thème : international
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 6 décembre 2018 à 9h45

Christianisme de la libération et justice sociale
en Amérique latine.

Évolutions, héritages et défis contemporains

Ce colloque se propose d'étudier les origines (la Révolution cubaine, Vatican II, les mouvements de la jeunesse chrétienne, les communautés ecclésiales de base), certains de ses principaux acteurs (G. Gutierrez, L. Boff, F. Houtart) et les principales thèses de la théologie de la libération (option préférentielle pour les pauvres, critique du capitalisme, critique de l'idolâtrie du marché) mais aussi d'examiner leurs conséquences politiques et culturelles à la lumière des défis du XXIe siècle en Amérique latine.

Présentation

Les changements sociopolitiques (la transition à la démocratie et son corollaire l'arrivée des gouvernements dits « progressistes », le séisme indigène des années 1990), ainsi bien que les transformations culturelles (formation d'une nouvelle culture politique) qui ont eu lieu dans la seconde moitié du XXe siècle en Amérique latine ne peuvent pas être compris sans la référence à l'émergence du christianisme de la libération. Celui-ci, en tant que source et mouvement socio-historique critique de la modernité, a précédé la théologie de la libération. Certes, le Concile Vatican II (1962-1965) a joué un rôle non-négligeable dans le renouvellement de l'Église aussi bien que dans l'essor des nouveaux courants théologiques, mais on tend à oublier l'importance des mouvements populaires des années 50 et du début des années 1960, surtout au Brésil, animés principalement par des chrétiens de gauche, des laïcs et des militants non-croyants.

Ainsi, ce colloque se propose, dans le cadre du séminaire Géopolitique de la connaissance et justice sociale, d'étudier les origines (la Révolution cubaine, Vatican II, les mouvements de la jeunesse chrétienne, les communautés ecclésiales de base), certains de ses principaux acteurs (G. Gutierrez, L. Boff, F. Houtart) et les principales thèses de la théologie de la libération (option préférentielle pour les pauvres, critique du capitalisme, critique de l'idolâtrie du marché) mais aussi d'examiner leurs conséquences politiques et culturelles à la lumière des défis du XXIe siècle en Amérique latine.

En outre, la configuration des mouvements sociaux (mouvements des sans terre au Brésil ou le cas du zapatisme au Mexique) ne peut pas être expliquée sans la référence à l'éthos anticapitaliste et anti-impérialiste propre au christianisme de la libération, de sorte que, la dimension religieuse de ces mouvements doit être prise au sérieux. Il va sans dire, que certaines perspectives en sciences sociales ont négligé la dimension tant religieuse que spirituelle des mouvements sociaux. D'où l'intérêt d'aborder, à partir d'une approche interdisciplinaire (sociologie, science politique, anthropologie, théologie, histoire), l'importance du christianisme de la libération (y compris d'autres formes d'engagement sociopolitique) dans les sociétés contemporaines.

Par ailleurs, ce colloque a pour objectif d'établir les liens complexes entre le phénomène religieux et les phénomènes de pouvoir dans le contexte latino-américain. À travers l'exemple du contexte latino-américain, il tentera de montrer la double fonction qu'a pu avoir « la religion » dans la formulation des luttes décoloniales.

Tantôt principe de justification d'un pouvoir oppresseur, tantôt principe de revendication contre ce pouvoir, le phénomène religieux est un fait social central pour la compréhension des dynamiques de fond qui structurent les sociétés du Sud Global. À rebours des interprétations réduisant le phénomène religieux à une sorte d'opium, il s'agira de mettre en lumière les modalités, les formes et les conditions de la mobilisation des imaginaires socioreligieux dans les mouvements populaires aussi bien que dans les luttes de libération.

Sans être exhaustif, ce colloque se proposera de discuter l'importance du christianisme de la libération, selon la logique de quatre axes thématiques :

  • Le contexte socio-historique. Il s'agira de présenter le cadre historique, culturel et politique dans lequel le christianisme de la libération a surgi.
  • L'importance de la théologie de la libération en tant qu'expression intellectuelle et spirituelle du christianisme de la libération et comme une forme d'épistémologie du Sud.
  • Religion populaire et mouvements sociaux. Il est important d'étudier le lien entre « foi » (et ses diverses déclinations : engagements, mystique) et participation dans l'arène politique.
  • Justice sociale. Comment le christianisme de la libération contribue-t-il à une approche novatrice de cette notion ?

Jeudi 6 décembre

FMSH Salle BS1-28 | 54 bd Raspail, Paris 6

9h45 - 10h20 Introduction | Laëtitia Atlani-Duault, Directrice du Collège d'études mondiales |Luis Martínez Andrade, post doctorant

10h30- 11h20 Conférence d'ouverture

Catholicisme et religions populaires dans l'anticolonialisme à l'île de La Réunion

Modéré par Patrick Van Dieren

11h30 - 13h Islam et théologie de la libération

  • Farhad Khosrokhavar, École des hautes études en sciences sociales/FMSH et par Mohsen Mottaghi, chercheur indépendant.La théologie de la libération islamique : le cas de l'Iran chiite
  • Mari Sol Garcia Somoza, Paris Descartes Islam et révolution. Échos et héritages en Amérique latine

Modéré par Mathieu Gervais

Pause

14h45 - 16h15 Chrétiens de gauche et à la gauche de Christ

  • Olivier Compagnon, Directeur de l'Institut des Hautes Études de l'Amérique latine (Université Paris 3) Santiago du Chili, 11 août 1968. L'occupation de la cathédrale

| Flavio Sofiati, Université Fédérale de GoiásThéologie de la libération au Brésil : remarques critiques

Modéré par : Geoffrey Pleyers

Pause

16h30 - 18h Décoloniser la théologie

  • Ramon Grosfoguel, Université de Berkeley Théologie, Modernité et Decolonialité
  • Enrique Dussel, Université nationale autonome de MexiqueLes Métaphores théologiques de Marx

Modéré par Luis Martinez Andrade


Vendredi 7 décembre

FMSH Salle A3-35 | 54 bd Raspail, Paris 6

10h - 11h30 L'Amérique latine en mouvement

  • Allan da Silva Coelho, Universidade Metodista de Piracicaba, BrésilLa guerre des dieux et la lutte pour les droits sociaux au Brésil : l'éducation populaire comme pari du christianisme de la libération
  • Hugo José Suarez, Université nationale autonome du Mexique, Professeur invité à l'Institut des Hautes Études de l'Amérique latine/Université Paris 3 Pour quoi croyons-nous au Dieu des pauvres ? La voix des trois militants des communautés ecclésiales de base en Mexique
  • Miguel de Leon Ceto, Universidad Rafael Landívar, GuatemalaRésistance maya et christianisme au Guatemala

Modéré par Alexis Artaud de la Ferrière

Pause

11h45 - 13h15 Libérer la théologie et rédemption

  • Sonia Dayan-Herzbru, Université Paris Diderot-Paris 7Promesses et paradoxes des théologies de la libération
  • Hamza Esmili, Centre Maurice Halbwachs/EHESSDe la lieutenance. Égalité et rédemption en Islam minoritaire

Modéré par Mari Sol Garcia Somoza

Pause

15h - 16h30 Cartographies de la sociologie du fait religieux

  • Geoffrey Pleyers, Chercheur FNRS à l'Université de Louvain et au Collège d'études mondiales/FMSH François Houtart, une sociologie de la libération
  • Erwan Dianteill, Paris Descartes/Collège d'études mondiales/FMSHLa place de la théologie de la libération dans l'œuvre de Michael Löwy

Modéré par Mathieu Gervais

17h - 18h Conférence de clôture

  • Michael Löwy, Centre National de la Recherche ScientifiqueLa théologie du Pape François. L'Amérique latine au Vatican

Modéré par Luis Martinez Andrade

18h - 18h30 Conclusions du Colloque

Colloque organisé par Luis Martínez Andrade, post-doctorant invité au Collège d'études mondiales, FMSH

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/65754
Source : https://calenda.org/507543
Source : https://www.legrandsoir.info/paris-colloque-c…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir