thème :
Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

vendredi 29 mars 2019 à 20h30

Meeting de Lutte ouvrière

« Contre le grand capital, le camp des travailleurs »

avec Nathalie Arthaud et Jean-Pierre Mercier

Entrée libre

Lutte ouvrière présente une liste que je conduirai à l'élection des députés au Parlement européen du 26 mai 2019.

Ouvriers, techniciens, employés, enseignants, retraités, les candidats et les candidates de Lutte ouvrière se présentent pour faire entendre le camp des travailleurs, ses exigences, ses revendications et les perspectives de changement de l'ordre social capitaliste qu'il est le seul à pouvoir incarner.

Lutte ouvrière dénonce le faux débat entre les partisans et les adversaires de l'Union européenne dans lequel les grands partis de la bourgeoisie veulent enfermer les électeurs. C'est un piège pour les travailleurs.

Toutes les institutions actuelles, celles de l'Union européenne comme celles des États nationaux, sont des instruments au service des intérêts des classes possédantes, de la minorité de riches bourgeois qui tirent leur fortune de l'exploitation des travailleurs. C'est la course au profit des gros actionnaires des groupes capitalistes, leur dictature sur toute l'économie qui sont responsables du recul catastrophique des conditions de vie des salariés et des classes populaires.

L'union des peuples d'Europe liés par mille liens et interdépendants est une nécessité vitale depuis plus d'un siècle. Les peuples ont payé par deux guerres mondiales l'incapacité de la classe dirigeante à la réaliser. Ils continuent à la payer, car c'est sur les exploités que les capitalistes en concurrence font peser la compétitivité de leurs entreprises. À l'époque de la mondialisation, l'impuissance de la classe dominante à unifier même les peuples entremêlés d'Europe montre qu'elle n'est plus capable de faire quoi que ce soit de progressiste pour la société.

Libérer la société de la domination de la grande bourgeoisie, mettre fin à l'organisation capitaliste de l'économie où le grand capital écrase la vie de la société, est une nécessité pour les travailleurs. Elle l'est aussi pour la grande majorité de la population qui subit de plus en plus durement les méfaits de ce système en crise permanente depuis des décennies.

Aucun des problèmes de la société, depuis les menaces sur l'environnement et le climat jusqu'aux besoins élémentaires de se loger, de se soigner correctement, ne pourra être résolu sans renverser le pouvoir politique du grand capital sans exproprier les grands groupes capitalistes et les banques pour les soumettre au contrôle de la collectivité.

Les candidats de Lutte ouvrière opposeront l'internationalisme à toutes les formes de démagogie nationaliste. Ils affirmeront que les travailleurs, quelles que soient leur nationalité, leur origine ou leur religion, appartiennent à la même classe, avec les mêmes intérêts et un même combat à mener pour leur émancipation.

Ils affirmeront que le camp des travailleurs constitue la seule force capable de mener ce combat jusqu'au bout et d'offrir ainsi une perspective de progrès à l'ensemble de la société.

Nathalie ARTHAUD

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/68166
Source : https://lo-argenteuil.blogspot.com/2019/03/el…
Source : https://journal.lutte-ouvriere.org/2019/02/27…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir