Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

lundi 15 octobre 2018 à 20h

2 parties : 1 2

Rendez-vous à Paris des anti-GCO

Contre la construction d'une autoroute à Strasbourg

Attention: changement de lieu.
La réunion se tiendra au Café « À la Ville d'Epinal » - 5 rue d'Alsace
(et non plus au Café / restaurant « Le Cote d'azur » - 6 rue du château d'eau)

Nous souhaitons préparer une action en soutien aux personnes qui, à Strasbourg, se mobilisent contre la construction d'une autoroute. Les travaux ont commencé, des hectares de forêts sont détruites, pour un projet inutile et polluant. Plus d'infos par là:

https://gcononmerci.org/

Nous voulons organiser une action symbolique contre les responsables de ce projet, à Paris. Notre but est aussi de faire parler de ce qu'il se passe, de porter la mobilisation au niveau national.

La réunion du 15 octobre doit permettre à tous.tes de s'informer sur le projet, de participer à définir le type d'actions que nous souhaitons mener et de commencer à la préparer.

Contact pour plus d'informations: ali67cexomm@protonmaexil.com

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/64586
Source : message reçu le 7 octobre 15h


Le GCO c'est quoi ?

Le GCO - pour Grand Contournement Ouest de Strasbourg (ou COS… ou A355) - est un projet de 24 km d'autoroute à péage, soit disant destiné à désengorger la section urbaine de l'A35 strasbourgeois, en passant par l'Ouest, notamment dans une zone rurale que l'on appelle le Kochersberg, avec la destruction de terres agricoles parmi les plus fertiles d'Europe, mais aussi l'anéantissement de plus de 10 hectares de forêt près de Vendenheim, ainsi que le massacre d'un espace naturel exceptionnel entre les communes de Kolbsheim et Ernolsheim-sur-Bruche. 24 communes seraient directement impactées par ce projet.

L'idée de contourner Strasbourg par l'Ouest est aussi ancienne que l'implantation d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Le GCO est né au siècle dernier, au début des années 1970. Tombé dans l'oubli au cours des années 80′, il resurgit au milieu des années 90′. En 2005, une expertise indépendante est réalisée. Le « rapport TTK » démontre l'inutilité du projet. Malgré ce constat, l'enquête publique en 2006 se conclut par un avis favorable qui débouche en janvier 2008 par la signature du décret en Conseil d'État de la déclaration d'utilité publique (DUP).
Sur le point d'être abandonné (en 2012), il a refait surface au moment du plan de relance du gouvernement pour déboucher sur un second projet (fin 2013) : on passe d'une autoroute à péage de 2×3 voies à 2×2 voies avec une emprise foncière réduite de 750 à 350 hectares. En octobre 2015, ARCOS/VINCI est désigné pour la seconde fois, constructeur/concessionnaire du projet. Une concession officialisée par le Conseil d'Etat le 29 février 2016 pour une durée de 54 ans - historique du projet en dates ici.

Ce projet vieux de plus de 40 ans est soutenu par la Région Grand Est (anciennement Région Alsace), le Département du Bas-Rhin (67), ainsi que par la Chambre de Commerce et d'Industrie du Bas-Rhin (CCI). Depuis 2014, la ville de Strasbourg, jusque là opposée au travers de son maire Roland Ries, a changé de camp.

Controversé, le GCO est contesté depuis 20 ans par des élus, des agriculteurs, des citoyens et associations. Notre collectif, créé en 2003, regroupe toutes ces personnes.

2004-0714_manif-kolbsheim_ernolsheim-sur-bruche_04

Source : https://gcononmerci.org/tout-sur-le-gco/le-gc…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir