thème : travail
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 16 février 2019 à 14h45

2 parties : 1 2

Bobines sociales

Projections, débat « Tartuffe, de fil en aiguille »

2 films - rencontre & débat avec les auteurs et les invités

Glasgow contre Glasgow [23']

Julien Brygo - CP productions - France - 2017

En 2008, une enquête de l'OMS révélait que la différence d'espérance de vie à Glasgow, en Ecosse, selon que l'on naisse dans un quartier riche ou bien dans un quartier pauvre pouvait atteindre vingt-huit ans. L'effrayante statistique n'a suscité que soupirs las et vœux pieux…

Des bobines et des hommes [67']

Charlotte Pouch - Rouge international - France - 2018

Roanne, 2014, le patron de l'usine Bel Maille qui servit de décor au film « La fille du patron », annonce à ses ouvriers le redressement judiciaire de l'entreprise. La réalité rejoint la fiction pour ces femmes et ces hommes anxieux mais lucides qui l'affronteront sans se résigner.

Résultat de recherche d'images pour "Des bobines et des hommes Charlotte Pouch"

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/66612
Source : http://www.bobines-sociales.org/
Source : message reçu le 4 janvier 13h


Bobines sociales - 16ème édition

Aujourd'hui le fond de l'air est jaune, et ça tourne, et ça lutte, et ça rêve et ça découvre, comment l'on rêve, aujourd'hui comme hier, sous un certain système.

Fermons les yeux. Ouvrons-les.

C'est ça… « Rêver sous le capitalisme »…

Aujourd'hui, le fond de l'air est rouge, jaune, noir, vert, avec des films venus de Palestine, d'Italie, du Congo, le fond de l'air est complexe, inventif, comme ces jeunes de Bondy.

Le fond de l'air est colère, colère et humanité, fait d'hommes et de femmes qui en dépit des frontières vives, et de certaines lois marchent aux côtés de ceux qui fuient et que l'on repousse.

Aujourd'hui le fond de l'air est poing en l'air, dur dehors et doux dedans, et ça donne envie d'y croire encore, un peu, beaucoup, passionnément, aussi fort que Jean Genet quand il défendait Angela Davis; c'est vrai le film a été censuré et alors !

N'est-ce pas pour ça qu'un festival engagé existe ?

Combien ça coûte ?

  • Les 10, 11, 12, 13, 14 et 15 février, le festival hors les murs
    séances à prix libre
  • Les 16 et 17 février, le festival « week-end à La Bellevilloise » :
    1 séance : 5 €
    1 journée : 10 €
    2 jours, le Pass : 16 €

Source : http://www.bobines-sociales.org/

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir