thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 19 octobre 2018 à 9h30

Mobilisons-nous pour soutenir les expulsée.e.s d'Argenteuil !

Ce vendredi 19 octobre 2018 à 9h30 au Tribunal de Grande instance aura lieu l'audition concernant l'expulsion abusive dont ont été victime les plus de 200 occupant.e.s du 4, rue Michel Carré à Argenteuil à la fin du mois de septembre. Mobilisons-nous pour soutenir les expulsé.e.s de la rue Michel Carré !

Quelques points pour résumer l'affaire :

Le 25 juillet dernier, plus de 300 personnes vivant en bidonville à Nanterre ont été expulsées, la plupart d'entre elles ont pu se déplacer 4, rue Michel Carré à Argenteuil sur un terrain privé appartenant à une société spécialisée dans le secteur des activités marchandes de biens immobiliers qui n'occupe pas les lieux.

L'entreprise a démarré une procédure judiciaire contre cette « occupation », elle devait mandater un huissier de justice pour notifier aux habitant.e.s du 4, rue Michel Carré de la décision d'expulsion du TGI de Pontoise afin qu'ils/elles puissent être informé.e.s et faire valoir leurs droits. L'huissier en question n'est jamais passé sur le terrain, mystère...

C'est par son travail de professionnel aux côté des populations que l'Association pour l'Accueil des Voyageurs (ASAV) a eu l'information du lieu et date de l'audition. Celle-ci aura lieu ce vendredi 19 octobre.

Entre temps, il a été rapporté par les familles et autres occupant.e.s qu'ils/elles ont été quotidiennement menacé.e.s et ont subi des pressions de la part des forces de l'ordre pour quitter les lieux.

La sous-préfecture d'Argenteuil, elle, fait la sourde oreille. Aucun contact n'a pu être établi, et notamment son service d'expulsion locative, appelé vulgairement par certain.e.s agent.e.s de la sous-préfécture eux-mêmes « service d'expulsion des Rroms »

L'ASAV a pu avoir un contact avec le commissariat de police d'Argenteuil le 25 septembre pour expliquer qu'une procédure est en cours et qu'une expulsion immédiate serait abusive.
Peu importe pour les autorités qui, suite à une « réunion technique » ayant eu lieu le 20 septembre et dont seules la partie adverse et la sous-préfecture ont été mises au courant, ont décidé qu'une expulsion immédiate s'imposait le 26 septembre. C'est à cette même date que l'ordonnance d'expulsion a été signifiée, sans respect des délais légaux, avec un diagnostic social « sur le pouce » et sans proposition de relogement, évidement.

ASAV a donc prévenu rapidement les habitant.e.s du 4, rue Michel Carré afin qu'ils puissent rassembler leurs affaires et partir...
Aujourd'hui la plupart des familles se retrouvent dans la rue ou à Pontoise, divisées.

Mobilisons-nous, le combat n'est pas terminé, pour soutenir les expulsé.e.s de la rue Michel Carré !

Rendez-vous à 9h30 au Palais de Justice de Pontoise, siégeant Cité Judiciaire au 3, Rue Victor Hugo, 95300 Pontoise.
L'entrée du public est située 3, place Nicolas Flamel.

Pour tout renseignement supplémentaire, vous pouvez contacter l'ASAV : 01.47.80.15.87

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/64816
Source : https://paris-luttes.info/mobilisons-nous-ven…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir