thème : travail
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 22 mai 2008 à 10h30

3 parties : 1 2 3

grève et manifestation nationale - reclassés de La Poste et France Télécom

pour la manifestation sur l'éducation du samedi 24 mai voir ici


1 2 3

Reclassés de La Poste et France Télécom : grève et manifestation le 22 mai !

à 10h30 à Bercy, puis à 14 heures devant Matignon

A La Poste et à France Télécom, les agents restés sur le grade de reclassement subissent l’absence de promotions et le blocage de leur déroulement normal de carrière. Les mobilisations régulières et obstinées de personnels reclassés ont permis quelques avancées, notamment à France Télécom. Mais elles restent trop limitées. La fédération SUD s’associe à l’ADIFE et appelle les agents reclassés à être massivement en grève et à manifester jeudi 22 mai à Paris.

Une discrimination qui dure...
Les agents qui ont choisi de rester sur le grade de reclassement se sont vus privés de toute promotion vers les grades de reclassement, que ce soit par concours, par tableau d’avancement ou listes d’aptitude. Il n’y a pourtant aucune raison qui fonde une telle injustice. De même, ils ne bénéficient pas de l’accès à un échelon exceptionnel dont peuvent bénéficier en fin de carrière les personnels sur les grades de reclassification, accès à un échelon exceptionnel qui avait été promis par un CTP de 1990 et qui n’a été mis en oeuvre que pour les grades de reclassification (même si un équivalent monétaire existe à France Télécom). Cela fait maintenant près de quinze ans que cela dure... Au fil des années, cela constitue un vrai préjudice. Et avec la réforme des retraites, cela constitue un manque à gagner encore plus important.
Vers la fin du blocage ?
Certains tribunaux reconnaissent le préjudice subi par les agents reclassés du fait du blocage de leur carrière. Ils reconnaissent la perte de chance. D’autres reconnaissent le droit à l’avancement des agents selon le statut de leur corps. Tous les tribunaux ne tranchent pas dans le même sens mais il y a de plus en plus de décisions positives. Et le Conseil d’Etat sera amené à se prononcer rapidement. Jeudi 17 avril, il examinait six dossiers concernant l’avancement d’agents de La Poste et de France Télécom adhérents de SUD et de l’ADIFE... Jugement dans quelques semaines.
Forcer les directions
Les recours juridiques ne suffisent pas, et si nous avons avancé sur ce plan c’est aussi parce que la mobilisation n’a jamais cessé. Il faut obtenir que le gouvernement et que les directions de La Poste et de France Télécom réglent les problèmes des agents restés sur le grade de reclassement.
A la Poste, la direction se refuse obstinément à envisager toute mesure spécifique. Pas question d’ouvrir des promotions ni des tableaux et listes d’aptitude vers les grades de reclassement. Pas question, non plus, d’une reconstitution générale de leur carrière. Pour la direction, les reclassés n’ont qu’à se porter candidats aux promotions sur les grades de reclassification. Le risque serait de privilégier les reclassés par rapport aux autres
A France Télécom, les promotions ont été rétablies sur les grades de reclassements depuis 2004. Néanmoins, les retards accumulés font que pour beaucoup, en fin de carrière surtout, le gain est dérisoire. De plus la direction ne répond pas à ses obligations légales de transparence sur le sujet. Tout prouve qu’avec le retard accumulé, c’est bien le rattrapage des carrières qu’il faut aussi obtenir.
22 mai : grève et manifestation C’est pourquoi SUD, avec l’ADIFE, appelle les agents restés sur le grade de reclassement à faire grève massivement jeudi 22 Mai et à participer à la manifestation nationale à Paris. SUD déposera des préavis de grève à La Poste et à France Télécom.

- Mise en place d’une promotion vers les grades de reclassement
- Ouverture de tableaux d’avancement et de listes d’aptitude vers les grades de reclassement
- Mise en place des échelons exceptionnels pour tous les grades concernés
- Reconstitution générale des carrières

Manifestation nationale : 11h à Bercy M° Bercy 14h devant Matignon

document au format PDF:

Mobilisation reclassés


Source : http://www.sudposte75.fr/spip.php?article705


1 2 3

Personnel reclassé de La Poste et France Télécom

mobilisons-nous le 22 mai !

Le 22 mai nous manifesterons et serons en grève au côté de tous ceux et celles qui défendent les retraites. Nous avons décidé de maintenir aussi notre journée de mobilisation spécifique aux personnels reclassés de La Poste et France Télécom, journée prévue de longue date et pour laquelle des audiences ont été demandées au ministère de l’industrie et à Matignon.

Pour SUD qui se mobilise une nouvelle fois, il est urgent d’obtenir satisfaction. De nombreux collègues partent en retraite sans avoir obtenu ce qu’ils exigent depuis des années. A France Télécom, alors que la promotion a été rouverte sur les grades de reclassement, on se rend vite compte que le retard de plus de 10 ans, sans promotion ou avancement continue à peser lourdement, les bénéfices d’une promotion en fin de carrière étant souvent nuls.

Dans tous les cas, le rattrapage de carrière est un dû. Et nous sommes de plus en plus nombreux à user de démarches collectives en direction des tribunaux pour le faire valoir. Le Conseil d’Etat vient de contraindre La Poste à accorder 3000 euros de dédommagement pour quatre agents au motif que celle-ci s’est appuyée sur un décret entaché d’illégalité puisque ne prévoyant de l’avancement qu’à partir du moment où il y a recrutement.

Le droit absolu à la promotion est ainsi reconnu et La Poste (comme FT demain sans doute demain) aurait dû prendre des dispositions de ce point de vue. Si ce résultat ne donne pas satisfaction à toutes les demandes, il constitue comme le précédent jugement de Versailles, un point de retournement dans l’attitude de la justice.

Nous appelons donc à renforcer la mobilisation :

- pour obtenir de La Poste et France Télécom de vrais déblocages : la fin des discriminations, l’avancement, les listes d’aptitude, la promotion, les échelons exceptionnels pour tous les grades, le rattrapage des carrières...

- pour continuer les recours auprès des tribunaux jusqu’à satisfaction.

La journée s’organisera en plusieurs moments :

à 10h30 à Bercy au Ministère de l’Industrie (métro Bercy)

à 14h à Matignon (métro Varennes)

Et nous rejoindrons dans l’après-midi la manifestation unitaire pour la défense des retraites par répartition.


reclassé-e-s 22 mai

Source : http://www.sudposte75.fr/spip.php?article725

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/5640

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir