Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

lundi 15 janvier 2018 à 8h30

2 parties : 1 2

Les Ford en justice pour avoir défendu leur emploi !

Rassemblement lundi 15 janvier 2018 à 8H30
Palais de justice 10 Boulevard du Palais 75001 Paris

Lundi 15 janvier 2018, trois camarades de la CGT Ford Bordeaux sont convoqués au Tribunal Correctionnel à Paris. Parmi eux, l'ex candidat à la présidentielle Philippe Poutou dont la tirade "nous, on n'a pas d'immunité ouvrière !" aura marqué les débats du premier tour et ces convocations démontrent à quel point il était dans le vrai.

Ils sont poursuivis suite à une action syndicale pour la sauvegarde des emplois Ford de l'usine de Blanquefort (Bordeaux). Poursuivis pour avoir participé à la décoration du stand Ford en 2012 et 2014 au salon de l'Auto.

C'est le bassin d'emploi girondin qui était menacé, et qui l'est encore. Oui, lutter pour son emploi est une lutte légitime, pas question d'accepter la criminalisation de l'action !

Ces convocations judiciaires arrivent, alors que la CGT Ford essaie de relancer la mobilisation, car une nouvelle fois l'emploi est sérieusement menacé sur l'usine de Ford Blanquefort y compris les emplois induits que nous n'oublions pas.

Il est hors de question de céder à cette pression, nous soutenons nos camarades et toutes les personnes réprimées !

La répression syndicale-ouvrière se développe : les Goodyear, les PSA, les militants de l'inspection du travail, Air France…, la liste est longue. Soyons solidaire et faisons bloc face à cette répression !

C'est pourquoi, nous appelons à un rassemblement lundi en soutien à nos camarades !

Rassemblement lundi 15 janvier 2018 à 8H30
Palais de justice
10 Boulevard du Palais
75001 Paris

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/59297
Source : https://www.facebook.com/cgtparis/photos/a.34…


Rassemblement

Relaxe pour Philippe Poutou et ses camarades syndicalistes de Ford !

Lundi 15 janvier, Philippe Poutou et deux militants de la CGT de Ford Blanquefort sont convoqués devant la cour d'appel à la 28ème chambre du Tribunal correctionnel de Paris.

Cette convocation résulte du pourvoi en appel effectué par ces militants suite aux condamnations prononcées en juin dernier pour «  dégradations en réunion  ». Ces condamnations consistent en des amendes avec inscription au casier judiciaire.

Les poursuites avaient été engagées à la demande de Ford à la suite de manifestations dans le Mondial de l'automobile en 2012 et 2014, lors desquelles le stand du constructeur automobile avait été envahi avec projection de confettis et collage d'autocollants. La direction a pourtant été dans l'impossibilité de démontrer réellement des dégradations, ni d'indiquer des coupables.

Mais pour la justice, la présomption de culpabilité est de mise pour celles et ceux qui s'opposent aux reculs sociaux. Au moment où cette même justice vient de prononcer un non-lieu pour le gendarme responsable de la mort de Rémi Fraisse, nous devons mettre un coup d'arrêt aux poursuites et condamnations des militantEs qui résistent au gouvernement et au patronat.

De PSA à La Poste en passant par Ford et bien d'autres, cette politique répressive accompagne licenciements et suppressions de postes. Ces deux offensives réactionnaires doivent être combattues de front, dans l'unité la plus large.

Un rassemblement est organisé le lundi 15 janvier à partir de 8h30, devant le Palais de justice de Paris, 10 boulevard du Palais, Paris 1er.

https://npa2009.org/sites/default/files/fordok.jpg

Crédit Photo: Photothèque Rouge/JMB

Source : https://tendanceclaire.org/breve.php?id=26613
Source : https://npa2009.org/communique/relaxe-pour-ph…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir