thème : répression
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

lundi 13 juillet 2009 à 19h30

3 parties : 1 2 3

Soirée de soutien

Lundi 13 juillet, à partir de 19h30

Le 5e Bal antinational annuel fêtera la destruction de la prison de la Bastille. Ce sera aussi une soirée de soutien aux prisonnier(e)s d’Action directe (n’oublions pas que Nathalie Ménigon est en liberté conditionnelle avec restriction de déplacement pendant quatre ans encore).

De la musique, avec Riton la Manivelle & son ogre de barbarie, Hardcore & Ame… Puis soirée D.J.’s (Dansante et Joyeuse), avec 1984 Victory Orchestra et d’autres pousseurs de disques… Ambiance cabaret assurée. Soutien 5 euro (un apéritif offert et menu gargote prix libre).

CICP, 21 ter rue Voltaire, Paris 11e (métro Rue des Boulets ou Nation)

Collectif "Ne laissons pas faire !"

Source : http://nlpf.samizdat.net/spip.php?article298


1 2 3

LUNDI 13 JUILLET 2009-19h30

5eBAL ANTINATIONAL

En soutien aux prisonniè-res d’ACTION DIRECTE

Comme tous les ans, fêtons l'attaque et la destruction de la prison de la Bastille... Avec :

  • RITON LA MANIVELLE & SON ORGRE DE BARBARIE
    (chansons populaires z’et révolutionnaires)
  • HARDCORE ET AME
    (hip hop de la B-Boysconscients Connexion)
  • LES SOUSOUPES
    (rock garage de soupe’n’roll)

Puis grande soirée D.J.’s

(Dansante et Joyeuse) avec le

1984 VICTORY ORCHESTRA INC .

Et d’autres pousseurs de disques.... Soirée cabaret assurée, soutien : 5 zéros, un apéro offert et menu gargotte à prix libre...

CENTRE INTERNATIONAL
DE CULTURE POPULAIRE
21 ter rue Voltaire, 75011 Paris

Métro: Nation - ni verre, ni z’animaux, merci

document au format PDF:

Source : message reçu le 10 juillet 16h


1 2 3

Les militants d'action directe ne sont toujours pas libérés : manifestons !

Le 30 avril dernier, le tribunal d’application des peines de Paris a accordé à Georges Cipriani un régime de semi-liberté d’une durée d’un an, étape préalable à sa libération conditionnelle. Georges aurait dû ainsi sortir de la prison d’Ensisheim le 19 mai, mais le parquet a fait appel du jugement. L’audience d’appel a eu lieu le 25 juin. Le procureur a répété les mêmes objections (absence de regrets, non-indemnisation des victimes…) alors que le dossier de Georges est parfaitement recevable. La décision a été mise en délibéré pour le 20 août, un délai particulièrement long. Pour Georges, après plus de 22 ans de prison, encore un été à attendre une réponse pour une demande déposée en novembre 2007 !

Jean-Marc Rouillan a réintégré la prison des Baumettes, après un séjour à l’Unité hospitalière sécurisée interrégionale (UHSI) de Marseille, où un syndrome de Chester-Erdheim a été diagnostiqué. Le traitement (expérimental) de cette maladie très rare et évolutive étant incompatible avec le maintien en prison, une demande de suspension de peine pour raison médicale a été déposée. Un médecin-expert a été désigné par le juge, mais pour l’heure, au mépris des conséquences pour sa santé, Jean-Marc reste en prison dans des conditions difficiles et sans être soigné.

Et l’acharnement de l’Etat ne cesse pas : après une récente décision de justice arrachée par Jean-Marc, prenant en compte le temps de semi-liberté déjà accompli, le parquet avait déposé un recours. Le 24 juin, la cour de cassation a définitivement confirmé la révocation de la semi-liberté de Jean-Marc qui, s’il dépose une nouvelle demande de libération conditionnelle, devra reprendre au début la longue procédure prévue par la loi sur la rétention de sûreté (passage au Centre national d’observation de Fresnes, avis de la commission multidisciplinaire…).

Régis Schleicher a récemment obtenu une décision de placement en semi-liberté, mais le parquet a fait appel. L’audience a également eu lieu le 25 juin dernier et la décision a été mise en délibéré pour le 23 juillet prochain. Après 25 ans de prison, Régis sortira-t-il de Clairvaux au mois d’août ?

Face à la vengeance infinie de l’État, nous voyons qu’il faudra lui arracher un à un les prisonniers révolutionnaires. Nous maintiendrons donc la pression et nous continuerons à nous rassembler chaque premier jeudi du mois pour la libération des militants d’Action directe.


Prochains rendez-vous :

RASSEMBLEMENT Jeudi 2 juillet, de 18 h à 19 h en face de la direction de l’Administration pénitentiaire, carrefour rue de la Verrerie - rue du Renard (Paris 4e - métro L1-L11 Hôtel-de-Ville).


SOIREE DE SOUTIEN

Lundi 13 juillet, à partir de 19h30

Le 5e Bal antinational annuel fêtera la destruction de la prison de la Bastille. Ce sera aussi une soirée de soutien aux prisonnier(e)s d’Action directe (n’oublions pas que Nathalie Ménigon est en liberté conditionnelle avec restriction de déplacement pendant quatre ans encore).

De la musique, avec Riton la Manivelle & son ogre de barbarie, Hardcore & Ame… Puis soirée D.J.’s (Dansante et Joyeuse), avec 1984 Victory Orchestra et d’autres pousseurs de disques… Ambiance cabaret assurée. Soutien 5 euro (un apéritif offert et menu gargote prix libre).

CICP, 21 ter rue Voltaire, Paris 11e (métro Rue des Boulets ou Nation)

Collectif "Ne laissons pas faire !"

Source : http://nlpf.samizdat.net/spip.php?article298

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/9270

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir