thème : international
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 13 juin 2018 à 10h

3 parties : 1 2 3

Rendez-vous annulé

Bonjour, en raison de problèmes techniques et politiques, nous sommes amenéEs à annuler la conférence de presse à 10 h et à 18 h le rassemblement festif et militant.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/62951
Source : message reçu le 12 juin 11h


1 2 3

La flotille de la liberté n'accostera pas à Paris !

Contrairement à ce qui était prévu, les bateaux La Mairead et la Falestine, qui devaient accoster au port de l'Arsenal et y être fêtés ce mercredi 13 juin, ne pourront pas le faire, selon Anne Hidalgo la maire de Paris.

Sous prétexte de problèmes techniques, d'écluses en réparation, cet appontement à Paris serait reporté...

Partis de Suède et de Norvège, pour tenter de briser le blocus de Gaza, la flottille se nomme Al Awda ce qui signifie le « le retour », et son équipage est composé de 7 nationalités différentes.
Après une escale à La Rochelle, il était attendu au Port de l'Arsenal à la Bastille où il devait donner une conférence de presse et rencontrer le public et des élus.

Cette flottille a pour but de briser le blocus qui étrangle la bande de Gaza, et de permettre aux pêcheurs locaux, sur qui la marine israélienne ouvre régulièrement le feu, de se réapproprier leurs eaux afin de pouvoir à nouveau vivre de leur métier.

CAPJPO-EuroPalestine

Source : http://europalestine.com/spip.php?article1439…


1 2 3

Une nouvelle Flottille de la Liberté pour Gaza

En France en juin 2018

Quatre bateaux de la Flottille de la Liberté venus d'Europe du Nord vont tenter à nouveau de briser le blocus de Gaza, par mer et voies fluviales.

Le 12 juin deux bateaux accosteront à Paris où ils seront reçus au port de l'Arsenal. A cette occasion, vous êtes chaleureusement conviés à une conférence de presse le mercredi 13 juin à 10h devant le port de l'Arsenal.

Rencontres avec le public et des éluEs ainsi que des concerts suivront avant le départ des bateaux pour Lyon le 14 juin.

Vous trouverez ci-dessous tous les détails concernant la Flottille et le contexte à Gaza.

1 er juin 2018

Depuis plus de 10 ans, le territoire de Gaza est une prison à ciel ouvert. Le blocus mis en place par Israël et appuyé par l'Egypte depuis 2013 coupe les voies maritimes, aériennes et terrestres de ce territoire. Les 2 millions de Palestiniens qui vivent à Gaza sont enfermés dans des conditions de vie extrêmement difficiles. Presque la moitié des Gazaouis est en insécurité alimentaire et 80% sont dépendants de l'aide humanitaire. 70 % au moins d'entre eux sont des réfugiés.

Dans le but de briser ce blocus illégal et de rendre visibles l'injustice et la violence coloniales que subissent les Gazaouis, plusieurs Flottilles de la Liberté ont initié depuis 2008 des actions de solidarité à destination de Gaza.

2018 marque les 70 ans de la Nakba, l'expulsion et la dépossession des Palestiniens, et souligne l'importance de leur demande constamment réitérée d'abolir le blocus de Gaza et d'appliquer enfin le droit international qui garantit le droit au retour des réfugiés.

Aussi, cette année, quatre bateaux de la Flottille de la Liberté venus d'Europe du Nord vont tenter à nouveau de briser le blocus, par mer et voies fluviales. Regroupés à Amsterdam, ils vont se séparer: deux prendront la mer et deux les fleuves et canaux, pour se retrouver en Méditerranée à la mi-juillet.

L'un des bateaux, le Al-Awda, au nom symbolique, le Retour, fera escale en France, à la Rochelle, du 7 au 11 juin. Amarré au quai des chalutiers, il sera accueilli par les militant-e-s de la solidarité et la population rochelaise avant de reprendre la mer vers le Nord de l'Espagne où il retrouvera le Freedom qui aura fait escale dans le sud de l'Angleterre.

Arrivée à Paris des bateaux Mairead et Falestine

Le 12 juin la Mairead (en référence à Mairead Corrigan, prix Nobel de la Paix 1976 et membre du Bateau des Femmes en 2016) et la Falestine accosteront à Paris où ils seront reçus au port de l'Arsenal.

Conférence de presse, rencontres avec le public et des éluEs et aussi musique suivront le 13 juin avant le départ pour Lyon le 14. Ensuite, ce sera la côte méditerranéenne, Marseille, Martigues, puis le départ vers Gaza. Grâce au soutien d'organisations de la société civile, à l'initiative de plusieurs pays, les embarcations sont maintenant en route.

Cette Flottille de la Liberté 2018 répond à un impératif de solidarité et de justice. Elle porte toujours le message d'espoir que Gaza, la Palestine, n'est pas seule. Elle navigue pour le droit des Palestiniens à un avenir juste. Elle est soutenue en France par le Collectif national pour une Paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens et la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine.

Objectif : la levée du blocus de Gaza

Abolition du blocus sévissant sur Gaza. Cette flottille pour la justice en Palestine revêt un caractère solidaire, politique et non humanitaire. Le but est d'abolir le blocus qui étrangle la bande de Gaza, pas de le rendre simplement plus humain. D'autre part, la mission espère, au-delà du fait de rejoindre Gaza, ouvrir la voie à d'autres et surtout permettre aux pêcheurs locaux de se réapproprier leurs eaux afin de pouvoir à nouveau vivre de leur métier.

Contre les attaques récurrentes envers les pêcheurs. Cette action est exercée en solidarité avec les pêcheurs de Gaza sur qui la marine israélienne ouvre régulièrement le feu.

Au cours des trois premiers mois de 2017, 52 pêcheurs ont été pris pour cible lors de leur activité selon le Centre palestinien des Droits de l'Homme (PCHR). Les bateaux et la pêche sont confisqués, les pêcheurs arrêtés.

Voir : Six miles out, a day in the life of Gaza Fishermen

Dénonciation des violations du droit international. Selon le droit international, un Etat côtier peut bénéficier de zone de pêche jusqu'à 200 miles nautiques de la rive. Cela signifie que cet espace est réservé exclusivement à l'Etat bénéficiaire. Concernant Gaza, les accords d'Oslo de 1993 ont prévu une zone de pêche de 20 miles.
Pourtant, Israël a imposé une restriction à Gaza en lui accordant un peu moins de 6 miles de zone de pêche et 3 miles en saison de pêche.

La persévérance des Flottilles de la Liberté

Une initiative renouvelée depuis 10 ans. Malgré les risques encourus, les flottilles continuent de défier les forces d'occupation israéliennes. La première, Free Gaza, s'est constituée en 2008 et a réussi à atteindre Gaza.

Elle a été suivie en 2010 d'une seconde initiative, autour du navire turc, le Mavi Marmara, victime d'un acte de piraterie criminel. Les commandos israéliens aéroportés ont abattu 10 civils à bord du bateau avant de l'arraisonner et d'enlever les militants solidaires survivants. L'objectif israélien était clair: dissuader toute nouvelle flottille.

Pourtant en 2011, une énorme campagne internationale a permis de former la Flottille II avec la participation française active d'Un bateau pour Gaza qui a témoigné d'une très forte mobilisation de l'opinion française. Le Dignité a été attaqué en eaux internationales par les commandos de la marine de guerre israélienne, arraisonné et volé tandis que l'équipage a été enlevé, détenu en Israël puis expulsé.

L'Estelle prit le relais en 2012, suivie de la Marianne en 2015, puis de la Zaytouna, un bateau de femmes, en 2016. Toutes ces embarcations, civiles, ont été interceptées par les forces armées israéliennes. En 2014, la Coalition internationale de la Flottille de la Liberté a tenté de biser le blocus à partir de Gaza. Le navire a brûlé dans le port, touché de plein fouet par un missile israélien pendant l'attaque de 2014 contre Gaza.

Les flottilles cibles d'abordages en eaux internationales. Toutes les flottilles sans exception ont été visées par l'armée israélienne lors de leur voyage vers Gaza et les bateaux ont tous été attaqués dans les eaux internationales. Pourtant, les flottilles se sont accordées sur une politique stricte de non-violence. Cela contrevient donc au droit humanitaire qui préconise le principe de proportionnalité (article 51 du Protocole additionnel I aux Conventions de Genève). L'objectif de la Coalition est de mettre en évidence que le droit international est gravement bafoué par la mise en place du blocus de Gaza et les attaques récurrentes contre la population civile. Son exigence est que la justice pour les Palestiniens devienne une réalité, en application du droit international. La solidarité des peuples accompagne ainsi les revendications légitimes des Palestiniens.

Pour plus d'information sur la flottille de la Liberté:
Website: jfp.freedomflotilla.org
Twitter:@gazaFFotilla
www.facebook.com/FreedomFlotillaCoalition/
www.instagram.com/gazafreedomflotilla
CONTACT MEDIAS: David Heap +1 519 859 3579
CONTACT EN FRANCE: Claude Léostic 06 72 51 64 90

https://plateforme-palestine.org/

Source : http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2018/…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir