thème : éducation
Réagir (3)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

jeudi 17 octobre 2019 à 12h30

Reporté

Ce rendez-vous semble reporté au 22 octobre:
https://paris.demosphere.net/rv/73728


Rassemblement pour l'inscriptions pour les sans-facs

Rassemblement devant le bâtiment B jeudi 17 octobre à 12h30 pour exiger des négociations et des inscriptions pour les sans-facs.

UNEF - TACLE : Tendance Action Collective et Luttes

Une CFVU tenue sous présence policière et sans avoir convoqué des elu-e-s etudiant-e-s !

Hier soir, une motion votée par une "CFVU exceptionnelle" du 8 octobre a été envoyée par la présidence à toute l'Université. Nous savons à cette étape qu'a minima 6 élu-e-s étudiant-e-s et peut-être plus, n'ont pas reçu de convocation. Comme par hasard, la majorité d'entre eux et elles sont des élu-e-s qui soutiennent la mobilisation des sans-facs. Par ailleurs, nous avons de fortes raisons de penser que cette CFVU s'est tenue sans le quorum nécessaire.

De plus, nous avons appris, comme le montrent les photos ci-joint, que cette CFVU s'est tenue sous présence de policiers ! Ici, dans la photo, on voit des policiers équipés mardi à 14h devant le bâtiment BFC, heure et lieu de la CFVU exceptionnelle.

Pour les raisons citées, nous demandons l'annulation de cette CFVU, de toutes décisions prises en son sein, notamment de la motion, et un communiqué rectificatif. Par ailleurs, nous envisageons les recours juridiques nécessaires pour faire annuler ce conseil et pour faire constater l'entrave de la Présidence aux mandats des élu-e-s.

Ce n'est pas à coup de CFVU illégale, de déclarations calomnieuses, de motions menaçantes, de poursuites judiciaires, de présence policière, qu'on réglera la situation des sans-fac. Ce n'est que par la négociation que nous pourrons régler ce conflit social. C'est ce que nous proposons depuis plus d'une semaine et que la Présidence refuse d'accepter.

Nous ne comprenons pas pourquoi la Présidence nous présente comme déraisonnables et joue la carte de la fermeté, en cherchant à nous intimider par des mesures répressives. Pour rappel, à ce jour, il ne s'agit plus de 300 dossiers de sans-fac à inscrire car il y a eu de nombreux désistements. Nous avons transmis à la Présidence une liste de critères réduits qui concerne les cas les plus en souffrance toujours sans affectation. Nous sommes ouverts à la discussion autour de cette proposition.

Interventions brutales de vigiles, des huissiers, la présence policière, les tweets insultants du Président, les déclarations calomnieuses et menaçantes... Rien de tout ça ne vise à trouver des solutions aux sans facs. Au contraire, cela vise à nous intimider. Nous affirmons clairement que cela n'entamera pas notre détermination à obtenir des inscriptions.

Nous appelons tous ceux et celles qui défendent une université ouverte à tous et toutes à un grand rassemblement devant le bâtiment B jeudi 17 octobre à 12h30 pour exiger des négociations et des inscriptions pour les sans-facs.

Étudier est un droit pas un privilège !

une personne ou plus et plein air

une personne ou plus, moto et plein air

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/73601
Source : https://www.facebook.com/NTRVNR/posts/2461676