thème : répression
Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

mardi 3 décembre 2019 à 19h

2 parties : 1 2

Réunion du Groupe Multiprofessionnel des Prisons - GMP

Invitation à la prochaine séance

Mardi 3 décembre 2019 de 19h00 à 22h00

ENS
48, bd Jourdan 75014 Paris
Salle R2-02

Première partie :

Échange d'informations depuis le mois dernier.

Deuxième partie :

Mineurs en établissement de placement éducatif (EPE).

Avec Yvon Rontard, directeur des établissements de placement éducatif de l'Essonne.

Pour l'année 2019 qui se termine et pour l'année 2020, le GMP a choisi de traiter de "populations et personnes minoritaires en prison" en interrogeant les professionnels et intervenants qui en ont la charge.

Nous commençons par les mineurs en centres éducatifs fermés.

Nous avons demandé à Yves Rontard de bien vouloir venir nous parler de son expérience de l'éducation, après le milieu scolaire, aujourd'hui auprès de mineurs délinquants en institution fermée. Il dirige les EPE de l'Essonne, notamment la Ferme de Champagne à Savigny-sur-Orge. C'était un lieu historique déjà du temps de l'"éducation surveillée", avant qu'elle ne devienne "protection judiciaire de la jeunesse".

Dans son approche éducative, Yves Rontard insiste beaucoup sur les dimensions d'empathie, de subjectivité positive et de confiance qui sont les supports manquants ou blessés chez beaucoup des jeunes accueillis.

Le dispositif qu'il dirige, alternative ou "antichambre de la prison" a des facettes innovantes s'appuyant sur les possibilités qu'offre un système communautaire.

Par ailleurs, il utilise ce que certains journalistes appellent la "zoopédagogie", c'est-à-dire la présence et la proximité réconfortante des animaux.

Si nous connaissions les effets très positifs du contact, du soin aux animaux dans le champ de la santé mentale et du handicap, cela n'était pas usuel auprès de jeunes accueillis dans ce type de centre.

Dans la période actuelle de discussions sur les orientations à donner aux politiques pénales concernant les mineurs, avec une sorte de tentation de renoncer à une priorité éducative au profit de pratiques sécuritaires, les échanges seront particulièrement intéressants.

"Prononcé à l'égard d'un mineur, le placement éducatif sur décision judiciaire est, en matière civile comme en matière pénale, une mesure de protection, d'assistance, de surveillance et d'éducation qui retire temporairement un mineur de son milieu habituel de vie, lorsque celui-ci n'est pas en mesure de garantir sa sécurité ou les conditions de son éducation, ou lorsque le déroulement de la procédure pénale l'exige." C'est une mesure contraignante, ordonnée par le juge des enfants.

À mardi !

Le bureau du GMP

Comme d'habitude, toutes les personnes intéressées sont invitées. Merci de bien vouloir diffuser cette invitation autour de vous, notamment à ceux que nous ne pouvons pas joindre.

COMMENT S'Y RENDRE ?

Métro / Tram : station Porte d'Orléans (sortie "boulevard Jourdan" et aller vers la gauche) ou

RER B : station Cité universitaire (prendre vers la droite à la sortie, à 5 minutes sur le même trottoir).

HORAIRES

19h00. La séance commence à l'heure pour éviter de finir trop tardivement ! La séance prend fin à 22h00 précisément, mais les discussions informelles peuvent se poursuivre ensuite.

NOUS CONTACTER

Si vous souhaitez poser une question sur cette séance ou sur tout autre sujet, une seule adresse :

grouexpemultipexrofessioexnnelprisexon@gmailex.com

N'oubliez pas aussi de faire un tour sur le site :

https://gmprison.wordpress.com

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/71788
Source : liste de diffusion infozone, reçu le 1 décembre 22h


Réunion du Groupe Multiprofessionnel des Prisons - GMP

Créé en 1974, le GMP se veut comme un lieu d'échanges et de réflexions entre professionnel-le-s et militant-e-s du monde carcéral.

Ancien-ne-s détenu-e-s, médecins, psychologues, professeur-e-s, travailleur-se-s sociaux, policier-e-s, avocat-e-s, magistrat-e-s, étudiant-e-s, bénévoles ou simples curieux-ses trouvent ici l'occasion d'évoquer et de confronter leurs expériences sensibles ou abstraites, immédiates ou distantes, actuelles ou anciennes, de la prison.

Rassemblé tous les premiers mardis du mois, le collectif se propose de mettre en commun les pratiques et visions de chacun-e sur l'institution pénitentiaire. Le projet du GMP réside dans la mise en lien des intervenenant-e-s, dans l'élaboration d'un savoir partagé et dans l'entretien d'une dynamique critique vis à vis de l'institution.

Les réunions du collectif sont ouvertes à tou-te-s, sans conditions. Aucun pré-requis militant ou professionnel n'est nécessaire, chacun des membres a un regard à faire valoir. La qualité de membre s'obtient par la seule présence.
Collectif libre et gratuit.

Chaque séance du GMP porte la focale sur un sujet particulier.

Pour connaître le thème du mois, rendez-vous sur le site du collectif :
https://gmprison.wordpress.com/

Source : message reçu le 14 janvier 16h