thème : international
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 24 avril 2019 à 19h

Débat « La montée de l'extrême droite au Brésil »

politique de violence, politique de mémoires

Société Louise Michel

Avec Roberta Sampaio Guimarães, João Paulo Castro et Michael Löwy

L'élection présidentielle de Jair Bolsonaro en 2018 a créé une surprise nationale et internationale. Après 30 ans de fin de la dictature civil-militaire brésilienne et l'instauration d'un régime démocratique, un capitaine de l'armée apologète du régime dictatorial et un admirateur de tortionnaires notoires, commande le plus grand pays de l'Amérique Latine. Avec une carrière politique inexpressive, il est devenu un phénomène de masse en prononçant des déclarations homophobes, racistes et misogynes. Comprendre et expliquer le moment actuel du pays a mobilisé de nombreux intellectuels et mouvements sociaux brésiliens. Le phénomène Bolsonaro s'inscrit dans un tournant conservateur mondial majeur et reflète le manque actuel de contrôle sur les nouvelles technologies et sur la profusion de fake news. Mais les causes endogènes qui ont permis l'élection de Bolsonaro sont également pertinentes. Afin de réfléchir à ces causes, nous aborderons dans cette soirées deux questions majeures : l'explicitation de la violence et de l'extermination de la population noire e pauvre en tant que politiques d'État, sous un prétexte de mettre en avance une « politique de pacification » ; et les propositions de révision de la mémoire des crimes commis par la dictature civil-militaire et de la mémoire de l'esclavage de la population noire africaine.

  • Anthropologue et enseignante de l'Université de l'État de Rio de Janeiro (UERJ), Roberta Sampaio Guimarães consacre ses recherches aux politiques d'État, aux disputes de mémoires et aux conflits sociaux dans les espaces urbains. Elle effectue actuellement un post-doctorat à l'EHESS, CRBC/Mondes Américains. Auteur du livre A utopia da Pequena África. Projetos urbanísticos, patrimônios e conflitos na Zona Portuária carioca (L'utopie de la Petite Afrique. Projets urbanistiques, patrimoine et conflits dans la zone portuaire du Rio de Janeiro), Rio de Janeiro, FGV, 2014.
  • Anthropologue, enseignant et chercheur à l'Université Fédérale de l'État de Rio de Janeiro (UNIRIO). Coordinateur du Laboratoire d'Analyse de la Conjoncture d'UNIRIO, João Paulo Castro mène ses recherches sur les politiques de mémoires et la violence d'État. Actuellement effectue un post-Doctorat á l'EHESS/CeSor. Est l'auteur du livre : A invenção da juventude violenta : análise de um política pública (l'Invention de la jeunesse violente : analyse d'une politique publique) Rio de Janeiro, E-Papers, 2005.
  • Michael Löwy est un sociologue franco-brésilien, directeur de recherches émérite au CNRS. Parmi ses ouvrages récents, La Lutte des Dieux. Christianisme de la liberation et politique en Amérique Latine, Paris, Van dieren Editeur, 2019.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/69316
Source : http://lelieudit.com/Debat-La-montee-de-l-ext…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir