Réagir (3)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

jeudi 13 juin 2019 à 13h

3 parties : 1 2 3

Rassemblement et grève contre la loi Blanquer

Rassemblement à 13h à Paris, devant le Sénat

Rendez-vous particuliers:

  • 10h00: Assemblée de grève à 10h au 3 bis rue Waldeck Rochet à Nanterre
  • 17h00: Assemblée générale éducation inter-degré IDF

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/71043
Source : http://92.snuipp.fr/spip.php?article4488
Source : http://sudeducation92.ouvaton.org/spip.php?ar…


1 2 3

Contre la loi Blanquer,

toutes et tous en grève le jeudi 13 juin,

jour de l'ouverture de la Commission Mixte Paritaire

SNUipp FSU, Se-UNSA, CNT, Sud éducation et CGT éduc'action

Le 21 mai, après avoir été adopté en première lecture par l'Assemblée nationale, le projet de loi sur l'école de la confiance a été voté par le Sénat. Même si la majorité sénatoriale a retoqué l'article sur les EPSF, la casse de la formation initiale est toujours à l'ordre du jour, le cadeau aux écoles privées est toujours d'actualité, l'instauration des EPLI et la suppression du CNESCO aussi… Pire, la majorité sénatoriale a introduit des amendements qui dégradent encore la situation : formation continue pendant les vacances, introduction d'un statut hiérarchique pour les directeurs-trices d'école, sans compter des amendements des plus récationnaires : interdiction pour les accompagnateur-trices de porter des signes religieux lors des sorties scolaires, suppression des allocations pour les parents d'élèves absentéistes…

À présent, le texte doit être étudié par une commission mixte paritaire, composée de sénateurs·trices et de député·es qui se réunira la semaine du 13 juin.
Si lors de cette commission, un accord est trouvé sur le contenu de la loi entre les député-es et les sénateurs-trices - ce qui n'est pas à exclure - la loi Blanquer pourrait être adoptée avant l'été et n'aurait pas à repasser devant l'Assemblée Nationale.

Ce projet de loi, suite des réformes du collège, du lycée général et professionnel et de Parcoursup, est en complète cohérence avec le projet de casse de la fonction publique que le gouvernement compte imposer à marche forcée. À rebours de ce dynamitage de l'école publique, les organisations syndicales revendiquent des créations de postes à la hauteur des besoins et sont déterminées à obtenir une vraie transformation de l'école, assurant la réussite et l'émancipation de tous·tes les élèves avec des conditions de travail satisfaisantes pour les personnels. Elles exigent notamment la création d'un véritable statut de la Fonction publique pour les AESH.

Les organisations syndicales parisiennes SNUipp FSU, Se-UNSA, CNT, Sud éducation et CGT éduc'action réaffirment leur détermination à obtenir l'abandon de la loi Blanquer.

Elles réaffirment leur soutien aux actions locales engagées : grève, écoles désertes, occupations, blocages, réunions, rassemblements… et notamment à l'occasion de la nuit de l'École le 6 juin à l'appel des organisations syndicales et de la FCPE.

Les organisations SNUipp FSU, Se-UNSA, CNT, Sud éducation et CGT éduc'action appellent à se mettre massivement en grève le jeudi 13 juin, jour d'ouverture des discussions de la commission mixte paritaire.

Source : http://sudeducation75.org/article1225.html
Source : http://www.cgt-educaction94.org/spip.php?arti…


1 2 3

Le 13/06, le 17, et au-delà : grève des examens !

Circulaire de rentrée : infantilisation et autoritarisme • Répression du mouvement social dans l'éducation

SUD éducation

Le monde éducatif connaît actuellement une mobilisation d'une ampleur particulièrement importante. Depuis le 19 mars, les personnels, en particulier du premier degré, sont très fortement mobilisés contre le projet de loi Blanquer. Dans le second degré, les réformes des lycées, du bac et Parcoursup suscitent toujours autant de colère, et les initiatives de mobilisation sont très fortes. Le ministère s'acharne à réprimer les mobilisations par les menaces, intimidations et sanctions contre les personnels. Resté sourd jusqu'ici, le ministre ne nous laisse d'autre perspective que de continuer à construire le rapport de force. Face à cette surdité et à l'ampleur du désastre et des conséquences des réformes pour les générations à venir et le devenir des diplômes, la grève des examens s'impose. Dès le 17 juin : grève des examens !

Contre la loi Blanquer, contre la loi transformation de la fonction publique, contre les réformes Blanquer, SUD éducation appelle tous les personnels de l'Éducation à :

  • se mettre en grève dès le 13 juin, date de l'examen de la loi Blanquer en commission mixte,
  • se mettre en grève massivement le 17 juin, premier jour du baccalauréat,
  • prendre appui sur ces dates pour construire dans les AG un mouvement de grève reconductible sur toute la période des examens.

SUD éducation a déposé un préavis de grève spécifique pour toute la période des examens.

Circulaire de rentrée : infantilisation et autoritarisme

La circulaire de rentrée est parue. C'est l'occasion pour le ministre d'imposer aux personnels ses conceptions autoritaires et rétrogrades en matière de pédagogie. SUD éducation rappelle que la liberté pédagogique est inscrite dans la loi, et que la circulaire du ministre, pour normalisante qu'elle soit, ne consiste qu'en des « recommandations » qui par définition ne constituent pas des instructions.

Répression du mouvement social dans l'éducation

Le ministère instrumentalise le débat sur l'article 1 de son projet de loi. Il multiplie ainsi les convocations, pressions, mesures d'intimidation contre les personnels qui s'expriment contre sa politique. La répression antisyndicale s'intensifie, les militant-e-s sont désormais directement visé-e-s. Enfin, le gouvernement utilise sa police pour s'attaquer physiquement aux enseignant-e-s en lutte. SUD éducation publie sur son site une cartographie de la répression qui s'abat sur les personnels de l'éducation, qui sera mise à jour régulièrement.

Source : https://www.sudeducation.org/Le-13-06-le-17-e…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Par Anonyme, le 13/06/2019 à 06:26

Pour les retraités, l'inter- syndicale à lancé une pétition à signer à l'adresse de Macron, qui sera remise le 20 juin 2019, rendez-vous métro St Augustin pour un meeting et remises des signatures!

Par moderateur, le 12/06/2019 à 17:21

Merci 15:35. C'est bien confirmé:

http://92.snuipp.fr/spip.php?article4488

informations

Par Anonyme, le 12/06/2019 à 15:36

D'après les informations que m'a données une adhérente au snuipp il y aurait un rassemblement à 13 heures vers le Sénat.

Jean-Claude Saget