Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

vendredi 19 avril 2019 (heure non définie)

2 parties : 1 2

Bloquons la République des pollueurs

Emmanuel Macron a prouvé depuis le début de son mandat qu'il était le champion du business et pas celui du climat. En protégeant les intérêts des grandes entreprises polluantes au détriment de ceux des citoyens, il bloque le changement politique dont nous avons toutes et tous besoin pour faire face à l'urgence climatique et sociale.

Le 19 avril, rassemblons-nous pour une grande action de désobéissance civile non-violente en Ile-de-France.

Pour participer, merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous te recontacterons rapidement pour te donner plus d'informations sur cette action non-violente.

Ensemble, bloquons la République des pollueurs !

PAR ICI ► https://ilestencoretemps.fr/republiquedespoll…


Infos pratiques

🚩 L'action aura lieu en Ile-de-France le vendredi 19 avril toute la journée. Il est possible que des cars vous soient proposés au départ de grosses villes de France métropolitaine, n'hésite donc pas à t'inscrire même si tu n'habites pas en région parisienne.

✍ La participation à cet événement nécessite une inscription préalable via le formulaire ici.

🖐🏽 Si tu choisis de participer en étant "au cœur de l'action de désobéissance civile", il te faudra participer à une formation obligatoire de 3 heures qui se tiendra la veille : "Formation à la lutte non-violente". Mais d'autres formes de participation sont possibles, sans être pour autant "au cœur de l'action".

✅La journée de jeudi 18 avril, veille de l'action, des formations telles techniques de blocage, déploiement de banderole, juridique, ou médiation sont proposées gratuitement pour se préparer au mieux à l'action.

🤐 Pour des raisons de confidentialité liées à la nature de l'action, nous ne pouvons t'en dire plus à ce stade. Mais nous te recontacterons rapidement pour te donner plus d'informations.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/68731
Source : https://www.facebook.com/events/3836410655526…


Bloquons la République des pollueurs

Malgré ses beaux discours, Emmanuel Macron a prouvé depuis le début de son mandat qu'il n'était pas le champion du climat. Alors que l'urgence écologique nous est rappelée à chaque canicule, tempête, inondation ou extinction d'espèce, le Président de la République ignore les actions immédiates et radicales dont nous avons besoin pour limiter la catastrophe. La jeunesse est en grève pour défendre son droit à un avenir. Des centaines de milliers de citoyen-ne-s marchent pour la justice climatique, sociale et la préservation de la biodiversité. Plus de deux millions de personnes soutiennent le recours en justice visant l'Etat pour inaction climatique. Face à leurs cris d'alerte, Emmanuel Macron refuse de changer de cap.

Depuis 2015, les émissions de gaz à effet de serre augmentent à nouveau en France. Au lieu d'enrayer cette tendance, Emmanuel Macron a choisi de transférer la responsabilité sur ses prédécesseurs et de remettre à plus tard cette course contre la montre. Alors que les premiers effets du dérèglement climatique et de l'effondrement de la biodiversité ont déjà fait du présent de millions de gens sur la planète une lutte pour leur survie, ses choix politiques nous éloignent chaque jour un peu plus d'un futur vivable.

Pourquoi cet immobilisme coupable ? Parce qu'Emmanuel Macron est d'abord le champion du business. Dans sa République, ce sont les intérêts des multinationales, premières responsables du changement climatique, qui priment sur notre avenir à toutes et tous. Dans sa République, le système fiscal favorise les ultra-riches, dont les habitudes de consommation sont les plus destructrices pour la planète. Dans sa République, la dérégulation permet aux banques de continuer à faire des profits grâce à l'exploitation des ressources fossiles.

L'alliance toxique entre Emmanuel Macron et les grands pollueurs empêche le changement de système qui s'impose pour enrayer le dérèglement climatique. Pire, elle le perpétue. En 2019, les niches fiscales bénéficiant aux énergies fossiles représenteront 11 milliards d'euros. Cette année, 40 milliards d'euros d'argent public, dans la continuité du Crédit d'Impôt pour la Compétitivité et l'Emploi (CICE), seront surtout captés par les multinationales les plus polluantes, sans contrepartie. Avec la bénédiction du gouvernement, les importations d'huile de palme vont bondir pour alimenter la raffinerie de Total à La Mède. Autorisés par l'Etat, les nouveaux projets routiers et autoroutiers, comme le Grand Contournement Ouest à Strasbourg, vont continuer de faire fructifier les grandes entreprises au détriment du climat, de nos sociétés et de l'environnement. En encourageant la dérégulation, Emmanuel Macron laisse le champ libre aux grandes banques françaises pour poursuivre leurs investissements massifs dans les énergies fossiles.

Pour que le droit de toutes et tous à une vie digne soit respecté, aujourd'hui comme demain, les cadeaux d'Emmanuel Macron aux multinationales doivent cesser. Le programme néolibéral de ce gouvernement doit être entravé. La République des pollueurs doit être paralysée. Puisque dénoncer, manifester, est nécessaire mais ne suffit pas, le 19 avril, nous sommes prêts à désobéir, massivement, pour nous opposer au partenariat destructeur qui unit grands patrons et dirigeants politiques. Puisque, sous couvert de légalité, ils sacrifient l'intérêt général, nous avons la légitimité pour bloquer la République des pollueurs.

Les signataires

Bloquons la République des pollueurs

Source : https://anv-cop21.org/tribune-bloquons-republ…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir