Réagir (1)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

samedi 10 novembre 2018 à 13h

Macron et les dictateurs, fossoyeurs de la paix en Afrique !

Le centenaire de l'armistice de 1918 est l'occasion pour Emmanuel Macron de prôner lors du "Forum de Paris sur la paix", du 11 au 13 novembre, le multilatéralisme comme condition indispensable de la paix. Il invite pour cela certains des dirigeants les moins recommandables de la planète, avec qui il entend célébrer une telle paix.

Mais de quelle paix parle-t-on, en présence des plus gros fournisseurs d'armements, dont l'appétit financier fait peu de cas des droits humains, et de leurs clients qui n'hésitent pas à s'en servir contre des civil·e·s ?

Quelle paix promeut-on en Françafrique, avec des dictateurs en place depuis des décennies grâce à des parodies d'élections, jouées d'avance et avalisées par leurs alliés au nom de la « stabilité » et de leurs intérêts économiques, menant à l'effondrement leur régime voire leur pays ?

De quelle paix se prévaut-on, avec des dictatures africaines dont la jeunesse, sans aucune perspective d'avenir dans leur propre pays, se retrouve contrainte aux chemins mortifères de migrations que leur refuse l'Europe ?

Quelle paix construit la France lorsqu'elle mène une guerre infinie au terrorisme, avec des alliés qui terrorisent leur propre population, et la poussent inéluctablement dans les bras des groupes armés ?

Ce forum organisé par Emmanuel Macron ressemble plus à une réunion de fossoyeurs de paix qui, loin de la construire, ne font que l'enterrer.

√ Pour rappeler que ce n'est pas avec des dictateurs qu'on peut célébrer la paix,
ni en les soutenant ou en leur fournissant des armes,

√ Pour s'opposer à la coopération française avec Déby, Sassou, Biya, Bongo, Gnassingbé, Obiang, Kabila, Aziz, Guelleh, Al Sissi, Mohammed VI, etc.

  • vendredi 9 novembre, de 18h30 à 21h30 : Rencontre et débat, à la mairie du 2ème arr. de Paris (8 rue de la Banque. M° Bourse/Sentier)
  • samedi 10 novembre, 13h : Rassemblement unitaire place de la République

Premiers signataires :

ATTAC France, CEDETIM, Coalition "Ça suffit !" (Tchad), Coalition "Trop c'est trop" (Tchad), Comité de libération des prisonniers politiques du Cameroun (CL2P), Conseil Gabonais de la Résistance (CGR), Collectif "Nous Pas Bouger", DjiboutiDebout, Les indignés du 242, Les patriotes de la diaspora tchadienne, Observatoire Gabonais sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises (OGARSEAI), Réseau Foi et Justice Afrique Europe, Sassoufit, Survie, Syndicat ASSO-Solidaires, Synergie-Togo, TogoDebout, Tournons La Page

Avec le soutien de : MRD Djibouti, UPC-Manidem (Cameroun), Rassemblement National Républicain (Tchad)

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/65382
Source : https://survie.org/l-association/mob/article/…
Source : message reçu le 8 novembre 14h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

infos importantes sur l'organisation du forum de paris sur la paix

Par Anonyme, le 09/11/2018 à 11:14

FORUM DE PARIS SUR LA PAIX

11 novembre 2018

Quelques remarques…

Nous avons consulté le site officiel du Forum de Paris sur la Paix : https://parispeaceforum.org

Dans la rubrique « projets » (https://parispeaceforum.org/fr/projets/), nous avons examiné tous les projets sélectionnés par régions.

Le Moyen-Orient est la seule région au monde pour laquelle aucun projet ne sera présenté.

A PROPOS DU CONSEIL EXECUTIF DU FORUM

Texte officiel du Forum (https://parispeaceforum.org/fr/organisation/#executif) ;

Le Conseil exécutif est composé des représentants des 6 membres fondateurs du Forum de Paris sur la Paix. Il est responsable de l'organisation générale et de la mise en œuvre du Forum de Paris sur la Paix. Ses membres adoptent des décisions conjointes. Un comité composé du président de l'association, de deux vice-présidents et du trésorier préparent et mettent en œuvre les décisions du Conseil exécutif.

La Vice-Présidente du Conseil exécutif du Forum est la Représentante de la Fondation Körber.

Kurt A. Körber a adhéré en 1940 au parti nazi NSDAP.

https://www.koerber-stiftung.de/en/about-us/kurt-a-koerber

Körber joined the Universelle-Werke J. C. Müller & Co. in Dresden in 1935. As a strategically important wartime supplier, the Universelle Company also started producing armaments, for which it employed up to 3,000 foreign workers and forced labour. Körber became a member of the NSDAP (the Nazi Party) in 1940, which he regarded as a formal concession but never combined with any intellectual proximity to National Socialism. By 1944, Körber had risen to the post of Technical Director of the Universelle Company. In 1945 he remained in that position under the Soviet occupying power and pressed ahead with the company's civilian reconstruction.

https://www.mopo.de/hamburg/unternehmer-kurt-a--koerber-----nazi-vorwuerfe-gegen-hamburger-ehrenbuerger-26153548

Kurt A. Körber était-il un nazi ? Oui, disent les historiens. Ils exigent que le Kurt-A.-Körber-Chaussee soit renommé Bergedorf.

Comme le rapporte le "Bergedorfer Zeitung", une commission d'experts représentant l'Assemblée du district de Bergedorf a examiné le CV du citoyen d'honneur de Hambourg d'un point de vue éthique. Résultat: pendant la Seconde Guerre mondiale, Körber était censé avoir "la coresponsabilité morale" de l'utilisation de détenus des camps de concentration en tant que représentant autorisé de "Universal Works" à Dresden, comme on dit.

Körber était depuis 1940 membre du NSDAP. En tant que haut responsable de la compagnie d'armement, il doit avoir "accepté l'utilisation de prisonniers de camps de concentration", du moins avec l'approbation du journal, a cité un membre de la commission d'experts. Le comité recommande donc que l'assemblée de district soit renommée Körber-Chaussee.

A PROPOS DES PARTENAIRES OFFICIELS DU FORUM

Texte officiel du Forum (https://parispeaceforum.org/fr/2018/10/24/ils-rendent-le-forum-de-paris-sur-la-paix-possible-presentation-de-6-nouveaux-partenaires-bienfaiteurs/) :

Le Forum de Paris sur la Paix noue des partenariats de bienfaisance avec des fondations et des philanthropes, des agences publiques et des entreprises qui sont mobilisés pour améliorer la gouvernance dans les domaines de la paix et sécurité, du développement, de l'environnement, des nouvelles technologies et de l'économie inclusive. Ces bienfaiteurs, rassemblés au sein du Cercle des partenaires, apportent une contribution et une expertise précieuse pour l'organisation du Forum de Paris sur la Paix.

Les deux premiers partenaires « bienfaiteurs officiels » sont la Fondation Ford (partenaire principal) - dont les objectifs liés au soft power sont largement décriés à l'international - et l'Agence de l'environnement - Abou Dabi (grand partenaire) - des Emirats Arabes Unis qui commettent des crimes de guerre aux côtés de l'Arabie Saoudite au Yémen -.

Fondation Ford - partenaire principal

Depuis sa création, la Fondation Ford n'a pas varié dans ses objectifs de défense des intérêts stratégiques des États-Unis. Mais alors que pendant la Guerre froide, elle n'était qu'une couverture de la CIA, elle a acquis une autonomie au cours des vingt dernières années et a développé une nouvelle méthode d'ingérence, le soft power : intervenir dans les débats internes de ses adversaires en subventionnant les uns pour faire échouer les autres, voire en favorisant des rivalités stérilisantes. Dernier exemple, le financement du Forum social mondial pour tenter de le neutraliser.

http://timpouce94.over-blog.com/2016/04/pourquoi-la-fondation-ford-subventionne-la-contestation.html

https://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/la-fondation-ford-une-politique-de-53111

Agence de l'environnement - Abou Dabi (AED) - grand partenaire

Inutile de s'étendre sur les crimes de guerre menés par les Emirats Arabes Unis qui mènent aux cotés de l'Arabie la coalition arabe contre le Yémen Saoudite où, selon l'UNICEF, un enfant meurt toutes les dix minutes