thème : travail incomplet
Réagir (10)EnvoyeriCalPartager

samedi 15 décembre 2018 à 14h

Attention: une partie des signataires, dont le « Front social », appelle désormais à manifester à 10h St Lazare ou 10h30 Hôtel de VIlle.
Il est probable que ce rv, 14h - Élysée, soit annulé.

[Pour les autres rv Gilets jaunes du 15 décembre à Paris, voir ici]

4 parties : 1 2 3 4

Manifestation

Contre Macron, président des patrons

Trajet / parcours : départ 14h de l'Élysée, en direction du MEDEF

[Pour les autres rv Gilets jaunes du 15 décembre à Paris, voir ici]

Attention: des signataires de cet appel proposent de se retrouver à 10h St Lazare. Voir ici.

L'exaspération est générale : la riposte doit être générale

Une quarantaine de structures et d'entreprises dont de nombreux secteurs en lutte, Goodyear, postiers du 92, Ford, Hôpital du Rouvray, Mc Do, Deliveroo, Psychiatrie parisienne PPU, hôtel Hyatt, Monoprix, étudiants de Nanterre, enseignants du lycée Utrillo, de Touche Pas à Ma Zep, commission de mobilisation du Travail social, du collectif Rosa Parks, des cheminotEs, de Pôle emploi, de la Sécu, de l'Energie... se sont retrouvés le 10 novembre à la Bourse du travail de Paris à l'initiative du Front Social.

Le 17 novembre a exprimé une colère sociale qui va au-delà de la hausse des prix du carburant. Plus que jamais notre camp social doit se rassembler pour stopper l'offensive de Macron et du patronat.

L'absence de stratégie de mobilisation générale de la part des directions syndicales et politiques empêche notre camp de devenir une force capable de regrouper tous ceux et toutes celles qui subissent les mauvais coups du capitalisme et permet à l'extrême droite de tenter de détourner une colère légitime vers des objectifs nauséabonds.

Pourtant nous sommes très nombreux dans toutes les régions et les secteurs professionnels du pays à nous battre pour nos salaires, nos pensions, contre les licenciements et les suppressions de postes, pour nos conditions de travail et d'études, pour les droits à la retraite, à la protection maladie ou chômage, pour les services publics de proximité, contre la répression qui s'abat contre les militants, les manifestants et les migrants et pour le respect de notre dignité. C'est bien tout cela qui est à l'ordre du jour aujourd'hui ! C'est cela que nous devons gagner ! C'est pour tout cela que la construction de la grève générale doit être mise à l'ordre du jour.

C'est pourquoi, après le 17 novembre : faisons clairement entendre notre camp social, l'ensemble de nos revendications et la grève pour les obtenir !

Nous appelons donc le 15 décembre à une grande manifestation nationale à Paris de l'Elysée au Medef qui désigne les vrais responsables afin que l'ensemble de notre camp reprenne toute sa place, amorce le tournant de la reconquête de tous les acquis qui nous ont été volés et entraîne ainsi par sa détermination tous les exploités et opprimés vers une société plus juste, plus humaine et plus fraternelle.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/65505
Source : https://fr-fr.facebook.com/events/26088654810…


1 2 3 4

Le 15 décembre,

convergeons vers l'Élysée avec les Gilets Jaunes

Front Social

Lors de sa rencontre nationale du 10 novembre, le Front Social avait prévu de manifester de l'Élysée au Medef le samedi 15 décembre. Depuis, la colère déterminée et justifiée des Gilets jaunes contre l'injustice sociale, fiscale et dans de nombreux endroits, écologiques, a bousculé tous les calendriers militants.

Depuis un mois, des militants du Front Social et des collectifs locaux, fidèles à leur conviction de la nécessité d'une convergence ont milité aux côtés des gilets jaunes. Le Front Social, pour cet Acte V, appelle à participer aux départs de manifestations des organisations syndicales qui le composent dans le but de converger dans l'unité et de faire front social avec les GILETS JAUNES.

Convergence vers l'Élysée avec les gilets jaunes

S'unir pour ne plus subir, c'est maintenant.

Front Social

Source : https://www.frontsocialuni.fr/le-15-decembre-…


1 2 3 4

L'exaspération est générale : il faut une riposte générale !

Front social, SUD Poste 92, SUD commerce

samedi 15 décembre 2018 à 10h
Gare Saint-Lazare

Déferlons à nouveau massivement samedi pour à nouveau faire un blocage géant de Paris... et de bien d'autres endroits !

Mais manifester de plus en plus nombreux les samedi ne suffira pas. Le mouvement des Gilets Jaunes et la mobilisation sociale qu'elle entraîne dans son sillage avec les lycéens, les étudiants... secoue l'ensemble de la situation et montre qu'il est possible de bousculer le pouvoir. Cependant on ne peut pas esquiver la GRÈVE, et sa généralisation. L'appel à la grève d'un maximum de structures syndicales, de la base comme des directions, peut faire la différence !

Et pour que notre camp social intervienne de manière consciente dans cet objectif de généralisation de la lutte, du blocage et de la grève, nous devons REGROUPER NOS FORCES. Appelons aux mêmes cortèges de manif, à une seule et même AG pour NOUS COORDONNER...

Le 14 et le 15, en grève et dans la rue... le lundi 17 on continue !

Nous étions signataires de l'appel de la réunion du 10 novembre qui avait impulsé l'appel à manifester à l'Elysée. Vu l'évolution de la situation, la manifestation doit elle aussi évoluer. Nous proposons à tous les signataires de l'appel du 10 novembre de se retrouver à Saint Lazare à 10h et de chercher à se diriger en convergence avec un maximum de forces vers l'Elysée.

Source : https://www.facebook.com/events/6941667143182…


1 2 3 4

Faisons entendre la voix de notre camp

L'exaspération est générale faisons entendre la voix de notre camp contre l'Élysée et le MEDEF

Une quarantaine d'entreprises et secteurs en lutte dont Goodyears, les postiers du 92, Ford, l'hôpital du Rouvray, Mac Do, Deliveroo, Monoprix, la psychiatrie parisienne unie, des étudiants de l'Unef de Nanterre, Lille, Le Mans, des enseignants dont ceux du lycée Utrillo en grève, de Touche Pas à Ma Zep, des membres de l'Intergare, de pôle emploi, de la sécu, de l'énergie, de la commission de coordination du travail social et des représentants de syndicats combattifs, d'associations se sont retrouvés le 10 novembre à la Bourse du Travail de Paris à l'initiative du Front Social.

Les participants font le constat que la date du 17 novembre exprime une colère sociale qui va au delà de la hausse des prix du carburant mais l'absence de réponse syndicale et politique de gauche sérieuse aux violentes attaques du gouvernement laisse prospérer sur ce vide sidéral les tentatives de récupération par l'extrême droite.

Pourtant nous sommes très nombreux dans toutes les régions et les secteurs professionnels du pays à nous battre pour nos salaires, contre les licenciements et les suppressions de postes, pour nos conditions de travail et d'études, pour les droits à la retraite, à la protection maladie ou chômage, contre la répression, pour les migrants et pour notre dignité.

Mais plus que jamais notre camp social doit se rassembler pour stopper l'offensive de Macron, des grands patrons et des très riches afin de devenir une force à même de regrouper dans cette situation de tous les dangers toutes les victimes du grand capital et d'empêcher les récupérations les plus nauséabondes.
C'est pourquoi la suite, l'après 17 novembre, doit être clairement celui de notre camp social : le 15 décembre

Source : https://www.frontsocialuni.fr/lexasperation-e…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Réponse à (pas de titre) Anonyme , le 11/12/2018

Par Anonyme, le 14/12/2018 à 15:59

> chaque manifestation de gilet jaune,3 magasins,commerce ou autre au minimum est détruit!beaucoup de personnes perdent leur emplois
> c est votre liberté d expression pas la mienne

Hé bien, c'est parfait que les gens perdent leurs emplois ! Au moins, on aura plus de mécontent. Et de toute façon il n'y a que la violence que les gouvernents comprennent. Quand il n'y en a pas, ils n'écoutent pas et ne lachent rien et la presse, à sa botte, n'en parle qu'à peine. Alors, oui malheureusement la violence est necessaire dans cette capitalo-médiatico-démocratie. Car TA liberté d'expression petit "anonyme" n'est autre que celle qui dit : "Cause toujours" !

Par Anonyme, le 13/12/2018 à 22:26

Ne lâchez rien .

Il faut aller jusqu'à la démission de macron et de son gouvernement .

Chaques personnes devraient vivre avec 2500 euros par mois .

FAITES des économies sur vos salaires et tous vos avantages , les POLITIQUES.

7000 euros par mois ( c est suffisant ) , en plus , vous devez payez des impôts comme les riches à 75 pour cent et plu d avantages ......restos , cartes bleues payées par le peuple .....oui oui ils ont des cartes bleues et c est vous ( le peuple qui payait ) C EST pas un FACKE......alors tout ça c est une HONTE .

ET TOUT CE QUE JE DIS EST VRAI....MALHEUREUSEMENT .

C EST NOUS QUI PAYONS TOUT CELA.....COIFFEURS, RESTOS , VOITURES DE FONCTIONS....ET JE LE RÉPÈTE , ILS ONT TOUS , UNE CARTE BLEUE QUE VOUS PAYEZ ....C EST VOUS ET NOUS TOUS QUI PAYONS POUR CES VEREUX DE POLITIQUE

ET MACRON EST UN ROYALISTE , C EST LE PIRE DE TOUS .....MAIS ÇA C ETAIT PREVISIBLE .

ALORS IL FAUT SE BATTRE JUSQU'À CE QU IL CÈDE.... MAIS PAS LES MIETTES DE 200 EUROS QUE VOUS PAIEREZ LARGEMENT AVEC LES AUGUEMENTATIONS DE TOUT .

NE GOBEZ RIEN CAR IL NE FAIT AUCUN GESTE.

IL VEUT SEULEMENT QUE LES MANIFS S ARRÊTENT.

BATTONS NOUS SAMEDI ET TOUT LES JOURS SUIVANTS.

Pourquoi ne pas rejoindre en cortège la manif des Gilets Jaunes?

Par Anonyme, le 13/12/2018 à 18:02

Partir seuls de l'Elysée pour aller au MEDEF n'est pas du tout réaliste dans le nouveau contexte de répression. Par contre manifester avec les secteurs en lutte et intégrer ensuite la manif des gilets Jaunes avec des mots d'ordre axés sur le blocage de l'économie et la grève générale permettrait à la fois d'apparaître clairement sur une orientation de lutte de classe et de mener le combat dans le cortège des GJ contre les tenants du drapeau bleu blanc rouge et de la Marseillaise. Avec drapeaux rouges et au chant de l'Internationale. C'est le moyen d'éviter sectarisme et opportunisme.

Réponse à : (pas de titre) Anonyme, le 11/12/2018 à 10:39

Par Anonyme, le 12/12/2018 à 15:35

> A chaque manifestation de gilet jaune,3 magasins,commerce ou autre au minimum est détruit!beaucoup de personnes perdent leur emplois

A chaque laissez-faire, c'est x familles dans la misère ou reversé au chômage car n'étant pas assez productif. Le productif étant le petit travailleur en Asie...
Beaucoup de personnes ont perdus leur emploi, des droits, de la dignité, de la joie de vivre dans le laissez-faire. Soit vous décidez d'être esclave soit vous décidez d'être digne à nouveau. A vous de faire le choix.

Le truc c'est que vous remercierez de toute évidence, les acquis des Gillets Jaunes alors pourquoi les critiquer bêtement en ne regardant que son nombril au lieu de regarder l'ensemble de la problématique sociétale ? Je rappelle que cela est dû à "nos politiciens"... élus démocratiquement auparamment.

Au passage, l'élection représentative est tout le contraire d'une démocratie !!

> c est votre liberté d expression pas la mienne

En espérant que la liberté d'expression pourra vous libérer de votre emprisonnement 'volontaire'.

Par Anonyme, le 11/12/2018 à 10:39

A chaque manifestation de gilet jaune,3 magasins,commerce ou autre au minimum est détruit!beaucoup de personnes perdent leur emplois

c est votre liberté d expression pas la mienne

Vraiment

Par Anonyme, le 11/12/2018 à 04:11

C'est pas possible que la manif par de l'Elysée

Apolitique

Par Anonyme, le 09/12/2018 à 18:48

Je suis désolé, mais je ne comprends pas les références pour la gauche ou la droite. Les gj sont apolitique. Non pas individuellement, chacun ses opinions. Mais on va, pour une des premières fois, au delà de ça. Au delà des syndicats. Nous ne voulons aucun soutien politique. Nous n'avons pas de leader. Aucun porte parole ( je préfère le terme messager) n'est legitime. Car aucun n'a été élu. Pour tous les politisants, venez en simples citoyens... Vous y verrez l'horreur d'un état totalitaire, mais le miracle de voir des gens unis... Et solidaires.

Par Anonyme, le 06/12/2018 à 20:31

Les taxes toutes confondues nous épuisent fin de mois impossibles à gérer noël n'existe Pas cette année .......

retablir l'isf Que nous ne cessons de payer pour le confort de macron

honte à lui pour les taxes

honte à lui de réduir l'allocation logement

honte à lui de nous mépriser

Par Anonyme, le 06/12/2018 à 20:28

Bravo pour ce commentaire nous n'en pouvons plus de ce gouvernement de riche qui se refuse à écouter les pauvres

CONTINUONS NOTRE BATAILLE

Par Anonyme, le 05/12/2018 à 11:24

Continuons notre bataille contre MACRON et sa Politique de Riche!!!!!!

Nous sommes tous exaspérés!!! MACRON veut nous réduire à néant!!! NE NOUS LAISSONS PAS FAIRE!!! AGISSONS ENSEMBLE : Salariés, Retraités, Lycéens, Agriculteurs, Transporteurs, Cheminots, Personnel Hospitalier, etc... UNISSONS NOUS TOUS dans cette Bataille contre ce gouvernement qui ne nous laisse plus VIVRE!!!!

BATTONS NOUS ENSEMBLE TOUS !!!! UNISSONS NOUS TOUS !!!!! MOBILISONS NOUS!!!

SMIC ET RETRAITE MINIMUM 1800 EUROS. Personne ne doit gagner moins car on ne peut pas vivre avec moins!!!!!!!!

STOP aux Taxes !!!!! SUFFIT!!!!!

NE LAISSONS PLUS UN GOUVERNEMENT AGIR POUR LES RICHES ET ECRASER LES PAUVRES!!

Continuons à nous défendre!!!! Ensemble nous pouvons y arriver!!!! BATTONS NOUS!!!!!

VIVE LA FRANCE ET VIVE LES FRANCAIS EN ACTION!!!!!!