Réagir (5)EnvoyeriCalPartager

mardi 21 mai 2019 à 19h30

Assemblée générale

Comment gagner face à Macron ?

Public - privé - jeunes - Gilets jaunes

Attention : changement de lieu.
L'AG se tiendra à la bourse du travail, 10 rue du Château d'eau, Salle A. Croizat
(et non pas à l'annexe Varlin, Salle Eugène Henaff)

Regrouper celles et ceux qui veulent construire un mouvement d'ensemble !

Au soir de la journée de grève et de manifestation du 9 mai, des jeunes,des étudiantes et étudiants, des Gilets Jaunes, des salariéEs, postières et des postiers, enseignantEs, travailleurs et travailleuses de la Santé et du secteur social, des cheminotEs, des salariés de Free, de Mac Do… se sont retrouvéEs à la Bourse du Travail de Paris. 200 personnes étaient au rendez-vous. Toutes et tous les présentEs avaient une actualité brûlante. Au-delà des différents objectifs, des revendications et des formes de lutte, un dénominateur commun : une détermination à ne rien lâcher face à la violence de Macron et des patrons. Et aussi le sentiment que chacun et chacune a la responsabilité de ne plus se contenter de se battre seul dans sa boîte, son quartier, ou dans sa salle de classe. Les licenciements, les salaires et pensions minables, les hôpitaux et écoles qui ferment, la vétusté des lieux de travail au regard des milliards pour Notre-Dame ou les actionnaires des grandes entreprises… en un mot la guerre menée contre nous par Macron et les patrons nécessite bien plus que des journées de grève ou de manifestations dispersées. On ne peut que le constater : des journées de grèves sans lendemain tous les 3 mois ou même des manifestations tous les samedis ne suffisent pas. Nous voulons briser l'offensive de la classe dirigeante, nous voulons virer Macron et tout ce qu'il représente : Gilets Jaunes, gilets rouges, de toutes les couleurs ou sans gilet, nous avons besoin de nous unir pour arrêter de subir !

A l'opposé de cette exigence, les directions des organisations qui sont censées représenter le monde du travail et les mouvements sociaux restent sourdes à l'urgence : combien encore d'humiliations, de mutilations, de gardes-à-vue, de prisonniers gilets jaunes et antifascistes, de vies brisées par le chômage, la précarité, la mise en concurrence pour qu'elles décident d'engager le bras de fer qui s'impose?

C'est pourquoi, les présentes et présents le jeudi 9 mai au soir, après avoir grêvé et manifesté ensemble, après s'être retrouvéEs à maintes reprises les samedis dans la rue ou lors d'actions de solidarité avec les postières et les postiers, les salariéEs de Geodis-Calberson, celles et ceux du Monoprix, nous sommes résoluEs à ne pas en rester là.

Nous proposons de donner un nouveau RDV interprofessionnel et inter-luttes le 21 mai. Nous proposons également que la journée de mobilisation du 4 juin appelée par les organisations syndicales dans le secteur du rail ne reste pas une énième journée isolée, sectorielle et sans lendemain. Nous pensons au contraire qu'il faut dès maintenant en faire une journée de convergence et de regroupement des forces qui cherchent à construire le toutes et tous ensemble !

RDV en Assemblée Générale le jeudi 21 mai 2019, à 19h30 Bourse du Travail de Paris

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/70495
Source : https://fr-fr.facebook.com/events/35669106831…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Annulé ?

Par Anonyme, le 21/05/2019 à 20:01

Personne à la salle A. Croizat... C'est annulé ?

Par moderateur, le 21/05/2019 à 16:45

Merci 16:39 de nous avoir averti de ce changement.
C'est mis à jour.

ATTENTION, C'EST SALLE AMBROISE CROIZAT, RUE DU CHATEAU D'EAU !!!

Par Anonyme, le 21/05/2019 à 16:39

ATTENTION, C'EST SALLE AMBROISE CROIZAT, RUE DU CHATEAU D'EAU !!!

La sanction par les urnes ne vaut rien

Par Anonyme, le 20/05/2019 à 00:13

Petit retour en arrière,

Aux dernières élections européennes, le parti socialiste alors au pouvoir avec Hollande avait reçu une sanction par les urnes en n'arrivant que 3eme derrière le FN et l'UMP, peut-on parler d'un changement de politique après cela ?

La seule véritable sanction c'est celle de la rue ! Mobilisons-nous ! Continuons à manifester les samedi et préparons la grève générale !

Maintenant ou jamais.

Par Anonyme, le 19/05/2019 à 18:55

En étant mobilisés comme jamais samedi, et en le sanctionnant dans les urnes dimanche.