire à leur régime de retraite et au contrat social passé avec L'État lors de leur embauche.

Les salariés se sont réunis massivement au siège de la RATP, dans le calme, mais avec une réelle détermination affichée.

L'ampleur du mouvement a conduit le Ministre Monsieur DJEBARRI à venir échanger sereinement avec les salariés.

Cependant ses réponses n'ont pas apporté les garanties que les personnels, sous Statut ou contractuels, attendent, bien au contraire.

Les salariés et les organisations syndicales UNSA-RATP, CFE CGC RATP, SUD RATP, FO RATP et SOLIDAIRES RATP s'organisent d'ores et déjà pour un mouvement Illimité à partir du 5 décembre 2019.

Devant la gravité de la situation, le gouvernement doit utiliser ce temps pour prendre les dispositions nécessaires afin de respecter le contrat social, avec le maintien de nos garanties statutaires, qui lie les salariés à l'entreprise et l'Etat.

Nous ne braderons, ni n'abandonnerons ces exigences.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/73129
Source : https://twitter.com/SUDRATP_GPSR/status/11750…


Appel de la CGT RATP

CGT RATP

Comme nous le craignions, la rencontre organisée par J-P Delevoye et J-B Djebbari ce soir, n'a constituée qu'une mascarade de dialogue social, cherchant à désamorcer les mouvements sociaux d'ampleur des 13 et 24 septembre derniers.

La CGT a toutefois exprimé son rejet des préconisations du rapport Delevoye et elle a porté ses revendications car le statu quo n'est pas satisfaisant non plus.

Il se confirme que le gouvernement campe sur ses positions de mener son projet de réforme des retraites pour remplacer le système actuel à prestations définies par répartition par un système universel à points, plus aléatoire, qu'il veut imposer à terme à tous les travailleurs.

La CGT-RATP n'accompagnera pas et combattra cette réforme qui constitue une régression sociale et n'offrira aucune garantie crédible possible sur ses exigences de justice sociale.

La CGT-RATP construit actuellement un nouveau temps fort de mobilisation qui s'inscrira, nous l'espérons, dans le mouvement interprofessionnel qui se dessine en décembre, seule alternative pour contrecarrer ce projet dévastateur et faire reculer le gouvernement sur cette énième régression sociale.

La CGT-RATP appelle tous les salariés et retraités comme futurs retraités à prendre leur place dans les initiatives pour construire le rapport de force nécessaire à faire reculer le gouvernement.

Source : http://www.cgt-ratp.fr/reforme-des-retraites-…
Source : https://www.francetvinfo.fr/economie/greve/gr…


Proposition d'un appel interprofessionnel

Résolution du Comité confédéral de Force Ouvrière

FO

[...]

Le CCN le réaffirme, FO est prête à aller à la grève. FO soumet la proposition de rejoindre, par un appel interprofessionnel, la grève unie des syndicats de la RATP et des transports à compter du 5 décembre prochain pour empêcher et mettre en échec le projet Macron/Delevoye.

Pour cela, FO entend œuvrer à l'unité d'action syndicale la plus large et demande à ses syndicats d'organiser les réunions et assemblées générales pour préparer la grève.

[...]

Source : https://www.force-ouvriere.fr/resolution-adop…
Source : https://tendanceclaire.org/breve.php?id=36302


A partir du 5 décembre,

imposons un autre avenir

pour nos retraites, changeons le système

Solidaires

Déclaration du Comité National de Solidaires des 2 et 3 octobre 2019

Sous un faux prétexte de simplifications, ce gouvernement tente de mettre en place la réforme des retraites avec un système à points. Il a pour objectif de nous faire travailler plus longtemps et de diminuer le montant des pensions. Nous ne sommes pas dupes du nouveau « grand débat » qui vise à monter les professions et les régimes les uns contre les autres pour, au final, tirer la totalité vers le bas. C'est ce message que nous allons porter au plus grand nombre dans les semaines qui viennent dans nos entreprises, nos services et auprès de la population.

Oui, les régimes actuels doivent être améliorés et c'est possible, et ceci doit se faire sans aucun recul de nos droits. C'est la question de la répartition des richesses qui est centrale, à l'heure où les distributions de dividendes et les exonérations de cotisation sociale battent encore des records. Pourquoi plafonner le pourcentage des richesses consacré aux retraites plutôt que plafonner les profits, les salaires des dirigeant-es ou vraiment lutter contre la fraude fiscale et les paradis fiscaux ?

Solidaires revendique l'amélioration des régimes existants et l'abrogation des réformes régressives. Nous voulons pour toutes et tous un départ à taux plein à 60 ans et un départ anticipé pour l'ensemble des métiers pénibles à étendre, avec le maintien des droits professionnels. Nous voulons un taux de remplacement à 75% sur les derniers salaires. Aucune retraite ne doit être inférieure au SMIC. Nous ne voulons pas perdre notre vie à la gagner. Nous ne voulons pas d'une croissance économique qui profite aux grandes entreprises et aux riches tout en détruisant les conditions de travail et de vie des populations, les ressources, la biodiversité et le climat.

Retraites, salaires, protection sociale, conditions de travail, égalité femmes hommes, services publics ou climat, nous savons que nous pouvons faire céder ce gouvernement si nous nous mobilisons massivement et avec détermination. Nous devons nous servir des expériences de nos luttes passées pour construire cette mobilisation. Nous proposerons notamment d'organiser une grande journée de manifestation un week-end marquant ce début de mobilisation et ces convergences.

Nous pensons que c'est la grève reconductible qui nous fera gagner. Nous n'opposons pas cette perspective avec les mobilisations sectorielles et qui contribuent à gagner sur les revendications et faire monter ce rapport de force interprofessionnel.

Nous pensons que c'est l'unité et la convergence sur des bases collectives qui nous permettront de gagner, de créer un tous et toutes ensemble porteur d'espoir et d'un autre avenir, pour le monde du travail, pour la population et pour la planète.

L'Union syndicale Solidaires rejoint l'appel à la grève du 5 décembre initié par nos syndicats Solidaires groupe RATP et SUD Rail, pour la construire et l'étendre à l'ensemble de nos secteurs et territoires et de mettre en débat auprès des travailleuses et travailleurs sa reconduction le 6 et les jours qui suivront.

Nous proposerons le plus largement possible aux forces qui se battent pour la justice, sociale, fiscale ou écologiste de construire une mobilisation large dans laquelle nous porterons les un-es et les autres nos revendications.

Grève le 5 décembre et les jours qui suivront
Préparons-nous à rassembler nos colères

Source : https://solidaires.org/A-partir-du-5-decembre…


Appel de l'AG éducation du 24 septembre

Éducation IDF

L'AG Éducation IDF inter-degrés appelle les personnels de l'Éducation nationale

  • à rejoindre la grève pour le retrait du projet de réforme des retraites à partir du jeudi 5 décembre, lancée par les organisations syndicales de la RATP et déjà certaines de la SNCF
  • à faire de cette date le point de départ d'un mouvement d'ensemble et d'une grève reconductible ou illimitée
  • à construire d'ici là des AG interprofessionnelles locales (ville, bassin, département…) qui permettront de préparer dès à présent cette mobilisation
  • à interpeller nos organisations syndicales pour qu'elles contribuent de façon intersyndicale et interprofessionnelle au succès de ce mouvement de grève
  • à porter ces mandats à la Coordination nationale des AG et collectifs contre les réformes Blanquer, qui se tiendrait à Toulouse. Nous confirmerons les dates au plus vite.

L'AG interprofessionnelle qui s'est tenue dans la foulée a repris notre décision d'appeler à la grève contre la réforme des retraites à partir du 5 décembre. Elle appelle à une nouvelle AG interpro le mardi 15 octobre à 18h, à laquelle les personnels de l'Éducation sont appelés à participer.

Source : message reçu sur ag.interpro.interluttes le 25 septembre 00h


Pour nos retraites, toutes et tous ensemble en grève dès le 5 décembre !

Construisons la grève interprofessionnelle !

SUD éducation

Motion d'actualité du Conseil fédéral de SUD éducation des 26 et 27 septembre 2019

Après la réussite de la grève du 13 septembre à la RATP et l'appel de l'intersyndicale à une grève illimitée à partir du 5 décembre, cette date serait un point de départ pour une grève reconductible dans certains secteurs. Plusieurs organisations syndicales ont d'ores et déjà déposé un préavis de grève reconductible à partir de cette date. Dès maintenant et sans faire l'impasse sur des dates de mobilisation en novembre, SUD éducation appelle les personnels à se mettre en grève le 5 décembre et à mettre en débat dans les assemblées générales sa reconduction, dans l'objectif de construire un vaste mouvement interprofessionnel.

Depuis son arrivée au pouvoir, le gouvernement Macron-Philippe mène son entreprise de destruction à un rythme soutenu. Dans l'éducation les réformes se sont succédées dans tous les degrés. Cette rentrée voit les réformes des lycées s'appliquer dans un ministère marqué par la grève inédite du Bac 2019. La loi Blanquer, dont SUD éducation revendique toujours l'abrogation, commence également à être appliquée. En dehors de l'Éducation nationale, le gouvernement n'est pas en reste.
Notamment, la loi « de Transformation de la Fonction Publique » du 6 août 2019 entraîne le remplacement des CT et des CHSCT par un organe unique, le "Comité social d'administration", la diminution du rôle des CAP, le développement de la contractualisation (notamment avec les "CDD de chantier").
Il convient de rester extrêmement vigilant car les conséquences de ces réformes n'ont pas fini de se faire sentir et dès les premiers jours de la rentrée les personnels en ont constaté les effets néfastes.

Dans ce contexte, SUD éducation continuera de soutenir et d'œuvrer à l'amplification des mobilisations des personnels contre ces réformes et de communiquer sur leurs effets. Notons que le ministre a reculé sur les EPSF suite à la mobilisation dans le premier degré.

Combattre le projet de réforme des retraites, porter notre projet de société

Les retraites constituent un enjeu interprofessionnel qui concerne l'ensemble de la population. Nous pouvons espérer construire une mobilisation qui dépasse les carcans catégoriels bien qu'il faudra la construire dans les secteurs en partant des situations sectorielles. À ce titre, les personnels de l'Éducation nationale vont payer un lourd tribut si cette réforme passe.
Les retraites touchent à de nombreuses questions qui nécessitent de mettre en avant notre projet de société. Dans ce cadre, nous porterons notamment dans nos interventions :

  • la lutte contre la précarité : les carrières hachées et les bas salaires touchant des retraites largement amputées
  • la lutte contre le sexisme : les femmes ont de nombreuses discontinuités dans leur carrière à cause de la précarité et de l'inégalité, dont la charge de l'éducation, qui repose d'abord sur elles. Leurs salaires sont en général plus bas. Comme la pension sera calculée sur toute la carrière, elles subiront une baisse de pension par rapport à la situation actuelle (qui la calcule sur le salaire ou les meilleurs années). À cela s'ajoute l'inquiétude sur les pensions de réversion alors que celles-ci permettent aujourd'hui de limiter l'écart de pension entre hommes et femmes.
  • la solidarité intergénérationnelle contre le projet de société du gouvernement.

Après la réussite de la grève du 13 septembre à la RATP et l'appel de l'intersyndicale à une grève illimitée à partir du 5 décembre, cette date serait un point de départ pour une grève reconductible dans certains secteurs. Plusieurs organisations syndicales ont d'ores et déjà déposé un préavis de grève reconductible à partir de cette date.

Dès maintenant et sans faire l'impasse sur des dates de mobilisation en novembre, SUD éducation appelle les personnels à se mettre en grève le 5 décembre et à mettre en débat dans les assemblées générales sa reconduction, dans l'objectif de construire un vaste mouvement interprofessionnel.

Pour cela, SUD éducation entend :

  • construire la mobilisation par des campagnes d'information, de sensibilisation
  • réunir les forces syndicales et plus largement le mouvement social (associations, collectifs, gilets jaunes, etc.) pour gagner, tout en construisant une mobilisation unitaire partant des situations sectorielles
  • rassembler une intersyndicale la plus large possible dans son secteur. Dans la perspective du 5 décembre, l'action intersyndicale ne doit pas qu'être "de papier" mais se déployer sur le terrain, par des heures d'information syndicale, des tournées syndicales communes.

Il s'agit de faire échec au projet du gouvernement et d'obtenir pour toutes et tous :

  • un taux de remplacement à 75 % des dix meilleures années ou du dernier indice,
  • une durée de cotisation de 37 ans et demi,
  • pas de pension inférieure au smic,
  • l'égalité entre les hommes et les femmes au travail comme dans la retraite,
  • départ à 60 ans, à 55 ans pour les métiers pénibles, pas de recul sur les droits acquis.

De plus, l'Union syndicale Solidaires est engagée actuellement dans la campagne contre la privatisation d'ADP (Aéroports de Paris). La fédération SUD éducation s'impliquera dans cette campagne dans son secteur.

Enfin, la fédération SUD éducation soutient les grèves climat du vendredi (depuis mars 2019) et les mobilisations en faveur de la justice sociale et climatique en déposant des préavis de grève et en appelant à participer aux manifestations. SUD éducation revendique le droit de la jeunesse à faire grève et à manifester en France ! Partout dans le monde les étudiant-e-s, lycéen-ne-s et habitant-e-s se mobilisent pour des changements politiques majeurs, pourtant la France s'est illustrée en réprimant violemment les marches mondiales pour le climat. Cela s'ajoute aux nombreuses exactions policières, aux entraves au droit de manifester et aux condamnations de manifestant-e-s que nous dénonçons avec fermeté.

Source : https://www.sudeducation.org/Pour-nos-retrait…


Contre-réforme des retraites

FO Transports et logistique

Communiqué du 24 septembre

Le Bureau Exécutif de la Fédération Nationale des Transports et de la Logistique Force Ouvrière UNCP réuni ce jour, prend position sur le rapport Delevoye concernant le projet de contre-réforme des retraites.

Pour le Bureau Exécutif Fédéral, ce projet de Retraite Universelle par points est un recul sans précédent concernant l'ensemble des travailleurs de ce pays, du privé comme du public.

Cela est inacceptable !

Pour la Fédération Nationale des Transports et de la Logistique Force Ouvrière UNCP, ce projet de Retraite Universelle par points est dans les faits un projet de Retraite Unitaire par points

Cela aura pour conséquence, au-delà de la fin des régimes spéciaux, la fin des congés de fin d'activité ainsi que la fin des régimes complémentaires Agirc-Arrco qui, comme les régimes bénéficiaires, verront leurs « réserves » absorbées dans le budget de l'Etat.

Ce qui est aussi inacceptable pour la FNTL FO/UNCP c'est bien évidement le régime par points qui verra sa valeur décidée chaque année par nos gouvernements. Et contrairement aux annonces ayant comme exemple les pays nordiques, les retraités n'en sortent pas gagnants, bien au contraire !

En conséquence, le Bureau Exécutif Fédéral décide à l'unanimité d'appeler à une grève illimitée à partir du 5 décembre 0h00. Ceci pour l'ensemble des secteurs de la Fédération : TRM / TU / RATP / LOS / Déchets / TRV / Déménagement / TdF / Sanitaire...

http://www.fo-transports.com/s/cc_images/teaserbox_13292522.jpg?t=1569391320

Source: http://www.fo-transports.com/s/cc_images/teas…


A partir du 5 décembre,

c'est rassemblés dans la grève qu'on va gagner !

Solidaires RATP

Le succès de la mobilisation, par la grève, des salarié(e)s de la RATP le 13 Septembre, les manifestations du 21 septembre et les grèves du 24 septembre montrent que la mauvaise réforme des retraites présentée par le gouvernement touche l'ensemble des salariés et est majoritairement refusée dans l'ensemble des secteurs. Que l'on soit avec un régime spécial ou du régime général, l'ensemble des travailleurs ont tout à perdre avec un régime universel à points qui n'entrainera qu'une paupérisation des retraité(e)s et le développement de retraites complémentaires par capitalisation.

Face à la détermination affichée du gouvernement, la fédération SUD-Rail et Solidaires RATP actent, ensemble, une stratégie de convergence qui nous mènera à la victoire. Rassemblés lors de leur 8ème congrès, l'ensemble des structures qui constituent la fédération SUD-Rail a décidé de se joindre à l'appel intersyndical à la grève reconductible de la RATP à partir du 5 décembre !

Par conséquent, SUD-Rail et Solidaires RATP appellent l'ensemble des confédérations syndicales, des syndicats professionnels, des composantes du mouvement social (associations, gilets jaunes…) mais également toutes celles et ceux (étudiants, retraités…) prêts à assumer la lutte sur les retraites à construire une mobilisation la plus large possible, gagnante, unitaire et illimitée à partir du 5 Décembre 2019.

Les salarié(e)s du public comme du privé sont en attente d'une action portée par la base et soutenue par les différentes structures qui constituent le mouvement social. Le projet d'une autre réforme des retraites que nous portons est celui du progrès social, il est légitime et réalisable à condition d'y apporter des financements basés sur une autre répartition des richesses.

Source : https://solidaires.org/A-partir-du-5-decembre…


En avant vers la grève jusqu'au retrait !

FO Cheminots

Le Comité Confédéral National Force Ouvrière, « parlement » de FO, s'est réuni ces 25 et 26 septembre.

Dans sa résolution sur les retraites, adoptée à l'unanimité des 103 Unions Départementales et des 26 Fédérations Professionnelles, le CCN a affirmé :

« FO est prête à aller à la grève. FO soumet la proposition de rejoindre, par un appel interprofessionnel, la grève unie des syndicats de la RATP et des Transports à compter du 05 décembre prochain pour empêcher et mettre en échec le projet Macron/Delevoye.

Pour cela FO entend œuvrer à l'unité la plus large et demande à ses syndicats d'organiser réunions et assemblées générales pour préparer la grève ».

La fédération FO Cheminots se félicite de cette décision claire et courageuse.

La fédération FO Cheminots demande à l'ensemble de ses syndicats de tout mettre en œuvre (heures d'information syndicale, assemblées générales, tournées,...) pour construire la grève. Elle demande à ses syndicats de travailler partout à construire l'unité la plus large.

Construisons la « Tous Ensemble » sur des revendications claires :

  • Contre les retraites par points, pour le maintien des 42 régimes existants !
  • A partir du 5 décembre grève illimitée jusqu'au retrait du projet Macron/Delevoye !
  • Nos retraites valent bien une Grève Générale !
  • A partir du 05 décembre, bloquons le Pays !

Résister, revendiquer, reconquérir !

Source : https://tendanceclaire.org/breve.php?id=36303
Source: https://fo-cheminots.fr/


Le 05 décembre, tous en grève reconductible

Système de retraite par points: sortons les poings !

Retrait de la reforme - point barre!

SUD Rail

Après un 13 Septembre unitaire à la RATP et une mobilisation réussie le 24 Septembre à la SNCF, l'ADN « interprofessionnel » de Solidaires a facilité le travail de convergence des luttes.

En seulement 8 jours, plusieurs structures de Solidaires ont répondu à l'appel commun du 24 septembre de SUD Rail et Solidaires RATP, pour construire une mobilisation unitaire interprofessionnelle et illimitée à partir du Jeudi 5 décembre 2019.

Les organisations syndicales (CGT, FO, FSU, MNL, Solidaires, UNEF, UNL) confirment s'opposer au projet de régime de retraite par points voulu par le gouvernement qui a le double objectif de réduire les pensions et de repousser l'âge de départ à la retraite.

Personne ne sera épargné par cette réforme, particulièrement les femmes plus souvent confrontées aux carrières interrompues, à la précarité et aux bas salaires.

Les jeunes subiraient encore d'avantage les effets de cette dernière qui s'appliquerait sur la totalité de leur vie professionnelle.

Elles proposent de mettre en discussion la perspective d'une action de grève interprofessionnelle pouvant s'appuyer sur les appels lancés.

Les organisations syndicales appellent en conséquence les salariés du privé comme du public, les jeunes, les privés d'emploi, les retraités à prendre part aux réunions d'informations et de débats organisées par les syndicats et à se mobiliser.

Source : https://solidaires.org/5-decembre-Affiche-et-…
Source : http://www.sudrailpse.org/site/blog/2019/10/0…


Tous les secteurs doivent s'unir et converger

Solidaires Jeunesse et Sports

Vendredi 20 septembre, une intersyndicale de la RATP a annoncé se mettre en grève illimitée à partir du 05 décembre 2019 pour défendre le système de retraite et contrer le projet de dégradation sociale du Gouvernement.

L'annonce d'une grève illimitée apparaît comme des plus opportunes face à l'urgence sociale qui s'exprime depuis plusieurs mois. De plus, ces dernières années ont démontré que les grèves périodiques amènent à des résultats peu satisfaisants.

Cet appel, à la grève illimitée, lancé de nombreuses semaines en amont doit permettre d'informer et de construire une mobilisation historique.

Tous les secteurs doivent s'unir et converger pour faire reculer ce gouvernement.

C'est avec cet objectif, que nous, Solidaires Jeunesse et Sports rejoignons l'appel à une grève illimitée à partir du 05 décembre 2019 !

Pour une justice sociale, une solidarité intergénérationnelle et l'égalité femmes-hommes.

Solidaires JS

Source : https://solidaires.org/Appel-du-05-12


Tous en Grève pour un décembre noir !

L'Automne des Luttes

Le climat de cette rentrée est en ébullition, les retraites, le pouvoir d'achat, les conditions de travail, les services publics hospitaliers, les écoles, les transports, le climat…

Tous les ingrédients sont là, la grogne est maintenant générale, tous les corps et métiers n'en peuvent plus, la grande majorité du peuple souhaite un autre modèle d'organisation économique et sociale, un nouveau projet de société durable respectueux de l'Humain et de son environnement.

La colère monte !

À l'appel de la base des agents RATP et dans la perspective de la construction du Tous Ensemble face à Macron ! Il va falloir se préparer à entrer dans une grève illimitée.

Fini ! les grèves saute-moutons, les grèves perlées et les marches syndicales République/Nation sans perspective ni concrétisation !

Et qui ne servent à rien !

Sinon à nous manipuler nous infantiliser et surtout nous épuiser et confisquer nos colères pour arranger le pouvoir avec la complicité des professionnels du syndicalisme.

Ces parodies de grève ne servent qu'à dépoussiérer les drapeaux syndicaux et décrasser les moteurs des camionnettes à mojitos, ou le camion de merguez à Martinez !

Fini ! de tirer la chasse d'eau sur nos revendications après avoir canalisé nos colères !

Ne nous laissons plus berner par le boys band syndical qui tente de négocier des points et des virgules.

La grève appartient aux grévistes à ceux qui perdent de l'argent ! Et pas à ceux qui de derrière leur bureau élaborent des stratégies de grèves sciemment perdantes !

Nous ne sommes plus dupes.....

Le vrai rapport de force est dans la grève massive et intersectorielle mais pas n'importe laquelle ni n'importe comment et la seule stratégie qui vaille c'est :
LA GRÈVE GÉNÉRALE, TOUS ENSEMBLE EN MÊME TEMPS ET JUSQU'À LA VICTOIRE !!!!!

Fédérons nos colères ! Convergeons nos luttes !

tous ensemble unis , Travailleurs(ses), Précaires, Retraités, Chômeurs(ses), Usagers, Citoyens(nes), Sans papier, Quartiers, Ruraux, Paysans, Indépendants(es), Entrepreneurs(es), Fonctionnaires, Consommateurs, Cadres, Artistes, Public/Privé........ Gilets Jaunes, Gilets Noirs, Gilets Verts, Violets, ...Arc en ciel !

La BASE est réveillée et consciente de toutes les trahisons des politiques, de la bureaucratie syndicale....
Nous nous battrons pour l'avenir de nos marmots et même s'ils ne veulent pas, nous on sera là !!!

Pour la grève générale illimitée à partir du 05 décembre !

#5DécembreTousEnGrève

pétition : https://www.mesopinions.com/petition/droits-h…

Source : https://www.facebook.com/events/5134975225448
Source : message reçu le 25 septembre 16h


Pour construire une grève massive et reconductible

dès le 5 décembre

CGT 95

Source : http://www.cgt95.fr/appel-ud-cgt-95-pour-cons…


« Appel greve reconductible 5 decembre 2019 »

Avis des Unions locales d'Argenteuil et Bezons

CGT Bezons, CGT Argenteuil

Les commissions exécutives de nos Unions locales ont décidé les 9 octobre 2019 d'interpeller l'ensemble des structures de La CGT pour donner son avis sur l'appel émergent dans certaines professions pour une grève reconductible le 5 décembre 2019.

Pour faire face aux attaques sans précédent du gouvernement contre notre système de retraite, contre tous les droits et garanties des salariés retraités et privés d'emploi et en lien avec l'urgence climatique et sociale que nous vivons partout dans le monde, la multiplication des dates de mobilisations, parfois unitaires, parfois interprofessionnelles, parfois professionnelles, ne permettent pas de faire plier le gouvernement et le patronat.

Nous sommes pleinement conscients que les intersyndicales compliquées, les échéances des restructurations, les projets néfastes des entreprises, des services publics, la faible mobilisation et le manque de rapport de force dans de nombreux secteurs, n'aident pas à créer les conditions de l'unité dont nous avons besoin.

Quand on parle avec les populations, 90% disent qu'il faut un réel mouvement de lutte unitaire sur la durée pour faire plier le gouvernement, hélas, très peu sont clairement prêts a y participer car un grand nombre attends de voir « où le vent tourne ».

Pour redonner confiance en l'action collective, nous le savons, il nous faut au moins une vraie victoire sur une des thématiques qui sont l'ossature de nos revendications : Emploi, salaires et pensions, protection sociale, conditions de travail, 32h.

Nous ne pouvons continuer d'attendre les dates d'échéances des reformes puis faire des journées d'action de 24h avec des cortèges « république/ nation ». Cette stratégie nous le savons, ne nous permet pas réellement d'avancer et de gagner.

Dans la période, à notre sens, la CGT doit avoir un rôle d'impulsion coordonnée « en première ligne » et tout mettre en oeuvre pour proposer un mouvement puissant sur la durée, permettant de faire plier enfin le gouvernement et le MEDEF, redonner du sens au travail et apporter des éléments concrets de réponse à l'urgence climatique et sociale mondiale.

Il est clair qu'il n'y a pas de bouton magique pour actionner « la grève générale ».

Nous proposons de mettre rapidement en débat auprès des salariés, dans tous les syndicats ainsi que dans toutes les structures, l'idée d'une grève et mobilisation reconductible à compté du 5 décembre 2019 POUR des réponses concrètes à l'urgence climatique et sociale CONTRE le projet de reforme des retraites et POUR l'emploi, les salaires, la protection sociale, les services publics notamment de santé, les 32h et de bonnes conditions de travail.

Pourquoi le 5 décembre 2019 ?

La CGT RATP a lancé un appel à la grève reconductible en lien avec le projet de « réforme Macron » des retraites.

A notre connaissance, l'UD CGT 13, la CGT de la préfecture de police de Paris, de nombreux syndicats et militants portent et mettent en débat le 5 décembre 2019 et ses suites.

Des discussions on lieu dans certaines fédérations de Solidaires, des groupes de gilets jaunes se positionnent aussi sur cette date…

Dans le monde, de nouvelles formes d'actions grandissent comme par exemple les mobilisations climatiques massives avec Greta Thunberg et Extinction Rébellion qui mobilisent beaucoup de jeunes notamment sur les questions sociales.

La grève générale ne se décrète pas elle se construit par la base, n'attendons pas le dernier moment pour porter nos idées CGT et ne laissons pas les agents de la RATP y aller seul, comme dans un passé récent avec les cheminots (contre la reforme ferroviaire) ou la chimie (en grève illimitée pendant la loi travail).

Nos Unions Locales et leurs syndicats ont fait le choix de s'adresser directement aux salariés dans les bases pour leur proposer la grève reconductible à partir du 5 décembre 2019 (sur les thématiques CGT mentionnées plus haut).

Certains diront : c'est un appel d' « extrémistes » ou le 5 décembre c'est trop proche de noël ça ne tiendra pas ou on verra ce que ça donne ou ça ne va pas prendre…

Les premiers échos sont favorables mais pas d'illusion, entre les paroles et les actes, rien n'est encore gagné… « Nous on y va on essaye »

Cet avis que nous partageons avec vous, n'est qu'un avis qui n'a pas prétention de représenter une vérité absolue ou d'être moraliste ou plus « révolutionnaire que la révolution ».

Ce qui est sur, c'est que si chacun dans son individualité dit j'y vais, nous irons tous ensemble vers le changement progressiste de société, pour l'humain et la planète, dont nous avons besoin.

Avis débattu, rédigé et voté a la majorité par :
Les commissions exécutives des Unions Locales d'Argenteuil et de Bezon
s

Source : http://cgtbezons.over-blog.com/2019/10/avis-d…
Source : message reçu le 10 octobre 00h


16ème Congrès FNEE-CGT : Appel du congrès

[...]

Pour gagner sur nos revendications CGT, nous devons construire une action forte. Les congressistes décident de mettre en place une démarche de mobilisation pour un appel à la grève reconductible à partir du 5 décembre 2019.

Source : http://equipementcgt.fr/spip.php?article8099&…
Source : https://tendanceclaire.org/breve.php?id=36562