Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 27 juin 2018 à 19h

2 parties : 1 2

Rassemblement de soutien suite à la répression à Bure

Rassemblement à Paris et partout en France

Depuis mercredi 20 juin, une nouvelle vague de répression sans précédent touche le mouvement de lutte contre le projet Cigéo. Au moins 11 perquisitions, 8 personnes placées en GAV et des convocations pour audition à la pelle. Les personnes arrêtées ont en commun d'être fortement investies dans la lutte contre le projet Cigéo et ne sont pas ciblées au hasard : avocat de la lutte, membres d'associations historiques, habitants locaux et personnes qui se sont implantées localement.

Un appel à rassemblements partout en France est lancé pour le mercredi 27 juin à partir de 19h.

Si vous prévoyez un rassemblement dans votre ville merci de nous le faire savoir via cette adresse : mobiliexsations@sortexirdunucleairexe.fr afin de le faire figurer sur cette page.

Appel à mobilisation

Depuis mercredi 20 juin, une nouvelle vague de répression sans précédent touche le mouvement de lutte contre le projet Cigéo. Au moins 11 perquisitions, 8 personnes placées en GAV et des convocations pour audition à la pelle. Les personnes arrêtées ont en commun d'être fortement investies dans la lutte contre le projet Cigéo et ne sont pas ciblées au hasard : avocat de la lutte, membres d'associations historiques, habitants locaux et personnes qui se sont implantées localement.

Les chefs d'accusation qui pèsent sur nos ami.e.s et compagnon.e.s de lutte sont insensés, amalgamant pêle-mêle : association de malfaiteur, violence en réunion, accusation d'avoir "dirigé le black block" au G20 de Hambourg... Ce à quoi rime ce délire, nous le savons trop bien : en réponse aux critiques fondées formulées à l'encontre de Cigéo, à la montée d'une exaspération légitime contre ce projet imposé, les promoteurs du projet n'ont d'autre recours que de saisir n'importe quel prétexte et instrumentaliser des faits isolés pour criminaliser les opposant.e.s. Nous voyons ici se monter sous nos yeux une nouvelle "affaire Tarnac", dont l'objectif est de détourner l'attention des risques réels du projet Cigéo, de construire de toute pièce des suspects et d'affaiblir la lutte ... Surtout, en frappant des personnes fortement impliquées, l'état criminalise celles et ceux qui s'organisent et tente de semer la peur et la division dans les milieux militants.

En réponse à cette construction politique et policière délirante, nous réaffirmons notre unité et notre solidarité. N'en déplaise aux promoteurs de Cigéo, notre mouvement ne se laissera pas écraser ainsi et nos associations ne plieront pas par peur d'être les prochaines sur la liste.

Nous, associations en lutte contre le projet Cigéo, appelons à des rassemblements partout en France le mercredi 27 juin à partir de 19h - plus d'informations prochainement.

Lire le communiqué inter-associatif :

http://www.sortirdunucleaire.org/Nous-ne-lais…

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/63273
Source : http://www.sortirdunucleaire.org/Soutien-Bure…
Source : message reçu le 25 juin 15h


Avec Bure, nous sommes toutes et tous des malfaiteurs !

Pétition

Les opposant·e·s au projet d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure ont récemment fait l'objet d'une vague de perquisitions et d'arrestations sans précédent (1). Dans le cadre d'une enquête ouverte l'an dernier, une commission rogatoire permet désormais de procéder à des perquisitions, auditions, interpellations de toute personne ayant été en relation, même ponctuelle, avec les opposant·e·s au projet. La tentative pour isoler et transformer ainsi une lutte collective en « association de malfaiteurs » (2) dit bien la volonté de l'État de réduire au silence la résistance contre un projet industriel qu'il cherche à imposer par tous les moyens possibles, alors même que subsistent un grand nombre de risques et d'incertitudes. Pour cela, un juge d'instruction n'a pas hésité la semaine dernière à perquisitionner et mettre en garde à vue un des avocats qui défend les opposant·e·s (3). Bien que celui-ci ait été relâché - pour l'instant sans charges -, on peut s'inquiéter du procédé qui consiste à priver des militant·e·s de leur défense au moment même où plusieurs d'entre eux·elles faisaient l'objet d'une garde à vue.

Nous, intellectuel·le·s, auteur·e·s, chercheur·e·s, artistes, éditeur·rice·s, journalistes, avocat·e·s, scientifiques, élu·e·s, ami·e·s, n'acceptons pas ces méthodes. Nous exigeons l'abandon des poursuites contre les opposant·e·s et la fin des opérations d'intimidation. Nous appelons à organiser et/ou rejoindre les rassemblements du mercredi 27 juin à 19h appelés par les associations de lutte partout en France et ailleurs (4).

Pour faire corps ensemble face à la répression de l'État, une large solidarité est plus que jamais nécessaire. Si les chouettes et les hiboux de Bure devaient constituer une association de malfaiteurs, nous en ferions partie.

Contact : buretrexibune@riseupex.net

Pour signer cette tribune : https://www.change.org/p/mouvement-de-lutte-d…

Source : https://www.change.org/p/mouvement-de-lutte-d…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir