thème :
Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

mardi 26 novembre 2019 à 19h

Assemblée des Gilets jaunes de Paris-sud

L'assemblée regroupe entre autres des habitants des 14e, 13e, 12e, 5e... arrondissements et des villes de Malakoff, Montrouge, Arcueil... souhaitant avancer ensemble vers plus de justice sociale, fiscale, écologique et plus de démocratie. Elle est ouverte plus largement à toutes celles et ceux intéressés par le mouvement des Gilets Jaunes.

L'assemblée fonctionne par plénière et groupes de travail. Elle envoie des représentants à "l'assemblée des assemblées" (prochaine à Montpellier) et à la coordination d'Ile-de-France.

L'assemblée exprime sa solidarité avec les femmes et hommes gilets jaunes blessés, mutilés face à l'escalade de la violence d'Etat, avec les gardés à vue arbitrairement et avec toutes les personnes qui ont été réprimées avant le mouvement, notamment dans les quartiers populaires. Elle apporte son soutien à la famille de Zineb Redouane tuée à Marseille par un tir de grenade lacrymogène et à celle de Steve, noyé suite à une intervention policière durant la fête de la musique à Nantes. Elle condamne les mensonges d'État, tel celui formulé le 1er mai par le ministre de l'intérieur Christophe Castaner et le pouvoir politico-médiatique à propos du refuge de manifestants au sein de l'hôpital de la Salpétrière, mensonge visant à criminaliser tous ceux qui osent protester dans la rue pour leurs droits. Elle condamne les violences qu'ont subies les pompiers manifestant à Paris le 15 octobre 2019 pour de meilleures conditions de travail.

La France libérale macronienne s'appuie sur un État toujours plus autoritaire permettant à une minorité de conserver le pouvoir avec le soutien de la police, de la justice et des médias. Le système prétendument démocratique est verrouillé. L'Etat obtient le consentement de la population en utilisant une « novlangue » où les mots interchangeables perdent leur sens.

Les gilets jaunes ont mis en branle des pans entiers de la société qui n'avaient pas l'habitude de se mobiliser. Leur radicalité s'est accompagnée d'une grande imagination politique et ils ont redonné de l'espoir à une société accablée. Ils ont mis en acte la fraternité face à l'idéologie libérale de l'individualisme et de la concurrence de tous contre tous. La peur de la contagion contestataire explique pourquoi ils sont réprimés si violemment et constamment. Non, Monsieur Macron, nombre de violences commises par la police contre les gilets jaunes sont malheureusement « irréparables » pour celles et ceux qui les ont subies et resteront gravées dans la mémoire collective comme la marque d'un des plus forts moments répressifs de l'État français contre des manifestants.

Restons unis et déterminés !
Les gilets jaunes triompheront !
Démocratie maintenant !

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/73894
Source: confirmation reçue le 25 octobre 06h
Source : https://www.facebook.com/giletsjaunesparissud…
Source : message reçu le 19 octobre 19h