Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

vendredi 20 mars 2020 à 9h

Journées intersyndicales femmes

les 19 et 20 mars 2020

Les journées intersyndicales femmes 2020 auront lieu les jeudi 19 et vendredi 20 mars 2020, à la Bourse du travail de Saint-Denis (métro ligne 13, station Porte de Paris). Organisées chaque année depuis 24 ans par la CGT, la FSU et Solidaires, les journées intersyndicales femmes sont ouvertes à tou.te.s les militant.e.s des 3 organisations et rassemblent en moyenne entre 300 et 400 personnes chaque année. Elles sont devenues pour beaucoup un rendez-vous incontournable pour penser l'articulation entre féminisme et syndicalisme, croiser les regards d'universitaires et de syndicalistes, prendre du champ par rapport à sa pratique militante quotidienne et partager un moment intense d'intelligence et de force collectives.

Quatre thèmes seront abordés cette année :

  • Femmes et enfermement
  • Masculinité et féminité dans le monde du sport
  • Retraites : genrer la lutte
  • Pédagogies émancipatrices, éducation populaire et syndicalisme

Inscrivez-vous ici.

Jeudi 19 mars

  • 9h - 10h : Accueil des participant-es
  • 10h - 13h: FEMMES ET ENFERMEMENT
    - Véronique Blanchard: Historienne attachée au Centre d'exposition « Enfants en Justice » de Savigny
    - François Bes : Coordinateur du pôle enquète de l'OIP (sur les conditions de détention des femmes)
    - Audrey Chenu : Enseignante et ancienne détenue, témoignage
    Débat
  • 14h30 - 17h30: MASCULINITE ET FEMINITE DANS LE SPORT
    - Anne Roger: Historienne du sport rattachée au laboratoire "Vulnérabilité et Innovation sociale"
    - Intervenante à confirmer
    - Témoignages de sportives de haut niveau
    Débat
  • 18h Pot féministe

Vendredi 20 mars

  • 9h - 12h: RETRAITES : GENRER LA LUTTE
    Interventions syndicales de nos trois organisations CGT, FSU et Solidaires
    Débat
  • 13h30 - 16h30: PEDAGOGIES EMANCIPATRICES, EDUCATION POPULAIRE ET SYNDICALISME
    Quels apports croisés pour l'action féministe?
    - Scop l'engrenage
    - Katia Storaï: formatrice en éducation populaire, membre de l'Association La Trouvaille, et Emilie Viard, coopératrice de la scop d'éducation populaire L'engrenage, militante de collectifs féministes. Co-autrices de l'ouvrage "Éducation populaire et féminisme. Récits d'un combat (trop) ordinaire. Analyses et stratégies pour l'égalité"
    - Irène Pereira: Chercheuse associée en philosophie au Laboratoire Lettres Idées Savoirs (LIS - Université Paris Est Creteil), co-présidente
    de l'IRESMO (Institut de Recherche, d'Etude et de Formation sur le Syndicalisme et les Mouvements sociaux), militante féministe
    - Lucie Assemat: Co-réalisatrice du film documentaire "Ni les femmes, ni la terre" sur l'auto-organisation de femmes en Argentine et en Bolivie contre les violences sexistes et sexuelles et la destruction de l'environnement. Militante syndicale et féministe, conseillère en éducation populaire et jeunesse.
    Débat

À l'initiative de la CGT, de la FSU, et de l'Union syndicale Solidaires

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/78153
Source : http://ufsecgt.fr/spip.php?article7495