Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 8 juin 2018 à 13h

2 parties : 1 2

Rassemblement

Non à la répression anti-syndicale à la RATP

Alexis Louvet, militant CGT RATP du Centre-Bus RATP de Pleyel, et élu CGT au CDEP Bus de la RATP, vient de recevoir un courrier en recommandé avec accusé de réception lui apprenant qu'il comparaitrait devant le conseil de discipline de la RATP le 8 Juin 2018.

Cette instance peut lui infliger une sanction comprise entre 10 jours de mise à pied et la révocation !

Le motif évoqué par la direction pour justifier cette convocation ? Alexis aurait tenu des propos insultants envers la direction du Centre-Bus dans lequel il travaille et milite depuis bientôt dix ans. L'élément sur lequel s'appuie la direction pour formuler cette accusation ? Un message privé diffusé sur un groupe « Whatsapp » transmis à la direction par un collègue d'Alexis.

Outre le caractère déloyal de cette « preuve », et l'illégalité d'une telle procédure, il s'agit en réalité d'une affaire montée de toutes pièces afin de sanctionner Alexis pour ses activités syndicales. Depuis son entrée à la RATP en 2007, jamais Alexis n'a été sanctionné, rappelé à l'ordre, ni même convoqué pour faute de sécurité, qualité de service insuffisante ou même un relationnel dégradé avec sa hiérarchie.

Jamais non plus, il n'a fermé les yeux, ne s'est tu, ou a refusé d'assumer ses responsabilités de militant syndical ou de représentant du personnel.

Au fond, cette convocation est une forme de répression syndicale grossièrement déguisée.

Nous dénonçons cette répression déguisée, apportons notre soutien à Alexis, et demandons au directeur du département Bus de la RATP d'annuler la procédure disciplinaire engagée à son encontre.

Les premiers signataires de la motion de soutien:

  • CGT RATP Bus,
  • Union Locale CGT de Saint-Denis,
  • Syndicat des cheminots CGT de Saint-Denis,
  • Syndicat CGT du personnel de Plaine Commune,
  • Syndicat CGT du personnel des chambre de commerce de Paris et d'Ile de France,
  • SUD Santé-Sociaux 93,
  • CGT préfecture de police,
  • Syndicat SUD pôle-emploi Ile-de-France,
  • Simon Duteil, secrétaire national de Solidaires,
  • SUD-Rail Paris-Est,
  • SUD activités postales 92,
  • CGT éduc'action de Versailles,
  • Section CGT RATP de la ligne 6,
  • Les élus CGT du CDEP MTS de la RATP,
  • CGT groupe Randstad France,
  • Syndicat Solidaires groupe RATP,
  • Section SUD Culture de la bibliothèque nationale de France,
  • Union locale Solidaires de Paris 5°/13° et d'Ivry,
  • Union locale Solidaires de Saint-Denis,
  • Syndicat Solidaires Action des Salarié-e-s du Secteur Associatif,
  • Union syndicale Solidaires Paris,
  • Syndicat SUD Collectivités Territoriales 93
  • Syndicat Sud OPH Montreuillois,

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/62765
Source : message reçu le 4 juin 20h
Source : message reçu sur Prep.Coord.Nat le 31 mai 11h
Source : https://www.facebook.com/events/1733637201774…


Rassemblement- RATP

Non à la criminalisation de l'action syndicale !

Solidaires

Soutien à Alexis, Militant Syndical CGT et Machiniste-Receveur sur le Centre Bus de Pleyel.

Toutes et tous ensemble, aux côtés d'Alexis.

Le 8 juin prochain, notre camarade Alexis sera déféré devant le Conseil de discipline de la RATP et risquera une sanction pouvant aller jusqu'à la révocation. Alexis, militant CGT et Machiniste-Receveur au Centre Bus de Pleyel depuis plus de dix ans, a toujours assumé ses responsabilités d'élu du personnel et de militant syndical.

Néanmoins, il n'a jamais été convoqué ou sanctionné pour aucun fait depuis son entrée à la RATP. Pourquoi l'est-il aujourd'hui ? Un collègue d'Alexis, dont la nature « anonyme » est savamment préservée par la direction, aurait fourni à la celle-ci un message privé « Whatsapp » dans lequel Alexis tiendrait, au milieu d'un contenu syndical, des propos injurieux envers sa direction.

Au-delà du caractère illégal quant à la rétention et l'utilisation par la direction de données privées à des fins disciplinaires, c'est évidemment l'activité syndicale et militante déterminée d'Alexis qui est visée dans ce dossier, monté de toute pièce par la direction du Centre Bus de Pleyel. Une direction trop bien connue de nombreux agents de la RATP, de Métro, de MRF ou de Bus, pour ses pratiques illégales et ses méthodes de management honteuses !

De fait, Solidaires RATP exige immédiatement l'annulation de la convocation d'Alexis devant le conseil de discipline, et demande au directeur du département Bus de la RATP de faire cesser ces pratiques managériales déloyales sur le Centre de Pleyel.

A travers cette répression anti-syndicale, c'est toutes celles et tous ceux qui osent défendre leurs droits, lutter contre les régressions sociales, sans compromissions, qui sont visés, dans un contexte social « brûlant ». Pour Solidaires RATP, cette tentative de criminaliser l'action syndicale, en toute illégalité, doit entraîner une réponse collective d'ampleur au sein de la RATP et au-delà.Ils tentent de nous diviser mais ne font au contraire que nous souder.

Solidaires RATP appelle tous les agents de la RATP, comme les militantEs de tous les secteurs, les cheminotEs, les étudiantEs et toutes celles et tous ceux qui veulent défendre une certaine idée du syndicalisme de lutte, à venir soutenir notre camarade

Alexis le 8 juin prochain, dès 13h, sous les fenêtres du conseil de discipline de la RATP, 19 place Lachanbeaudie Paris 12 ème .

Montrons à la direction de la détermination dans notre soutien à Alexis. Leurs pratiques prouvent qu'ils nous craignent, donnons leur raison, toutes et tous ensemble !

Source : https://solidaires.org/Non-a-la-criminalisati…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir