thème : international
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 26 mars 2009 à 19h

Attention: cette soirée était initialement prévue le mercredi 18 mars, elle aura lieu le jeudi 26 mars.

Source : message reçu des organisateurs le 2 mars 21h


Un nouveau cycle de luttes sociales et politiques en Afrique sub-saharienne

Deuxième partie : Assurer des élections transparentes

Suite à la première soirée organisée par le CEDETIM, une seconde soirée pour aborder plus en profondeur la question des solidarités à mettre en place ici en France vis à vis des résistances sur le continent africain...

Que réserve cette année à l’Afrique avec neuf élections présidentielles en préparation ?

Sud-Africains, Algériens, Angolais, Congolais de Brazzaville, Ivoiriens, Equato-guinéens, Mozambicains, Nigériens et Tunisiens iront aux urnes cette année pour élire leurs chefs d’Etat respectifs.

Sans rien enlever à l’intérêt que représente une élection présidentielle dans chaque pays où elle a lieu, les cas de l’Afrique du Sud et de la Côte d’Ivoire sortent quand même du lot parmi les neuf scrutins attendus en 2009 sur le continent.

Sont invitées à participer les associations membres de La plate-forme citoyenne France-Afrique, qui regroupe une dizaine d’ONG françaises : ATTAC, Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT-France), Centre de Recherche et d’Information pour le Développement (CRID), Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD), Cedetim/Ipam, Mouvement de la paix, Oxfam France – Agir ici, Peuples Solidaires, Réseau Foi et Justice Afrique Europe (Antenne France), Secours Catholique / Caritas France, et Survie.

De même les associations CADTM et “Publiez Ce Que Vous Payez” seront associées à l’animation du débat.

Les associations de la diaspora sont également bienvenues.

Lieu :

CICP
21 ter rue Voltaire - M° Rue des Boulets ou Nation

Actualités :

- Un an après le discours du Cap. Communiqué de la Plateforme citoyenne France Afrique. 27 février 2009 Réforme de la présence militaire en Afrique, un an après : Cap ou pas Cap ?

Il y a un an, à l’occasion d’un déplacement en Afrique du Sud, Nicolas Sarkozy annonçait la renégociation des accords de défense liant la France à huit pays africains et promettait un contrôle accru du Parlement français sur les opérations extérieures, quelques jours à peine après l’appui logistique fourni par l’armée française aux troupes tchadiennes confrontées à une rébellion.

Des promesses encourageantes mais insuffisantes, sans feuille de route précise avaient alors constaté les organisations de la Plate-forme citoyenne France-Afrique. Celles-ci dressent aujourd’hui un bilan très mitigé de cette réforme qui malgré les timides aménagements apportés à l’article 35 de la Constitution, peine à entrer dans la phase opérationnelle.

- Lire la suite en ligne : http://survie.org/Un-an-apres-le-discours-du-Cap-CP.html

Message du Forum :

Benjamin A. MOUTSILA Délégué Général de la FCD

Au nom de la FCD nous participerons à cette soirée pour marquer notre solidarité avec toutes les luttes contre la françafrique et contre les mascarades d’élections qui ont lieu en Afrique cette année. Benjamin A. MOUTSILA

Source : http://www.survie-paris.org/agenda-survie-par...

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/7978

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir