thème : travail
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 21 septembre 2017 à 19h

2 parties : 1 2

Assemblée générale Ile-de-France

Jour de colère contre Macron… Mais ce soir, on lâche l'affaire ?

Les ordonnances sont adoptées demain, 22 septembre.

Leur contenu est annoncé depuis des mois. C'est la réécriture globale du Code du travail pour en faire un Code du patronat. La loi autorisant le gouvernement à nous agresser par ordonnance en dévoilait la logique. Juillet et août, deux mois ont été perdus par des figurants jouant à négocier devant une table vide.

Maintenant, on nous dit qu'il faut aussi perdre septembre ! Macron ajoute aux ordonnances une déferlante de mesures et d'annonces qui montrent l'ampleur de ses ambitions : appliquer tout le programme du Medef.

Pourtant, l'opinion populaire a, elle, bien compris : « Macron est un poison, ses mesures, nous les rejetons. » Mais faute d'orientation, de plan de bataille, cette opinion ne se transforme que partiellement en mobilisations dispersées.

Si l'idée est bien celle d'un coup d'État social, alors pour s'y opposer pourquoi attendre cinq ans et s'occuper des prochaines élections ? D'ici là Macron, comme l'ouragan Irma, aura tout détruit

Si l'opposition à la loi XXL est autre chose qu'une posture et une déclaration d'intention, pourquoi ne pas préparer le conflit généralisé avec Macron, pourquoi pas de suite interprofessionnelle après le 21.09 ? Il n'y a pas de troisième voie : ou collaborer ou lutter.

Les experts disent : on n'a pas le rapport de force, attendons. Quoi, la saint Macron ? Le rapport des forces est fait de mille choses, dont pour beaucoup, la détermination. Nous n'en manquons pas, mais ce qui fait défaut c'est en haut, la déclaration unitaire de lutte jusqu'au bout contre Macron.

Si aujourd'hui nous manifestons, c'est bien pour préparer la suite, et non faire un dernier tour de piste avant l'automne. D'autant que le 12 septembre a été un succès et qu'aujourd'hui des étudiants et des routiers entrent en lutte, que des pans de FO, de la CFDT, de l'UNSA ou de la CGC rejoignent le combat.

Voilà pourquoi, tout de suite après la fin du cortège, nous devons nous retrouver en assemblées. Pour décider des suites, pas pour déclarer que l'heure est à la dispersion ou la fuite.

Assemblée Générale

le 21 septembre 2017 à 19 H

à la Bourse du travail, 3 rue du château d'Eau Paris

image attachment

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/56826
Source : message reçu sur Front Social le 20 septembre 08h
Source : message reçu sur Front Social le 20 septembre 07h
Source : https://www.facebook.com/events/1569289746464...
Source: communiqué ci-dessous
Source : http://www.cip-idf.org/


Appel de l'Assemblée générale IDF du 12 septembre

L'assemblée générale IDF réunie à la bourse du travail de Paris le 12 09 se félicite de l'important succès des grèves et manifestations interprofessionnelles (60 000 à Paris, 400 000 en France) contre la casse du code du travail.

En plus des insultes (fainéants…), les raisons de la colère sont nombreuses :

Loi-travail XXL, APL, CSG, emplois aidés, état d'urgence permanent, impunités policières, racisme institutionnel, Attaques contre les chômeurs, la Sécu, les retraites et les régimes spéciaux Projets de réforme du bac et de sélection à l'université, … STOP !

Nous sommes, comme les syndicats, au rendez vous de l'histoire :

Amplifions et faisons converger les luttes contre les ordonnances, Macron/Gattaz.

Nous sommes travailleurs.ses, précaires, pauvres, Chômeurs.ses et sans emploi, retraité.e.s, lycéen.ne.s, étudiant.e.s, syndiqué.e.s, militant.e.s, mal-logé.e.s, expulsé.e.s, opprimé.s, migrant.e.s, LGBTIQ, discriminé.e.s,… ou pas

Et nous nous battons les un.e.s pour les autres

Réunissons des AG, des fronts sociaux partout, sur nos lieux de vie, de travail, de formation, dans les quartiers, grâce au net, pour reconduire les grèves et les étendre, organiser des occupations, des blocages et aller vers la réappropriation des biens communs.

Nous savons tous.tes qu'une ou deux journées de grève ne suffiront pas.

Alors, du 12 au 21 septembre, multiplions les initiatives et construisons un front social et syndical pour bloquer totalement leur économie

Affirmons et unifions les revendications, nos valeurs contre leur monde ; pour le retrait des ordonnances et l'abrogation de la loi El khomri, pour des embauches massives en CDI, ou sous statut FP, en commençant par les emplois aidés et tous les précaires, avec réduction du temps de travail. Réaffirmons la solidarité entre nous, en défendant le principe de cotisations sociales égalitaires, pour le chômage, les retraites, la sécu, et des services publics de qualité pour tou.te.s, imposons le maintien du Bac comme premier diplôme universitaire et balayons la sélection en licence, comme en master.

Marquons notre solidarité au Palais de Justice de Paris, bd du Palais (métro Cité)

  • le 19 / 09, à 19h avec les poursuivi.e.s dans le cadre de l'affaire de la voiture de police brûlée Quai de Valmy - le procès durera du 19/09 à 13 h au 22/09
  • le 21 / 09, à 9h, au procès des rafles, non au délit de solidarité pour Houssam

Manifestons jeudi 21 septembre

Réunissons nous en assemblée générale à 19h à la Bourse du Travail de Paris

Source : http://www.questionsdeclasses.org/?Appel-de-l...

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir