Réagir (4)EnvoyeriCalPartager

mardi 9 avril 2019 à 15h

4 parties : 1 2 3 4

Attention: ceci est la manifestation du 9 avril

Pour la manifestation éducation du jeudi 18 avril:
https://paris.demosphere.net/rv/69440


1 2 3 4

Manifestation éducation inter-degrés

Contre les réformes et la loi Blanquer

A l'appel de l'AG Éducation inter-degrés IdF.

Départ 15h de place de la Nation, en direction de République.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/69388
Source : message reçu le 7 avril 13h
Source : appel ci-dessous


Appel de l'AG Éducation inter-degrés d'Île-de-France

(AG du jeudi 4 avril 2019)

C'est le moment : infligeons une premiere défaite à Blanquer

L'AG Éducation inter-degrés d'Île-de-France du jeudi 4 avril a réuni, à l'issue d'une manifestation massive et combative, plus de 220 enseignant.e.s et étudiant.e.s de 81 établissements, écoles ou universités. L'AG a confirmé sa plate-forme inter-degrés du 19 mars (verso) et a débattu des actions.

Décisions de l'AG Éducation inter-degrés IDF :

1) L'AG Éducation inter-degrés IDF soutient les établissements (écoles, collèges, lycées, facs) et les villes en grève reconductible dès aujourd'hui ou la semaine prochaine (Paris, Montreuil, Bagnolet, Cergy, Nanterre, Ivry...), et appelle à les rejoindre.

Elle appelle à organiser des tournées d'écoles, de collèges et de lycées, en associant personnels du 1er degré, du 2nd degré et parents d'élèves.

2) L'AG Éducation inter-degrés IDF appelle :

  • à faire du mardi 9 avril un temps fort de grève Éducation inter-degrés, et à mettre partout en débat la question de sa reconduction ;
  • à participer massivement à la manifestation régionale Éducation du mardi 9 avril à 15 h, de Nation à République ;
  • à se réunir en AG Éducation inter-degrés IDF à 17 h à la Bourse du Travail de Paris (3, rue du Château d'Eau, Paris 10ème, métro République) pour décider des suites de la mobilisation.

3) L'AG Éducation inter-degrés IDF propose aux parents d'élèves de faire du jeudi 11 avril une journée « École morte ».

4) L'AG Éducation inter-degrés IDF marque par une motion unanime sa solidarité avec les collègues du collège République (Bobigny, 93) en butte à une brutale répression antisyndicale, préfigurant la mise au pas des personnels orchestrée par Blanquer et sa loi, après l'autoritarisme et les intimidations contre Sophie Carrouge, Emma Posse, et tant d'autres à l'instar de la cité scolaire Rodin (Paris 13 ème ), et de tou.te.s celles et ceux qui refusent la politique de Blanquer et Macron.

5) L'AG Éducation inter-degrés IDF recherche, sur la base de ses revendications et en maintenant l'indépendance de l'AG, les convergences les plus larges possible :

  • en appelant à toutes les initiatives contre la loi et les réformes Blanquer, notamment samedi 6 avril à 13 h devant la Sorbonne à l'appel du collectif Touche pas à mon lycée pro ;
  • en invitant les syndicats, Stylos Rouges, associations de parents, Gilets Jaunes aux AG Éducation IDF comme observateurs et en leur proposant la réciproque.

À ce titre, l'AG mandate un observateur à l'AG des AG des Gilets Jaunes de Saint-Nazaire, pour favoriser les convergences des deux secteurs les plus mobilisés de la période, les Gilets Jaunes et l'Éducation, pour la justice sociale et une école démocratique et émancipatrice.

6) L'AG Éducation inter-degrés IDF a adopté une motion visant à préparer toutes les formes de blocage de l'ensemble des examens.

7) L'AG Éducation inter-degrés IDF mandate une commission inter-degrés pour répondre collectivement à toutes les formes de répression du mouvement.

8) L'AG Éducation inter-degrés IDF transmet ces décisions aux syndicats et associations de parents en leur demandant leur soutien, particulièrement pour l'appel au temps fort de grève et à la manifestation du mardi 9 avril.

L'AG Éducation inter-degrés Île-de-France revendique :

  • abrogation des réformes Blanquer : Lycée général et technologique, Lycée professionnel, Bac 2021, orientation post-Bac (loi ORE et Parcoursup)
  • retrait du projet de loi Blanquer dit « pour une École de la confiance », contenant notamment un devoir de réserve élargi, le rattachement des écoles aux collèges à travers les « Établissements Publics des Savoirs Fondamentaux », des expérimentations dans l'accueil des élèves de 2 à 4 ans, le financement public des maternelles privées à travers l'obligation scolaire étendue à 3 ans, la création d'un Conseil d'Évaluation de l'École, des possibilités de remplacement des enseignant.e.s par des AED, etc.
  • défense du caractère national du service public d'éducation, régi par des règles appliquées identiquement sur tout le territoire, en opposition à l'autonomie des établissements (par exemple concernant les horaires et les dédoublements alloués dans le secondaire à chaque discipline)
  • arrêt immédiat de toutes les formes de répression, sanction et intimidation visant les personnels du premier et du second degré et les élèves mobilisé.e.s
  • une augmentation immédiate des rémunérations afin notamment de rattraper toutes les pertes de salaire ; l'indexation des salaires au minimum sur l'inflation et la suppression du jour de carence
  • titularisation de tou.te.s les non-titulaires et précaires (enseignant.e.s, AED, AESH, etc.)
  • un statut de titulaires pour les AESH reconnaissant leur rôle éducatif et pédagogique, contre les projets de biemployabilité (Éducation Nationale et collectivités territoriales) et de mutualisation généralisée des accompagnements (PIAL) ; respect des décisions et notifications de la MDPH
  • retrait des projets de casse de la Fonction Publique, à brève échéance, et des retraites
  • annulation de toutes les suppressions de postes et de classes, et la baisse des effectifs par classe
  • retrait du projet de décret imposant une deuxième heure supplémentaire dans le second degré
  • abandon de la fusion des zones de remplacement, comme celles des brigades ZIL dans le 92
  • développement du service public de l'orientation, à l'opposé de la politique gouvernementale qui organise la liquidation des CIO et de l'ONISEP et renforce le tri social à tous les niveaux
  • défense d'une éducation publique et réellement gratuite, à l'opposé des orientations du gouver-nement qui visent à développer le marché privé de l'éducation et son financement sur fonds publics
  • abandon de la hausse des frais universitaires pour les étudiant.e.s extracommunautaires, et défense d'une université publique accessibles pour tou.te.s
  • une carte élargie de l'Éducation Prioritaire allant de la maternelle au Bac
  • suppressions des évaluations nationales obligatoires en GS, CP, CE1, CM2, 6ème et 2nde
  • retrait de tous les dispositifs d'évaluation organisant la concurrence, la hiérarchisation ou la sélection, que ce soit celle des élèves, des enseignant.e.s ou des établissements et écoles
  • abandon des programmes rejetés par le CSE et le refus de la mise au pas pédagogique des enseignant.e.s, de la maternelle à l'université
  • abandon du SNU, fantasme militariste financé sur le budget de l'Éducation, qui va priver les lycéens de plusieurs semaines de cours
  • abandon du projet de réforme de la formation des enseignant.e.s, pour une véritable formation sous statut et rémunérée des enseignant.e.s ; refus de l'utilisationsdes AED étudiant.e.s comme moyens de remplacement

Contacts

Source : message reçu le 7 avril 13h


1 2 3 4

Après le 4 avril, contre les réformes Blanquer,

généralisons la mobilisation !

Sud éducation Paris

Jeudi 4 avril, les personnels de l'éducation nationale se sont mis massivement en grève. Contrairement à ce que s'est empressé de claironner le ministère, la mobilisation ne faiblit pas, elle s'inscrit dans la durée et s'ancre localement avec la multiplication des initiatives dans les arrondissements et les circonscriptions (AG et actions locales, tournées d'écoles et d'établissements, rencontre avec les parents d'élèves, accrochages de banderoles, opérations « écoles désertes », etc.).

Vendredi 5 avril, des collègues ont reconduit la grève, se sont réuni-es en AG et appellent à « une journée de grève le jeudi 11 avril pour mener une action forte qui soit en lien avec les autres formes d'actions déjà prévues ce jour là et à se rassembler à 9h devant le rectorat de Paris (12 boulevard d'Indochine, 19e). »

L'Assemblée générale IDF réunie le 4 avril appelle « à un nouveau temps fort de lutte et de grève ce mardi 9 avril, avec une manifestation à 15h à Nation en direction de République ».

Sud éducation Paris défend l'idée de la construction d'une mobilisation d'ampleur par les personnels en lutte, notamment par la reconduction de la grève, seule à même de mettre un coup d'arrêt à l'avalanche des contre-réformes du ministère (ParcourSup, réformes des lycées généraux et professionnels, loi « pour une école de la confiance », projets sur l'école inclusive...) et de revendiquer une école publique, gratuite et émancipatrice ainsi que de meilleures conditions de travail pour tou-tes.

Sud éducation Paris soutient donc toutes les initiatives prévues pour la semaine du 8 au 14 avril.

Nous appelons les collègues du 1er degré à déposer des intentions de grève jusqu'à la fin de l'année scolaire (modèle ci-dessous).

Agenda

Mardi 9 avril

- appel de l'AG éducation IDF à la grève et manifestation à 15h au départ de Nation

  • 11e arrondissement : rassemblement devant la mairie à 12h
  • 13e arrondissement : rassemblement avec les parents devant la mairie à 17h
  • 18e arrondissement : manifestation avec les parents d'élèves, devant les écoles à 16h30, départ pour converger devant la mairie d'arrondissement à 18h, rassemblement festif devant la mairie de 18h30 20h30.
  • 19e arrondissement : réunions avec les parents d'élèves, mobilisations festives et informatives devant les écoles en fin de journée
  • 20e arrondissement : manifestation avec les parents d'élèves, devant les écoles à 16h30, départ pour converger devant la mairie d'arrondissement à 18h

Jeudi 11 avril

en grève et en action à l'appel de l'AG parisienne de grève réunie le 05/04

  • Rassemblement à 9h devant le rectorat de Paris (12 boulevard d'Indochine, 19e)
  • AG de grève à 15h, Bourse du travail (3 rue du Château d'eau, 10e)
  • journée opération « écoles, collèges, lycées déserts » ou occupations de bureaux de direction par les parents d'élèves.

Dimanche 14 avril :

12h pique-nique revendicatif avec les parents d'élèves / 14h Carnaval contre la casse de l'éducation, Château de Vincennes

En mai, mobilisation des AESH :

  • AG des AESH parisien-ne le mardi 7 mai à 18h à la Bourse du travail
  • Rassemblement des AESH le mercredi 15 mai devant le rectorat de Paris à 14h30
  • Grève des AESH le jeudi 23 mai

Source : http://sudeducation75.org/article1193.html


1 2 3 4

Manif contre les réformes Vidal et la loi Blanquer

Les mobilisations contre la loi Blanquer, ParcourSup et le plan « Bienvenue en France » continuent et convergent !

Mardi 9 avril nous ferons grève et manifesterons toutes et tous ensemble, nous avons besoin de monde maintenant plus que jamais pour une éducation ouverte ! Nous invitons tout le monde à participer massivement à la manifestation régionale Éducation du mardi 9 avril à 15 h, de Nation à République !

On étudie ici On reste ici Coordination action interuniv's photo.

Source : https://www.facebook.com/events/3425995830589…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Par Anonyme, le 09/04/2019 à 15:37

Prof, jeunes, personne contre les violences policières, gilet jaune. TOUS dans la rue SAMEDI À PARIS!!!

Ensemble le samedi !

Par Anonyme, le 09/04/2019 à 11:08

Bonne idée les samedis ensemble (educ nat, climat, GJ) , ce sera déjà le cas ce samedi 13 en maine et loire malgré les vacances scolaires, rassemblement et manif même heure, même endroit !

samedi dans la rue avec les GJ

Par Anonyme, le 08/04/2019 à 17:57

Il faut aussi manifester avec les GJ le samedi

Un cortège des établissements en lutte serait le bienvenu

Toutes les luttes en cours devraient se rejoindre le samedi

Par Anonyme, le 08/04/2019 à 10:59

Quelques images de la manif du 4 avril