Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 19 juin 2019 (heure non définie)

Départ en bus de Paris

Action de masse contre les mines de charbon en Allemagne

Ende Gelaende

Comme ces années passées, une nouvelle action de masse contre les mines de charbon en Allemagne près de Köln est organisée par Ende Gelaende du 19 au 24 juin.

Des bus sont organisés depuis Paris. Il existe deux départs :

  • aller retour - départ 19 juin matin et arrivée en Allemagne fin d'après midi
  • aller retour - départ 19 juin en soirée et arrivée en Allemagne le 20 juin à l'aube

Dans les deux cas le retour est prévu le lundi 24 juin avec une arrivée à Paris dans l'après midi

Pour s'inscrire :https://www.helloasso.com/associations/solair…

Une soirée d'information est prévue le 5 juin. https://paris.demosphere.net/rv/70246

RadiAction participe à la mobilisation

Autonomie, radicalité, inclusivité et lutte pour le vivant! Depuis 2017, nous sommes un groupe d'activistes écologistes organisant la mobilisation en France à des actions de désobéissance civile de masse : Ende Gelände (Allemagne) et Code Rood (Pays-Bas). RadiAction est officiellement né en avril 2019 et lance sa propre campagne en France.

Vous trouverez ci-dessous l'appel officiel de Ende Gelaende

https://www.ende-gelaende.org/fr/appel-2019/

Nous disons Ende Gelände! Stop!

Sortons du charbon pour que tous les villages vivent! Désobéissance civile contre le capitalisme et pour la justice climatique à travers le monde !

Nous sommes la sortie immédiate du charbon. Du 19 au 24 juin nous opposons notre désobéissance civile à la destruction en Rhénanie et nous bloquons les infrastructures charbonnières.

C'est le moment ou jamais d'agir. Sécheresse, canicules répétées, inondations - nous le savons depuis trop longtemps. La crise climatique détruit notre planète et menace les populations, surtout dans les Pays du Sud. Et nous voudrions continuer à brûler du charbon pendant 20 ans encore ? Non, ce « compromis » ne nous satisfait pas, nous ne sommes pas apaisé.es ! Nous refusons de continuer à laisser politique et industrie détruire notre avenir. Nous mettons les mains au charbon pour provoquer la sortie immédiate du charbon !

Le consortium houiller RWE veut nous placer devant les faits accomplis: les excavatrices creusent inlassablement dans les terres, dévorent les arbres, ravagent des terres fertiles et des villages entiers. L'industrie charbonnière du Bassin rhénan, qui représente la première source de CO2 en Europe, détruit l'avenir de populations sur toute la planète. Nous nous opposons à cela ! Avec des milliers de personnes réunies dans un même mouvement nous avons réussi, l'année dernière, à nous battre pour Hambi, la forêt de Hambach. Cette année nous luttons côte à côte avec les populations qui voient leurs maisons et leurs villages menacés par l'exploitation du charbon et par la crise climatique. Avec les citoyen.nes de Keyenberg, Kukum et de tous les villages touchés par l'exploitation à ciel ouvert de Garzweiler nous luttons pour stopper les destructions sur place. C'est pourquoi nous allons bloquer des infrastructures charbonnières. C'est notre mesure d'urgence pour la justice climatique. Tous les villages vivront - en Rhénanie et partout dans le monde !

Désobéissons pour un avenir plus juste :

Il faut sortir du charbon. Mais cela ne suffit pas. Il faut également un changement radical de société. Il faut dépasser le capitalisme, sa croissance à tout prix et ses mécanismes d'exploitation. Sans cela il est impossible de lutter de façon crédible contre la crise du climat et l'injustice sociale sur notre planète. Le résultat catastrophique de la Commission Climat le prouve bien : nous ne pouvons pas compter sur les responsables politiques. C'est à nous d'intervenir !

Le mouvement pour la justice climatique bouillonne: des centaines de milliers de personnes descendent dans la rue pour protester. Ensemble nous franchissons une nouvelle étape, celle de la désobéissance civile: du 19 au 14 juin nous bloquons les infrastructures du charbon du Bassin rhénan en faisant barrage de nos corps.

Notre forme d'action est un blocage de masse annoncé ouvertement, les formes de participation sont multiples. Nous restons pacifiques et réfléchi.es, sans provoquer l'escalade, nous ne mettons personne en danger. Nous voulons créer une situation transparente pour tous ceux et toutes celles qui y participent, basée sur le respect, sur la solidarité et l'entre aide.

Sortir du charbon c'est physique : Ende Gelände ! En route !

Pour que tous les villages vivent, #alleDörferbleiben - sur toute la planète.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/70693
Source : message reçu le 17 mai 13h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir