thème : sexisme
Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

samedi 14 septembre 2019 à 17h30

Rencontre-débat

Ordo Sexualis - Réflexions sur l'ordre (et le désordre) sexuel

Samedi 14 septembre 2019 à 17h30

Rencontre-débat avec Alain Brossat et Alain Naze autour de leur ouvrage "Ordo Sexualis - Réflexions sur l'ordre (et le désordre) sexuel" (Editions Eterotopia)

Débat animé par Philippe Chevallier,

Jusqu'à quel point peut-on placer en premier lieu des enjeux qui concernent la vie sexuelle, les rapports entre les sexes, les questions de genre, la sexualité dans sa dimension politique, sous le signe du droit et l'égide de la loi ? - tel est le problème que tente de soulever cet essai.

Que ce soit à propos du « mariage pour tous », des débats autour de la majorité sexuelle, de la campagne contre le harcèlement sexuel qui a pris une dimension mondiale dans le sillage de l'affaire Weinstein, mais aussi bien lorsque sont en question les scandales de pédophilie dans l'Eglise catholique, c'est, d'une façon toujours plus impérieuse et exclusive l'instance juridique qui est appelée à trancher, que ce soit sous la forme de l'établissement de nouveaux droits ou bien sous celle de la codification de nouveaux délits et de leur sanction. Comme domaine de sensibilités et de conduites, la vie sexuelle et la sexualité comme enjeu politique et moral se trouvent de plus en plus étroitement encadrées par des normes juridiques, placées sous l'empire de la loi.

L'extension proclamée de la sphère des droits est ici indissociable d'une accentuation de la répression frappant les inconduites sexuelles. Sous le nouveau régime de la politique et de la morale sexuelles qui tend à imposer ses conditions, l'accent est placé avant tout sur les protections et les garanties immunitaires que les sujets individuels se voient accorder - la loi se fait rempart contre les violences sexuelles sous toutes leurs formes. Dans ces conditions, des motifs comme la liberté ou l'égalité tendent à devenir indistincts des moyens répressifs par lesquels l'autorité politique et judiciaire ou certains mouvements et courants d'opinion entendent les protéger - c'est toute l'ambiguïté des campagnes présentes contre le harcèlement, pour la protection des mineurs ou inspirées par des approches prohibitionnistes de la prostitution et qui, toutes, en appellent d'une manière ou d'une autre à un placement de la vie sexuelle sous les conditions d'une « police des moeurs » veillant au respect des nouvelles normes par les moyens qui lui sont familiers.

Ce nouveau pli de la politique et de la morale sexuelles contraste vivement avec d'autres topographies dans lesquelles la sexualité se trouvait étroitement associée à l'émancipation individuelle et collective, domaine d'exposition et d'expansion, associée aussi à la quête du bonheur, à l'expérimentation, inscrite dans l'horizon des plaisirs. Ce contraste est si vif que l'impression prévaut parfois d'un véritable retournement, dès lors que semble s'imposer le paradigme immunitaire dès lors qu'est en question la dimension sexuelle de l'existence individuelle et collective - la « liberté » se redéploie du côté des protections dont se trouve entouré le sujet individuel, l' « égalité » du côté des sanctions auxquelles se trouvent exposés les « harceleurs » de tout poil... A l'évidence, notre époque est celle d'une accélération en matière de changements des normes régissant la vie sexuelle et les relations entre les sexes, la codification des questions de genres, une évolution rapide qui se place elle-même spontanément sous le signe du progrès. Mais les choses sont-elles aussi simples ? Ce sont précisément les évidences nouvelles dont sont tissés ces processus qu'examine dans une perspective critique et ouverte cet essai.

Les auteurs :

  • Alain Brossat est Fellow Researcher à l'Université nationale Chiao-Tung, à Taïwan. Il a publié notamment Le plébéien enragé (Le passager clandestin, 2016) et Abécédaire Foucault (Démopolis, 2014).
  • Alain Naze enseigne la philosophie en Bretagne. Il a écrit plusieurs ouvrages, dont Manifeste contre la normalisation gay (La Fabrique, 2017) et coécrit avec Alain Brossat Interroger l'actualité avec Michel Foucault. Téhéran 1978/Paris 2015 (Eterotopia France, 2018).

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/72453
Source : http://lelieudit.com/Rencontre-debat-avec-Ala…