thème :   2e le plus vu
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

dimanche 30 juin 2019 à 15h

Réunion publique à l'initiative des signataires de l'appel

« Pour un big bang de la gauche. »

L'urgence nous oblige.

Clémentine Autain signe un appel au Big-Bang et à la construction d'un cadre de rassemblement politique et citoyen, avec plus de 1000 citoyens, élus, militants politiques, associatifs et syndicaux, artistes et intellectuels.

Soyez nombreux à nous rejoindre le dimanche 30 juin, à partir de 15h, au Cirque Romanès à Paris ! (Square Parody, Boulevard de l'Amiral Bruix, 75016 Paris). L'événement est à retrouver sur Facebook.

Tout au long de l'après-midi :

  • Les interventions seront retransmises en vidéo en direct sur la page Facebook @Pour un Big Bang
  • Un live-tweet sera transmis en direct sur écran dans le chapiteau Un espace buvette sera également accessible.

Si vous venez de loin : → Contactez-nous à l'adresse contacext@pourunbigbexang.fr pour que nous puissions organiser au mieux votre arrivée.

Si vous voulez donner un coup de main : → Inscrivez-vous sur https://forms.gle/KsERQoyJQcsfWprd6

Pré-programme :

Animé par Sophie de La Rochefoucauld et Pierre Jacquemain

  • 14h30 - Accueil des participantEs interviewés sur leurs attentes et leurs espoirs, avec retransmission en vidéo sur écran à l'intérieur du chapiteau.
  • 15h10 - Lancement par Elsa Faucillon
  • 15h20 - Prises de parole pour les appels « Sursaut » et « Convergeons »
  • 15h30 - Regards croisés sur l'international avec Dominique Vidal et Bertrand Badie
  • 15h40 - Les urgences vues par Christophe Prudhomme - Paroles de Gilets jaunes - Lecture de témoignages #Metoo - Focus sur le combat contre le projet Europa City par Robert Spizzichino - Message vidéo de Noël Mamère
  • 15h55 - Controverse animée par les revues sur « gauche », « populisme », « écologie » : à chacun son parti pris stratégique ? Le Vent Se Lève, Regards, Politis
  • 16h15 - Ecologie et gauche avec Guillaume Balas - Prise de parole de salariés en lutte - De la gratuité avec Paul Ariès en vidéo - Témoignage d'un migrant, Aref Sultani
  • 16h30 - Vue des quartiers populaires avec Hocine Tmimi, Marie-Hélène Bacqué en vidéo et Youcef Brakni
  • 16h45 - Intervention de Clémentine Autain
  • 17h00 - Table ronde ouverte aux mouvements sociaux : « qu'est-ce qu'on attend de la politique ? » avec Philippe Martinez (CGT), Aurélie Trouvé (ATTAC), Léna Lazare (Youth for Climate)
  • 17h30 - De l'urgence à agir ensemble par Olivier Besancenot - Contre Parcoursup avec Nina Didon, syndicaliste lycéenne - Du danger fasciste à l'échelle européenne par Etienne Balibar en vidéo - Pour l'écologie sociale avec André Rebelo et Claire Lejeune
  • 17h45 - Regards croisés sur la démocratie avec Patrick Viveret et Julia Cagé
  • 17h55 - Fin avec les mots extraits de François Bégaudeau, Patrick Chamoiseau, Corinne Morel Darleux
  • 18h - Fin de l'après-midi et suites du Big Bang en initiatives à venir .

L'intégralité du texte de l'appel :

Où sont passés la colère sociale et l'esprit critique qui s'aiguisent depuis des mois dans notre pays ? Ils demeurent dans les têtes, dans les cœurs et dans la rue. Mais la situation politique est catastrophique. Au lendemain des élections européennes, le bon résultat de l'écologie politique ne peut masquer le fait que la gauche est en miettes, désertée par une très grande partie des classes populaires. La gauche et l'écologie politique sont loin de pouvoir constituer une alternative alors même que le pouvoir en place et la droite fascisante dominent la scène politique dans un face à face menaçant où chacun se nourrit du rejet de l'autre et le renforce. Le pire peut désormais arriver. Nous n'acceptons pas ce scénario. Nous devons, nous pouvons proposer un nouvel horizon.

La raison essentielle de ce désastre est l'absence d'une perspective émancipatrice qui puisse fédérer les colères et les aspirations autour d'un projet politique de profonde transformation de la société. Un big bang est nécessaire pour construire une espérance capable de rassembler et de mobiliser.

Il y a du pain sur la planche : réinventer nos modèles et nos imaginaires, rompre avec le productivisme et le consumérisme qui nous mènent au chaos climatique, à la disparition des espèces et à une dramatique déshumanisation, substituer le partage des richesses, des pouvoirs et des savoirs aux lois de la finance et de la compétitivité. L'enjeu, c'est aussi d'articuler les différents combats émancipateurs pour dégager une cohérence nouvelle qui s'attache aux exigences sociales comme écologiques, à la liberté des femmes comme à la fin de toutes les formes de racisme, aux conditions et au sens du travail comme au droit à la ville, à la maîtrise de la révolution numérique comme à l'égalité dans l'accès à l'éducation et à la culture, à la promotion des services publics comme au développement de la gratuité. Nous n'y parviendrons qu'en assumant des ruptures franches avec les normes et les logiques capitalistes. Ce qui suppose de nous affranchir des logiques néolibérales et autoritaires qu'organisent les traités européens et de donner à nos combats une dimension internationaliste.

Et pour cela, ce big-bang doit aussi toucher aux formes de l'engagement. La politique est en crise globale. La défiance est massive à l'égard des représentants et des partis politiques, et plus généralement à l'égard de toutes les formes délégataires de représentation. Il est impératif d'inventer la façon de permettre, à toutes celles et ceux désireux de s'engager, de vivre ensemble et d'agir avec des courants politiques constitués qui doivent intégrer dans leurs orientations les expériences alternatives en cours. Et cela suppose de repenser les lieux et les modalités du militantisme autant que les rouages de la délibération collective. L'exigence démocratique se trouve dans toutes les luttes de notre époque, sociales, écologistes, féministes, antiracistes…, des nuits debout aux gilets jaunes. Elle implique de penser les médiations, de favoriser des liens respectueux, loin de toute logique de mise au pas, avec les espaces politiques, sociaux, culturels qui visent l'émancipation humaine. Puisque nous prônons une nouvelle République, la façon dont nous allons nous fédérer dira notre crédibilité à porter cette exigence pour la société toute entière.

Le pire serait de continuer comme avant, de croire que quelques micro-accords de sommet et de circonstances pourraient suffire à régénérer le camp de l'émancipation, que l'appel à une improbable « union de la gauche » à l'ancienne serait le sésame. Nous sommes animés par un sentiment d'urgence et par la nécessité de briser les murs qui se dressent au fur et à mesure que la situation produit des crispations et des raidissements. Il est temps de se parler et de s'écouter, de se respecter pour pouvoir avancer en combinant le combat pour les exigences sociales et écologiques. Nous pensons bien sûr aux forces politiques - insoumis, communistes, anticapitalistes, socialistes et écologistes décidés à rompre avec le néolibéralisme. Mais ce dialogue entre mouvements politiques constitués ne suffira pas à soulever les montagnes pour redonner confiance et espoir. C'est plus largement que les portes et les fenêtres doivent s'ouvrir aux citoyens, à la vitalité associative, au monde syndical, aux espaces culturels et intellectuels critiques, aux désobéissants du climat, à celles et ceux qui luttent au quotidien contre les oppressions et les violences policières.

Il y a urgence. Nous savons la disponibilité d'un grand nombre de citoyen.ne.s et de militant.e.s à unir leurs énergies pour ouvrir une perspective de progrès. Ces forces existent dans la société mais elles n'arrivent pas à se traduire dans l'espace politique. C'est ce décalage qu'il faut affronter et combler. Sans raccourci. Un travail patient autant qu'urgent de dialogue, d'ouverture, d'expérimentations est devant nous si nous voulons rassembler pour émettre une proposition politique propulsive. Il faut de la visée, du sens, de l'enthousiasme pour qu'une dynamique s'enclenche, pour qu'elle se fixe l'objectif d'être majoritaire. C'est d'une vision plus encore que d'une juxtaposition de colères et de propositions dont notre pays a aujourd'hui besoin. Loin du ressentiment et de la haine pour moteur, nous devons faire vivre un horizon commun de progrès pour l'humanité. La réussite de cette entreprise tient en grande partie à la capacité à assumer un pluralisme authentique tout en dégageant de nouvelles cohérences partagées. Toute logique de ralliement, de mise au pas derrière un seul des courants d'idées qui composent ce large espace à fédérer, se traduira par un échec à court ou moyen terme.

C'est pourquoi nous appelons au débat partout pour la construction d'un cadre de rassemblement politique et citoyen, avec l'objectif de participer activement à la réussite de cette invention à gauche que nous appelons de nos vœux. Nous savons la difficulté de l'entreprise. Mais elle est indispensable. Et beaucoup de voix s'élèvent pour en affirmer l'exigence. Faisons converger nos efforts. Engageons-la ensemble le 30 juin prochain au Cirque Romanès.

Parmi les premiers signataires :

Salah Amokrane, dirigeant associatif ; Ariane Ascaride, comédienne ; Clémentine Autain, députée (LFI) de Seine-Saint-Denis ; Etienne Balibar, philosophe ; François Bégaudeau, écrivain ; Patrick Chamoiseau, écrivain ; Rokhaya Diallo, journaliste et cinéaste ; Cédric Durand, économiste ; Elsa Faucillon, députée (PCF) des Hauts-de-Seine ; Karl Ghazi, syndicaliste ; Eva Husson, auteure et réalisatrice ; Razmig Keucheyan, sociologue ; Mathilde Larrère, historienne ; Christian Laval, sociologue ; Laurence Lyonnais, militante éco-socialiste ; Corinne Morel-Darleux, auteure et conseillère régionale ; Aurélie Trouvé, militante associative… et plus de 1 000 citoyens, élus, militants politiques, associatifs et syndicaux, artistes et intellectuels (liste complète à retrouver sur https://www.pourunbigbang.fr/)

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/71194
Source : https://www.pourunbigbang.fr/
Source : http://clementine-autain.fr/il-est-minuit-moi…
Source : http://www.mille-et-une-vagues.org/ocr/?Pour-…
Source : http://www.mille-et-une-vagues.org/ocr/?BIG-B…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir