thème : sans-papiers
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 8 avril 2009 à 20h

Présentation du film "En attendant le bonheur" d'Abderrahmane Sissako

MERCREDI 8 AVRIL 2009 à 20h au Centre Culturel La Clef, 21 rue de La Clef, Paris 5ème Métro « Censier-Daubenton »

La séance sera suivie d’un débat avec la participation de Raymond Chauveau Secrétaire Général de l’Union Locale CGT Massy et des grévistes sans-papiers de KFC


Nouadhibou, ville de transit en bordure de Mauritanie. Plusieurs voyageurs attendent le jour du départ vers l’Europe où, comme ils l’espèrent, ils trouveront des jours meilleurs.

Un corps repoussé vers la plage, une ampoule à la dérive, deux images autour desquelles gravite tout le film d’Abderrahmane Sissako. Deux icônes symptomatiques d’un univers de transit dans lequel les êtres arrivent, s’entassent, vivent, en attendant de repartir. En attendant de trouver le bonheur vanté par les émissions de télévision occidentale, celui dont ils rêvent pour eux même et leurs proches, et pour lequel ils sont prêts à sacrifier leur culture. Nouadhibou, on y vient afin de gagner de quoi se payer le voyage vers cet au-delà européen, mais on y vient aussi pour prendre quelque chose et laisser bien plus. C’est tout le drame de l’Afrique qui est décrit par le cinéaste. Celui d’un continent dont la culture s’évapore, dont le peuple s’étiole, où l’idée de départ est omniprésente. Tout le film est contenu dans ce désir de fuite qui s’oppose violemment au désert qui borde cette ville. D’un côté, la mer, l’Espagne, l’Europe, la richesse. De l’autre, les portes du désert. En attendant le bonheur a le mérite de présenter sincèrement et directement la seule alternative qui se présente aux habitants de Nouadhibou, ville dans laquelle on finit par rester, à défaut d’autre chose.Abderrahmane Sissako propose ici un film d’une grande richesse tant philosophique qu’esthétique ou émotive, pour peu que l’on se donne la peine de s’y intéresser de près.

La séance sera suivie d’un débat avec la participation de Raymond Chauveau Secrétaire Général de l’Union Locale CGT Massy et des grévistes sans-papiers de KFC

Participation aux frais : 5 euros

Source : http://www.afaspa.com/article.php3?id_article...

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/8413

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir