thème : éducation
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 20 février 2018 à 16h

Débat sur la réforme des universités et de l'éducation

Les personnels mobilisés de l'Université Paris 1

Chers collègues,

Comme vous le savez, la loi ORE est maintenant connue dans sa forme définitive, même s'il reste de nombreuses incertitudes quant à ses modalités d'application.

D'autres projets ont aussi été dévoilés ou se profilent : réforme du baccalauréat et du lycée, réforme de la licence, concours de recrutement des enseignants… Ces différents projets marquent une véritable rupture dans le système d'éducation et nous pensons utile d'en débattre collectivement avant l'interruption des vacances. Malgré la fatigue que crée chez nous tous la réforme permanente d'une université sous-dotée, il nous semble important et urgent d'échanger sur les conséquences des projets en cours et de rendre plus visible le mécontentement des personnels.

Concernant plus particulièrement la mise en place de Parcoursup, l'adoption de la loi a créé une situation nouvelle :

  • un amendement proposé par les Républicains soumet désormais les capacités d'accueil de chaque formation aux perspectives d'insertion professionnelle des étudiants
  • la FAGE, dans un communiqué du 15 Février, a annoncé qu'elle retirait son soutien à la loi, estimant que la ligne rouge avait été franchie avec cet amendement.

Pa ailleurs, alors que les modalités de fonctionnement des commissions d'examen des dossiers vont devoir être approuvées par les instances universitaires (conseils d'UFR et CFVU), une capacité d'action très importante nous est offerte.

Enfin, n'oublions pas que plusieurs universités sont mobilisées et qu'il n'est pas trop tard pour étendre encore le mouvement.

Pour en débattre, nous vous invitons à une réunion de tous les personnels mardi 20 février de 16h à 18h en salle D632 en Sorbonne.

Les personnels mobilisés de l'Université Paris 1

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/60210
Source : message reçu sur Prep.Coord.Nat le 19 février 12h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir