thème : travail
Réagir (2)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

mardi 15 octobre 2019 à 19h

4 parties : 1 2 3 4

Assemblée générale interpro et des fronts de lutte

Macron, le président des riches, des patrons et de la finance attaque tous les secteurs professionnels, tous les services publics et toutes les solidarités. Il prétend casser par la répression les résistances des travailleur -ses de la jeunesse, des gilets jaunes, des syndicalistes ….

La France est déjà le pays qui cette année a le plus versé de dividendes aux actionnaires, mais ça ne suffit pas ! Macron s'en prend aux fonds sociaux et au système global de solidarité. La réforme de l'indemnisation du chômage va impacter un tiers des ayants droits. Le projet du ministre Delevoye de régime « universel » de capitalisation par point va supprimer le système actuel des retraites etses régimes spéciaux, le code des pensions civiles et militaires. Il va aussi en finir avec la solidarité entre les générations et les régimes, avec la réversion et les avantages familiaux. Le résultat sera de retarder l'âge de départ, de baisser les pensions et de désavantager encore plus les retraites des femmes…

Considérant qu'un tel projet n'est ni amendable ni négociable et doit être retiré,

l'AG IDF éducation inter-degrés qui a réuni depuis la rentrée scolaire plus d'une centaine d'écoles et d'établissements, en grève ou en lutte contre les conditions de la rentrée Blanquer, a organisé un cortège important et dynamique dans la manif retraites du 24/09 et a proposé, après la manif, aux autres secteurs mobilisés une assemblée générale IDF interpro et des fronts de lutte à la Bourse du travail de Paris. Cette AG a rassemblé 150 personnes de différents secteurs mobilisés : éducation, RATP, cheminots, postiers du 92, travail social, sans papiers de Chronopost femmes de chambre de l'Hôtel Ibis, Pôle emploi et associations de chômeurs, Jeunesse et sport, Cantines autogérées, étudiants de Nanterre réprimés…

Cette AG a décidé de préparer ensemble une grève illimitée ou reconductible à partir du 5 décembre.

Cette date a été choisie pour lancer une grève illimitée par l'intersyndicale très large de la RATP, forte de sa grève semonce massive du 13 septembre. D'ores et déjà le congrès de SUD rail, les transporteurs routiers FO, la confédération FO, Solidaires… ont décidé de rejoindre cet appel à la grève et/ou de le proposer aux cadres unitaires. L'intersyndicale nationale interpro propose quant à elle « de mettre en discussion la perspective d'une action de grève interprofessionnelle pouvant s'appuyer sur les appels lancés ».

D'où l'importance de tout faire pour que les appels au 5 /12 convergent rapidement.

L' AG interpro appelle à réunir partout des AG associant secteurs et fronts de lutte pour mettre en débat, en plus des revendications et actions propres à chacun, cette grève à partir du 5/12.

Les modalités précises de la campagne pour réussir cette grève à partir du 5 /12 et la gérer démocratiquement seront décidées lors de l'AG du 15.

D'ores et déjà, une plate forme minimale unifiante a été discutée :

  • Pas touche à la protection sociale (Chômage, Sécu, retraites…) ni aux fonds sociaux qui assurent son fonctionnement solidaire,
  • Retrait du projet de retraite à points Macron/Delevoye,
  • Maintien, extension et amélioration du système par répartition, du code des pensions civiles et militaires et des régimes spéciaux,
  • Unité public / privé solidaires dans l'exigence d'une retraite digne pour tou-tes, dès 60 ans, sans décote, avec 37,5 annuités, pour un taux plein de 75 %, calculée sur les 6 derniers mois ou les 10 meilleures années.

Infligeons une première défaite à Macron, pour reconquérir les acquis et communs perdus

 texte

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/73154
Source : https://www.facebook.com/sudposte.hautsdesein…
Source : message reçu sur Prep.Coord.Nat le 7 octobre 00h


1 2 3 4

AG interprofessionnelle

pour préparer la grève à partir du 5 décembre

L'AG de grève interprofessionnelle Île-de-France du 24 septembre qui a réuni des grévistes de l'éducation nationale, RATP, SNCF, pôle emploi, du secteur postal, des hôtels et du travail social mais aussi des étudiants et des lycéens... a décidé de voter l'appel à une grève reconductible ou illimitée à partir du 5 décembre. Elle a également décidé de réunir une AG interpro et des fronts de lutte ce mardi 15 octobre à l'annexe de la bourse de travail de Paris, Métro République, 29 boulevard du Temple, salle Hénaff.

[ voir : plus d'informations sur le 5 décembre ]

Source: communiqués ci-dessous
Source : https://www.facebook.com/events/2522117694498


1 2 3 4

Compte-rendu de l'AG interprofessionnelle du 24 septembre

A l'appel de l'AG éducation Ile de France, une Assemblée générale interprofessionnelle s'est réunie à l'issue de la manifestation parisienne du 24 septembre, journée de grève et de mobilisation contre la réforme des retraites. Cette AG a rassemblé plus de 170 personnes des secteurs ou fronts de luttes suivants :

  • . Éducation Nationale
  • . SNCF
  • . RATP
  • . La Poste
  • . Chronopost travailleurs sans-papiers en grève pour leur régularisation
  • . Hôtellerie
  • . Pôle emploi
  • . Travail social
  • . Étudiants
  • . Rencontres des cantines autogérées

En plus d'évoquer la situation des attaques dans leur secteur et la situation des luttes, les interventions ont exprimé fortement :

L'envie de s'engager dans un combat contre la réforme des retraites mais pour le gagner. Pour cela, la nécessité de sortir des stratégies perdantes de grèves perlées, journées de grèves « saute-mouton », l'éparpillement des dates de mobilisation secteur par secteur.

Nombreuses interventions ont dénoncé les directions syndicales qui vont négocier avec le gouvernement et qui organisent la dispersion des forces et la défaite. C'est pourquoi les interventions ont exprimé la nécessité de revendiquer : le retrait total d'une réforme ni amendable, ni négociable. Plusieurs interventions ont relevé la nécessité de ne pas rester dans la simple dénonciation des directions syndicales de nous-même nous prendre en main pour organiser cette convergence et ce regroupement des luttes autour d'un calendrier et d'une stratégie alternative.

Tout le monde a noté que la grève à la RATP du 13 septembre avait bousculé la donne. Les salariés de la RATP présents à l'AG ont souligné qu'ils ne voyaient pas l'annonce de la grève illimitée du 5 décembre comme une bataille corporatiste pour la seule défense des régimes spéciaux mais qu'ils se voyaient plutôt comme un déclencheur. Ils sont conscients que si tous les autres secteurs perdent sur la question des retraites et que seuls eux parviennent à maintenir leur régime spécial, ils seront les prochains sur la sellette et que le jour où un gouvernement décidera de s'attaquer à leur régime il n'y aura plus personne pour les défendre avec eux.

L'idée que l'ensemble des secteurs appellent à la grève illimitée à partir du 5 décembre au côté de la RATP s'est exprimée fortement, date éloignée mais qu'on aurait le temps de préparer pour engager une réelle grève tous en même temps. Bien sûr il y a un risque que les directions syndicales de la RATP cherche à négocier des aménagements corpo et retirent leur appel à la grève illimitée mais le meilleur moyen de déjouer cela c'est d'en faire une date qui existe dans l'ensemble des secteurs et qui ne puisse pas être désamorcée.

Les interventions ont exprimé la nécessité de préparer cette grève en réunissant d'autres AG interprofessionnelles et en les déclinants à l'échelle locale (départemental ou communal), ainsi que la possibilité d'appeler à une rencontre interpro nationale, de sortir du matériel, de créer un site internet, de mener la bataille dans nos structures syndicales respectives pour gagner des appels au 5 décembre.

Votes et décisions

  • . L'AG interprofessionnelle appelle à rejoindre la grève illimitée du 5 décembre.
  • . L'AG interprofessionnelle appelle à une prochaine AG le mardi 15 octobre à 18h
  • . L'AG interprofessionnelle met en place une commission de coordination chargée de préparer la prochaine AG. Cette commission se réunira le 3 octobre à 19h30 à la bourse du travail de Paris (rue du Château d'eau).

Les initiatives sectorielles évoquées pendant l'AG

  • Rassemblement de soutien aux femmes de chambre grévistes de l'hôtel IBIS Batignolles mardi 1er octobre à 12h.
  • Rencontre nationale des cantines autogérées du 30 septembre au 6 octobre à la parole errante à Montreuil https://openagenda.com/la-parole-errante-dema…
  • Procès en appel de Victor et Roga étudiants qui risquent de la prison pour être allés en AG : 10 octobre à partir de 12h30 à la cour d'appel de Versailles https://www.facebook.com/events/2438840206197
  • Procès à venir Gaël Quirante Sud Poste 92 18 décembre

Source : message reçu sur ag.interpro.interluttes le 1 octobre 19h


1 2 3 4

Décisions de l'AG Éducation IDF du mardi 24 septembre

L'AG Éducation Île-de-France inter-degrés a réuni le mardi 24 septembre plus de 120 collègues provenant de plus de 70 établissements et écoles (dont une vingtaine d'écoles, renforçant le caractère inter-degrés de cette AG).

L'AG Éducation IDF se félicite de l'important cortège Éducation à la manifestation de l'après-midi, ainsi que des AG interprofessionnelles qui se sont tenues en ce jour de grève dans plusieurs villes, avec la participation des personnels de l'Éducation.

Les discussions de l'AG ont toutes mis en avant l'importance d'un grand mouvement de grève interprofessionnelle pour obtenir le retrait du projet de réforme des retraites, et d'une convergence avec tous les secteurs en lutte, publics ou privés.

Il nous est aussi apparu essentiel de continuer la lutte dans le secteur de l'Éducation contre toutes les réformes Blanquer et leur mise en place - ce qui contribuerait de plus à construire le mouvement de grève interprofessionnelle. La question de l'évaluation est ainsi revenue à plusieurs reprises, aussi bien dans le 1er degré que dans les lycées avec le Bac en contrôle continu.

Un point d'ordre du jour spécifique a été consacré à la répression dans l'Éducation, avec des interventions sur le collège République de Bobigny, les étudiants de Nanterre, les lycéens de Garges-lès-Gonesse, et le boycott du Bac blanc à Nîmes.

L'AG Éducation IDF inter-degré convient de se réunir avant les vacances d'automne (voir le point Université d'Été pour les détails), et d'appeler à participer à une nouvelle AG interprofessionnelle. Tous les rendez-vous sont listés à la fin de ce mail.

1) Grève à partir du jeudi 5 décembre contre la réforme des retraites

L'AG Éducation IDF inter-degrés appelle les personnels de l'Éducation nationale

  • à rejoindre la grève pour le retrait du projet de réforme des retraites à partir du jeudi 5 décembre, lancée par les organisations syndicales de la RATP et déjà certaines de la SNCF
  • à faire de cette date le point de départ d'un mouvement d'ensemble et d'une grève reconductible ou illimitée
  • à construire d'ici là des AG interprofessionnelles locales (ville, bassin, département…) qui permettront de préparer dès à présent cette mobilisation
  • à interpeller nos organisations syndicales pour qu'elles contribuent de façon intersyndicale et interprofessionnelle au succès de ce mouvement de grève
  • à porter ces mandats à la Coordination nationale des AG et collectifs contre les réformes Blanquer, qui se tiendrait à Toulouse. Nous confirmerons les dates au plus vite.

L'AG interprofessionnelle qui s'est tenue dans la foulée a repris notre décision d'appeler à la grève contre la réforme des retraites à partir du 5 décembre. Elle appelle à une nouvelle AG interpro le mardi 15 octobre à 18h, à laquelle les personnels de l'Éducation sont appelés à participer.

2) Suites de l'Université d'Été de l'Éducation (UEE)

Suite aux réunions de bilan de l'UEE, il est proposé que l'équipe organisatrice se constitue en une commission ouverte de l'AG Éducation IDF. Cette dernière ferait des propositions d'événements au cours de l'année, liant réflexion sur des thèmes précis de l'Éducation et luttes des personnels, parents et élèves.

Le premier événement serait une demi-journée UEE le mercredi 16 octobre autour du thème (d'actualité et inter-degrés) de l'évaluation, avec un après-midi de réflexion et une nouvelle AG Éducation IDF inter-degrés.

Pour contribuer à la réussite de l'après-midi de réflexion, toutes les énergies sont bienvenues : première réunion d'organisation demain, mercredi 25 septembre à 18h à l'EDMP (8, impasse Crozatier, Paris 12ème, métro Reuilly-Diderot ou Faidherbe-Chaligny). La tenue de la prochaine AG Éducation IDF le mercredi 16 octobre est d'ores et déjà actée (horaire à confirmer).

3) Répressions dans l'Éducation

  • Collège République de Bobigny : un référé est déposé pour annuler les mutations d'office de Caroline et Sabine. Celui-ci sera examiné ces prochaines semaines au tribunal administratif de Montreuil : l'AG Éducation IDF appelle à participer au rassemblement de soutien qui sera organisé dès que la date sera connue.
  • Étudiants de Nanterre : deux militants de l'université de Nanterre (Roga et Victor) ont été condamnés à 6 mois de prison fermes et 4 mois avec sursis suite à l'évacuation violente d'une AG par la police pendant le mouvement contre Parcoursup et la loi ORE en 2018. Ils passent en appel le jeudi 10 octobre à 12h30 devant la cour d'appel de Versailles : l'AG appelle à les soutenir en participant au rassemblement de soutien.
  • Lycée Lamour de Nîmes : suite au boycott massif du Bac blanc l'an dernier dans les lycées de Nîmes, avec descente des inspecteurs au lycée Philippe Lamour pour faire passer le Bac blanc, des collègues ont subi des pressions inacceptables, avec notamment une descente de l'Inspection Générale. Quatre collègues font face à des procédures disciplinaires, et risquent jusqu'à une rétrogradation. L'AG Éducation IDF appelle à les soutenir.
  • Lycéens de Simone de Beauvoir (Garges-lès-Gonesse) : lors du mouvement lycéen en décembre dernier, un lycéen de Simone de Beauvoir a été mutilé au visage par un tir de LBD, et un est passé en comparution immédiate. Un autre lycéen s'est fait déboîter l'épaule, et a été obligé de signer des aveux en garde à vue pour espérer sortir rapidement : à cause de ce chantage policier, ce lycéen passe en procès au printemps. Les personnels mobilisés du lycée, qui ont été témoins de la scène, soutiennent les lycéens dans leurs démarches et appellent l'AG Éducation IDF à les soutenir.

En résumé : tous les rendez-vous !

  • Mercredi 25 septembre à 18h à l'EDMP (8, impasse Crozatier, Paris 12ème) : première réunion d'organisation de la demi-journée du 16 octobre autour de l'évaluation, qui aura lieu dans la suite de l'Université d'Été de l'Éducation. Réunion ouverte à toutes les énergies !
  • Jeudi 10 octobre à 12h30 à la cour d'appel de Versailles : soutien aux deux étudiants de Nanterre réprimés suite à une AG lors du mouvement contre Parcoursup
  • Mardi 15 octobre à 18h : AG interprofessionnelle pour préparer la grève à partir du 5 décembre
  • Mercredi 16 octobre : demi-journée dans la suite de l'Université d'Été de l'Éducation (après-midi de réflexion sur l'évaluation + AG Éducation IDF inter-degrés)
  • Dans les prochaines semaines au tribunal administratif de Montreuil : soutien aux collègues du collège République de Bobigny
  • À partir de jeudi 5 décembre : grève interprofessionnelle contre le projet de réforme des retraites

Source : message reçu sur ag.interpro.interluttes le 25 septembre 00h