thème :   2e le plus vu
Réagir (2)EnvoyeriCalPartager

jeudi 11 juillet 2019 à 19h30

Assemblée citoyenne et politique de rassemblement populaire

Gilets Jaunes

Suite de la Projection-débat le 5 mai de J'veux du Soleil au Café de Paris ... Pour une assemblée citoyenne et politique

Invitation

Pour une nouvelle assemblée citoyenne et politique de rassemblement populaire
Jeudi 11 juillet 19h30 AGECA 177, rue de Charonne
Métro Alexandre Dumas

Nous étions quelques un.e.s fin avril à initier dans le cadre de la Semaine Jaune du 29 avril, une projection-débat autour du film de Perret et Ruffin (le 5 mai 2019, voir texte invitation ci-dessous).

Le succès fut au rendez-vous, avec une réelle attente d'une suite sous la forme de prise de ronds-points et d'autres formes plus durables.

Nous étions avant les élections Européennes dont l'inactualité, au regard des luttes et du mouvement Gilets Jaunes, ne manquait pas de frapper les participant.e.s à cette initiative.

Le succès devait beaucoup bien entendu à l'engouement et à la curiosité pour le film lui même.

Il n'a pas été possible de donner une suite plus tôt, beaucoup d'entre nous étions débodé.e.s par nos luttes respectives, des luttes locales (notamment contre les mesures anti-écologiques de la municipalités ou toutes les formes de privatisation des biens publics) comme des luttes professionnelles (notamment dans l'Education, dans la Santé, etc.)

A présent que la séquence électorale est derrière nous et alors que les échéances municipales sont depuis quelques semaines dans les esprits de tous/toutes les responsables d'organisations politiques, il nous faut tester la possibilité d'une assemblée citoyenne et politique de rassemblement durable.

"Que fait-on maintenant, ensemble ?"

Cette question posée le 5 mai est toujours d'actualité, une actualité marquée par une nouvelle donne politique dont nous n'avons pas encore pris toute la mesure : le système dérive sûrement depuis quelques mois hors du cadre (déjà bien souple) de la démocratie libérale.

Si les Forces dites de l'ordre semblent assumer de plus en plus clairement le rôle qui leur est assigné (un rôle anti-républicain de serviteurs d'un pouvoir en pleine dérive autoritaire), le traitement judiciaire de l'action syndicale et du mouvement Gilets jaunes ne manquent pas d'interroger également.

Samedi 29 juin, nous manifestions à nouveau contre les violences policières. Bientôt nous faudra-t-il peut-être manifester également contre ce qui ressemble de plus en plus à de l'abritraire dans la répression judiciaire. Faut-il rappeler le caractère expéditif de la judiciarisation des Gilest Jaunes, des militants syndicalistes (10 000 procédures judiciaires engagées en ce moment) associatifs ou écologistes ?

Il nous faut en prendre toute la mesure au moment où nous envisageons de nous rassembler dans des actions à mener ensemble, par exemple pour faire campagne pour le référendum sur ADP, ou pour prendre part collectivement et pleinement, en tant que Parisiennes et Parisiens, au mouvement Gilets Jaunes (qui réunit ce week-end la troisième Assemblée des assemblées).

Il nous faut en prendre la mesure pour imaginer également des actions de dénonciation plus fortes et pour prévoir des dispositifs de protection et de résistance, à l'exemple du travail mené depuis le tournant des lois travail (dès 2016 donc, déjà une loi Macron) par les collectifs d'avocats anti-répression.

Il nous faut prendre la mesure de la détermination de ce(s) pouvoir(s) oligarchique(s) des puissances économiques, en engageant largement une réflexion collective pour définir des alternatives locale et nationale au mouvement libéral de destruction du monde et des solidarités.

Nous vous propons donc de nous retrouver pour penser et agir ensemble, pour nous projeter à Paris aussi, dans un avenir commun émancipateur et construire des solidarités immédiates sociales, politiques et culturelles.

Le cadre de notre réunion en une "assemblée citoyenne et politique de rassemblement populaire" sera ce que nous voudrons bien en faire ensemble, à l'échelle d'un arrondissement parisien ou à l'échelle de la Ville, à l'échelle d'une Ville mondiale coupée de sa périphérie ou dans un cadre plus régional pour repenser cette rupture ségrégative que nous ne manquons pas de vivre également à l'intérieur de l'agglomération parisienne.

Modestement, il s'agit pour l'instant d'une initiative lancée par des Parisiens.nes des 11e, 18e, 19e et 20e arrondissement et des insoumis.e.s initiateurs.trices de la projection débat du 5 Mai.

Nous verrons bien qui nous serons effectivement.

Rendez vous donc le jeudi 11 juillet à 19H30 à l'AGECA, 177, rue de Charonne (métro A. Dumas)

Rappel : texte de l'invitation du 5 mai

Semaine Jaune du 29 avril au 5 mai « Que fait-on maintenant, ensemble ? »

Pour une assemblée citoyenne et politique de rassemblement populaire

" On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps. Mais on ne peut pas tromper

tout le peuple tout le temps. » Abraham Lincoln

Pour agir et pour soutenir l'élargissement des mouvements des luttes et des Gilets Jaunes,
Pour stopper le coup d'Etat social et la restriction des libertés publiques menés par un président et un gouvernement devenus illégitimes Pour gagner toutes et tous ensemble !

Projection-débat autour du film « J'veux du Soleil ! » de Gilles Perret et François Ruffin

Dimanche 5 mai 2019, 14H

Café de Paris, 158 rue Oberkampf, métro Ménilmontant

Avec la participation de militants politiques et syndicalistes, de grévistes des secteurs en lutte et de Gilets Jaunes parisiens

Si certain.e.s avaient encore quelques doutes, ces derniers sont définitivement tombés jeudi soir. Macron et son gouvernement, passées la stupeur et la panique de décembre, ont décidé de ne céder sur rien. Rien d'autre que la violence d'une répression policière et judiciaire s'exerçant sur les corps et sur les esprits du peuple mobilisé des militants écologistes, syndicalistes, politiques et Gilets Jaunes.

Depuis leur arrivée au pouvoir, Macron et son gouvernement ont entrepris la destruction accélérée et façon puzzle de ce qui restait encore de notre Etat social, de limiter nos libertés fondamentales.

Après la mauvaise médecine libérale des ordonnances Travail (2017), cette attaque frontale et globale s'est poursuivie par la « privatisation » du rail et de la SNCF ou par la mise en place de la sélection à l'entrée des universités (2018).

Contre réformes du Travail, de la Justice, de la Santé, de l'Education, de la Formation et plus généralement encore de la Fonction publique : il n'y a pas un secteur de la vie collective et d'intérêt général qui ne soit aujourd'hui dans le viseur de ces fossoyeurs.

Il y a plus que jamais urgence sociale, écologique et démocratique à nous fédérer pour participer directement, par la grève ou par des actions d'occupation de la rue et des carrefours ou par des initiatives de solidarité avec les acteurs en lutte.

Aujourd'hui, les actions de luttes et de résistance sont de plus en plus nombreuses, au travail comme dans la rue ou autour des ronds-points. Retrouvons-nous, fédérons-nous pour gagner !

Rouges, verts ou jaunes, nous proposons de faire de cette projection dimanche 5 mai l'occasion de donner naissance à une Assemblée citoyenne et politique de rassemblement populaire en ordre de combat pour les deux trois mois décisifs qui viennent, pour stopper Macron, son gouvernement et l'oligarchie sécessionniste qu'ils représentent.

Une initiative d'insoumis.e.s du 11e arrondissement

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/71792
Source : message reçu le 1 juillet 10h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Que fait on maintenant ensemble?

Par Anonyme, le 06/07/2019 à 19:07

On commence par se mobiliser le 14 juillet à Paris. Ensuite et surtout, on regarde devant et on prépare l opposition à la réforme du chômage et des retraites.

enfin la suite

Par Anonyme, le 01/07/2019 à 22:32

Oui c'était une initiative très intéressante et c'est très bien si on peut se revoir avec d'autres et continuer d'échanger et décider :Que fait-on maintenant ensemble?