thème : éducation incomplet
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 6 décembre 2018 (heure non définie)

Heure et lieu d'une éventuelle manifestation à préciser.

3 parties : 1 2 3

Journée de

Mobilisation lycéenne pour le service public de l'éducation

SGL

Face à l'urgence pour le service public de l'éducation nationale, nous appelons les lycéens à résister le 6 décembre !

Depuis maintenant quelques semaines, un mouvement social de contestation dans l'ensemble du pays émerge. Un mouvement né de la hausse du prix des gasoils, un mouvement aux multiples revendications comme la hausse du SMIC ou encore une baisse des salaires des ministres.

Un mouvement fort et légitime dont nos militants sont engagés partout où ils peuvent, nous réitérons notre soutien indéfectible à tous ces travailleurs, chômeurs, retraités et simples citoyens qui se battent pour une vraie politique sociale dans notre pays Et nous regrettons la réponse du gouvernement face à ces milliers de citoyens qui s'expriment.

Le SGL regrette les violences dans les métropoles du pays et réitère son soutien aux gilets jaunes pacifistes.

Nous avons décidé d'appeler le jeudi 6 décembre à une mobilisation lycéenne pour le service public de l'éducation ou encore les lycéens professionnels. Nous appelons les lycéens à résister face au gouvernement et sa politique, le gouvernement doit prendre conscience que le service public de l'éducation national manque de moyens et que ce n'est pas en supprimant des postes de professeurs que le problème se résoudre.

Les lycéens doivent avoir une part de responsabilité dans cette révolte citoyenne. Le jeudi 6 décembre doit être la marée lycéenne pour une école égalitaire en refusant la sélection à l'université, une école sociale en augmentant les bourses, ou encore une école solidaire en donnant plus de moyens aux établissements !

Le gouvernement doit se rendre à la raison. Sa politique a échouée, et est devenue impopulaire des français. Le 6 décembre est le début d'un mouvement contestataire pour que le gouvernement engage un dialogue fort et renonce à sa volonté de supprimer des postes de professeurs, de créer un Service National Universelle, de sélectionner les étudiants à l'entrée de l'université !

#LycéensDebouts

#LycéensDebouts

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/66010
Source : https://twitter.com/SGL_National/status/10692…


1 2 3

La FIDL appelle à rejoindre les gilets jaunes

FIDL

La FIDL, le syndicat lycéen lance un appel à rejoindre l'actuelle mobilisation de la société civile.

La FIDL s'oppose aux différentes réformes menées par le gouvernement et relatives à l'éducation et ce, notamment concernant la loi O.r.e qui a effroyablement instauré la sélection à l'entrée des universités ainsi que de la réforme du lycée qui se met en place de manière désordonnée et qui a pour conséquence de renforcer les inégalités dans les lycées.

Par ailleurs, les jeunes sont inquiets de voir se profiler l'idée d'une police dans les lycées. Cette mesure risque de donner lieu à des dérives. Cette mesure entreprise arbitrairement est démonstrative d'un gouvernement qui ne connaît pas la jeunesse et qui n'a pas d'autres solutions à proposer que celle de l'intimidation.

Nous témoignons de notre incompréhension face à un gouvernement arbitraire qui ne respecte jamais les règles du dialogue social. Ce fut notamment le cas concernant la loi O.r.e et la réforme du bac, lorsque la FIDL s'est faite force de proposition, sans qu'aucune de ses propositions ne soient entendues et ce, malgré la forte mobilisation (dans les universités notamment).

La FIDL s'oppose à l'attitude qu'est celle du gouvernement de malmener la transition écologique. Cette transition est inégalitaire et s'attaque au pouvoir d'achat des plus pauvres, et notamment de ceux qui habitent dans les zones rurales et qui sont tributaires de leur voiture. Tandis que les plus riches bénéficient toujours plus d'avantages fiscaux, comme ce fut le cas avec la suppression de l'ISF et la mise en place de la flat tax. Par ailleurs, cette politique écologique ne prend jamais la peine de consulter les jeunes, c'est-à-dire consulter les citoyens de demain qui sont censés bénéficier des mesures écologiques.

La FIDL appelle tous les lycéens à se mobiliser contre la politique vindicative du gouvernement. Les lycéens comprennent la situation des gilets jaunes qui parfois peuvent êtres leurs parents, C'est pourquoi la FIDL appelle à se mobiliser avec les gilets jaunes. Comme elle l'a fait cette semaine, la FIDL donne donc rendez-vous à toutes les mobilisations des gilets jaunes qui auront lieu. La FIDL appelle à une semaine de mobilisation, d'information, d'assemblée générale et de solidarité dans les lycées en préparation d'une journée nationale de mobilisation le jeudi 6 novembre contre la politique éducative du gouvernement.

Source : message reçu le 4 décembre 16h
Source : https://twitter.com/teamfidl?lang=fr


1 2 3

SUD Education soutient les manifestations lycéennes

SUD Education

Vendredi 30 novembre, un appel lancé par l'Union nationale lycéenne à bloquer les lycées contre les réformes Blanquer a été très bien suivi. Une quarantaine de lycées ont été ainsi bloqués dès vendredi. Ce lundi 3 décembre, la mobilisation a été encore davantage suivie, avec plus de 150 lycées mobilisés dans l'ensemble de la France.

Disons-le tout net : SUD éducation soutient la mobilisation des lycéen-ne-s.

Leurs revendications sont aussi les nôtres :

  • refus de la sélection à l'entrée à l'Université et de Parcoursup ;
  • refus de la réforme du bac et du Lycée général et technologique ;
  • refus de la hausse des frais d'inscription à l'entrée à l'université ;
  • refus de la réforme de la voie professionnelle.

SUD éducation condamne sans ambiguïté les violences policières dont sont victimes les lycéen-ne-s mobilisé-e-s.

SUD éducation appelle l'ensemble des personnels de l'Éducation nationale à se solidariser des lycéen-ne-s mobiliser et à s'emparer des mots d'ordre portés pour l'abrogation des réformes Blanquer.

Source : http://sudeducation92.ouvaton.org/spip.php?ar…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir