Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 30 janvier 2018 (heure non définie)

3 parties : 1 2 3

Reportée

Journée d'action dans les écoles d'Argenteuil et de Bezons reportée du 30 janvier au mardi 6 février

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/59033
Source : http://lo-argenteuil.blogspot.com/2018/01/arg…


1 2 3

Journée « écoles désertes »

Pour l'avenir de l'École à Argenteuil et à Bezons

Jeudi 14 décembre, un collectif d'enseignants, d'une douzaine d'établissements scolaires du premier et second degré d'Argenteuil-Bezons, avec des représentants des syndicats FO, SNUIPP, SNES et CGT (d' Argenteuil ou du 95) ont pu faire un constat sans concession de la situation de l'École, sur les deux villes.

Les besoins d'école dans nos deux villes sont énormes. D'abord parce que les difficultés scolaires y sont importantes et l'enseignement n'y est pas simple. Il y a encore peu de temps tous les établissements scolaires d'Argenteuil-Bezons étaient classés Zone d'Éducation Prioritaire. Depuis quelques années le label a changé mais les situations difficiles n'ont pas disparues.

A cela s'ajoute l'augmentation de la population. Il suffit de se promener en ville pour constater la multiplication des constructions en cours ou récemment terminées. Mais si les promoteurs savent se projeter dans l'avenir pour anticiper les profits, il semble que personne ne se préoccupe de l'augmentation de la population scolaire et de ses conséquences sur les écoles.

Les locaux sont insuffisants et parfois délabrés , les effectifs d'élèves sont souvent trop importants, et le personnel manque.

  • Il manque des profs pour dédoubler des classes, réduire les effectifs dans les classes et diminuer les difficultés d'enseigner.
  • Il manque des enseignants pour dédoubler les classes de CP et conserver les maîtres en surnuméraire ou les maîtres spécialisés.
  • Il manque des surveillants, des AVS pour accompagner les élèves en situation de handicap.
  • Il manque du personnel administratif pour gérer les établissements, des agents d'entretien pour la maintenance ou le ménage.
  • Il manque des ATSEM, à Argenteuil, elles sont moins de 2 pour 3 classes dans les écoles maternelles. À Bezons, le principe d'une ATSEM par classe est trop souvent théorique car il n'existe plus de remplaçantes.
  • Il manque un vrai contrat à ceux qui n'ont qu'un contrat précaire, enseignants, personnel d'encadrement du temps scolaire ou périscolaire alors que les écoles comptent sur eux tous les ans.
  • Il manque de la stabilité aux équipes, alors que les difficultés augmentent, le turn-over est très élevé. C'est pour toutes ces raisons que l'école craque.

Fort de la réussite d'une première journée de mobilisation, le vendredi 24 novembre pendant laquelle 250 personnes, enseignants, parents et ATSEM se sont rassemblés devant la sous-préfecture, nous avons décidé de tenter d'élargir la mobilisation et d'obliger gouvernement, Région, Département et municipalités à nous entendre. Il faut des mesures d'urgence pour les établissements scolaires dans nos banlieues, avec des investissements mais aussi des recrutements en nombre de personnel.

Transformons le mardi 30 janvier en une journée « écoles désertes » et en une forte démonstration pour l'avenir de l'École à Argenteuil et à Bezons.

Source : http://cgtbezons.over-blog.com/2017/12/martdi...


1 2 3

30 janvier 2018, école deserte Argenteuil/Bezons :

Préavis de grève de la CGT des Territoriaux de Bezons

Les besoins d'école dans nos deux villes sont énormes. D'abord parce que les difficultés scolaires y sont importantes et l'enseignement n'y est pas simple. Il y a encore peu de temps tous les établissements scolaires d'Argenteuil-Bezons étaient classés Zone d'Éducation Prioritaire. Depuis quelques années le label a changé mais les situations difficiles n'ont pas disparues.

Les locaux sont insuffisants et parfois délabrés, les effectifs d'élèves sont souvent trop importants et il n'y pas assez de personnel pour enseigner, mais aussi pour accomplir tout le travail parallèle à celui de l'éducation nationale.

Il manque des enseignants pour dédoubler des classes, réduire les effectifs dans les classes et diminuer les difficultés d'enseigner, conserver les maîtres en surnuméraire ou les maîtres spécialisés.

Il manque aussi des ATSEM, des surveillants, des AVS pour accompagner les élèves en situation de handicap, des animateurs, du personnel administratif pour gérer les établissements, des agents d'entretien pour la maintenance ou le ménage.

De plus la multiplication des contrats précaires augmente le turn over du personnel et une crée une situation instable pour les agents pourtant utiles au fonctionnement des écoles

Fort de la réussite d'une première journée de mobilisation, le vendredi 24 novembre 2017 pendant laquelle 250 personnes, enseignants, parents et ATSEM se sont rassemblés devant la sous-préfecture, nous avons décidé de tenter d'élargir la mobilisation pour demander des mesures d'urgence pour les établissements scolaires dans nos banlieues, avec des investissements mais aussi des recrutements en nombre de personnel.

Pour toutes ses raisons les représentants des syndicats FO, SNUIPP, SNES et CGT (d' Argenteuil ou du 95) ont décidé d'organiser une journée « écoles désertes » et d'action pour l'avenir de l'École à Argenteuil et à Bezons.

Les syndicats CGT et UGICT-CGT des TERRITORIAUX de Bezons appellent à un rassemblement auprès des syndicats enseignants le mardi 30 janvier 2018 et déposent par conséquent un préavis de grève de 0 à 24 h pour la journée du mardi 30 janviers 2018, préavis couvrant l'ensemble des personnels de son champ de syndicalisation.

Source : http://cgtbezons.over-blog.com/2018/01/30-jan…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir