thème : travail
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 4 octobre 2018 à 20h30

La journée d'une infirmière

ou pourquoi les animaux domestiques?

Pièce d'Armand Gatti

4 et 5 octobre à 20h30

Représentation théâtrale avec Juliette Mailhe et la compagnie "Bientôt peut-être"

plein tarif = 10 €, tarif réduit* = 7 €, tarif jeune public = 5 €

compagexniebientotpeexutetre@gmailex.com

Pièce

Avec Juliette Mailhe Mise en scène : Sophie Troise Musique : Dominique Probst Sce nographie / Costumes : Juliette Mailhe Production : Compagnie Bientôt peut être Avec le soutien de La Parole Errante Demain / Dure e du spectacle : 1 heure

À 5h15, chaque jour, le re veil sonne dans la vie de Louise. À cet instant, la course contre le temps commence. Il faut réveiller, habiller, emmener les enfants à l'école avant de rejoindre l'hôpital dans lequel Louise est infirmière. Il faut jongler avec les exigences et les souffrances des malades, avec l'autorité de sa chef de service. À 15h30, il faut faire le chemin en sens inverse. À 16h30, Louise prend son quart d'heure. Ses pense es s'évadent avec la fume e de sa cigarette. Rêver, ne pas rêver ? 17h, le chronomètre repart, courses, bain, dîner des filles, me nage, repassage et enfin ... dormir. Rêver ? mais ou est passe e la nuit ?

La journée d'une infirmière

Louise livre un combat quotidien contre l'horloge, la tyrannie de sa chef de service et s'active pour ses malades mais aussi pour ne pas entendre les fils d'araigne es qui chantent ...

Ecrite en 1968 et crée en 1969, cette pièce d'Armand Gatti re sonne incroyablement face à l'actualité et les problématiques du Service public, face à la pression grandissante du management agressif et de l'indifférence générale.

Gatti est mort l'année dernière à 93 ans. Alors que nous célébrons les cinquante ans de 1968, il est désolant de constater que si les conditions de vie de Louise se sont améliore es, celles de son travail se sont nettement détériorées...

Dans une vie d'actrice, il y a des rôles avec lesquels on a rendez-vous.

Louise, je l'ai rencontre e une première fois en 1995 quand un camarade m'a tendu le texte en me disant : "monte-le, c'est un rôle pour toi ! ". Je l'ai joue dans la mise en scène de Betty Berr de 1996 à 1998, de l'Hôpital militaire de Bordeaux, en passant par le Théâtre National de Chaillot et beaucoup de maisons de retraites. Je la retrouve en 2005 et 2008 dirige e par Ivan Heidsieck. Dix ans plus tard, l'envie de la revisiter est intacte. Cette fois, j'ai demande à la comédienne Sophie Troise de m'accompagner pour porter un nouveau regard sur ce texte qui rend hommage aux femmes œuvrant dans l'ombre.

Juliette Mailhé.

"La journée d'une infirmière est ne e de discussions avec des infirmières en grève. La pièce met en scène un conflit, une confrontation entre un -ici- la réalité d'une journée décrite par l'infirmière et un -là-bas- fait de rêves et de souvenirs.

Ecrite en Mai 68, elle n'évoque pourtant pas les lendemains qui chantent de la révolution. Le terrain immédiat où elle opère, c'est la conscience de chacun. L'objectif n'est pas de renvoyer les infirmières re elles à quelque combat de classe (même si ces rapports ne sont pas absents) mais à une chose bien plus décisive : le combat contre le temps.

C'est une invitation à prendre en main son destin qui prouve magistralement que le the âtre d'intervention ne se fait en aucun cas chez Gatti au prix d'un abandon de l'exigence poe tique. "(Extrait de The âtre contemporain.net)

la parole errante

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/63981
Source : https://openagenda.com/la-parole-errante-dema…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir