Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 6 octobre 2017 à 13h30

Verdict du procès de Sadok, soutien aux migrants

Sadok connaîtra le sort que lui réserve la justice ce vendredi 6 octobre à 13h30, à la Cour d'appel de Paris, Pôle 2 Chambre 7.

Le procès en appel a fait suite à son interpellation et à sa condamnation en comparution immédiate à 6 mois d'emprisonnement, alors qu'il participait à un rassemblement de soutien aux réfugié.e.s et aux migrant.e.s.

Soyons nombreu.ses.x au palais de justice pour le soutenir !
Non au délit de solidarité !
Non à la condamnation de notre humanité !

Sadok est un soutien indéfectible au migrant.e.s. Depuis plus d'un an, il arpente les camps qui se forment et se reforment à La Chapelle, Stalingrad, Saint Denis au gré des rafles et "opérations de démantèlement". Il accompagne malades, enfants et femmes enceintes à l'hôpital. Si Sadok connait les prénoms, les problèmes et les espoirs d'un grand nombre de migrant.e.s à la rue, toutes et tous connaissent son sourire et sa générosité. Un jour, après une énième rafle policière, Sadok a eu l'audace de montrer aux migrant.e.s chassé.e.s la benne dans laquelle leurs tentes, couvertures et matelas avaient été enfouis. Rien que de très habituel. Lors de chaque rafle, les équipes de la mairie de Paris, vêtues de blanc, jettent les modestes équipements à coups de pelleteuse. Et après chaque nettoyage, Sadok s'assure que ses ami.e.s sachent où récupérer leurs affaires. Mais alors que Sadok pointait la benne du doigt, un CRS lui a adressé des insultes. Blessé, Sadok s'est approché en demandant des explications. Le CRS l'a alors giflé avec ses gants. Et c'était parti pour une autre plainte pour "outrage" et "violence contre personne dépositaire de l'autorité publique". Jugé en comparution immédiate, Sadok a écopé d'une très lourde peine : 6 mois de prison ferme, et un an d'interdiction de séjour dans le 19eme arrondissement. C'est inadmissible. Sadok a fait appel de cette décision.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/57305
Source : message reçu sur Resistons rezo le 3 octobre 23h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir