thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 17 mai 2008 à 14h

2 parties : 1 2

Ne pas perdre sa vie à la gagner !

14 h 00 : Projection

15 h 00 : Remettre en cause le travail et son organisation,
débat avec Daniel Richter (ancien militant CFDT-Renault), Monique Piton (ancienne du Comité d'action de Lip), Alain Desjardin (Larzac), Béatriz Graf (Longo Maî) et Jean Lajonchère ( prêtre-ouvrier, ancien militant syndical chez Michelin-Clermont-Ferrand)

19 h 00 : Buffet

Espace librairie

organisé par les Amis de Tribune socialiste

Source : http://www.mai-68.org/pages/Le_Mai_des_prolet...


Ne pas perdre sa vie à la gagner !

Les samedis TREMA (Thèmes de réflexion écologie, mouvements, autogestion)
Initiative soutenue par l'Association des Amis de Tribune Socialiste (journal de l'ex. PSU)
et le Comité d'Etablissement de la Caisse d'Epargne de Paris Ile-de-France

Centre Culturel "La Clef", 21 rue de la Clef Paris (5ème) Métro : Censier –Daubenton
Samedi 17 mai 2008

Ne pas perdre sa vie à la gagner !

Quelles grandes idées ont été agitées en Mai 68 ? et qu’en reste-t-il ?
Grève générale .. Remise en cause du travail .. Autogestion.. Révolution
culturelle et sociale…

14 h 00 : Projection d’un film [en cours de sélection]

15 h 00 : Débat, animé par Denis CLERC (mensuel Alternatives Economiques, selon disponibilité), avec l’intervention et le témoignage des « acteurs », militant-e-s passé-e-s par le PSU, proches du PSU, ou ayant bâti une alternative voisine de nos combats :

Daniel RICHTER (ancien militant syndicaliste CFDT Renault et ancien du PSU),

MoniquePITON (ancienne du Comité d'action de LIP) : quelle valeur "travail" de Mai 68 à aujourd’hui? Remise en cause du travail dans sa finalité et son organisation

Alain DESJARDIN (Larzac, ancien du PSU),

Béatriz GRAF (Longo Maî) et

Jean LAJONCHERE (« le curé rouge », prêtre-ouvrier marié, ancien militant syndical Michelin Clermont-Ferrand, ancien du PSU) : expériences vécues

Etudiants en MAI 68 (à confirmer) : remise en cause du "système" par les étudiants

A partir de 19 h 00 : Buffet sur place

"Ne pas perdre sa vie à la gagner – Mai 68"
ou

"Travailler plus pour gagner plus – Mai 2008 "

si la seconde formulation, clairement destinée à contester les effets négatifs supposés de la première, a connu un tel succès à l'élection présidentielle de 2007,si elle continue à alimenter la propagande de la droite au pouvoir malgré ses échecs est-ce le signe que le monde a changé depuis que la première fleurissait sur nos murs et dans nos coeurs ?

"Ne pas perdre sa vie à la gagner "

A cette époque, c'était il y a 40 ans, un mouvement de masse remettait en cause le travail dans sa finalité et son organisation. Il traduisait le désir d'une autre vie, loin du "métro, boulot, dodo" qui constituait alors l'horizon quotidien des français (au moins des parisiens pour ce qui est du métro).

"Travailler plus pour gagner plus"

Avec ce slogan le vieil horizon semble revenir et l'ordre ancien se réinstaller .

Que reste-t-il de nos espoirs d'alors?
C'est pour essayer d'y voir plus clair, que nous vous invitons à un débat, à l'occasion du 40è anniversaire de Mai 68, qui s'articule autour des problématiques suivantes:
- Redécouvrir les mille chemins qui furent tracés à l'époque
- Comprendre comment et dans quelles conditions ils avaient pu être dessinés
- En relever les obstacles et les impasses
- Expliquer pourquoi ils se sont apparemment arrêtés
- Rechercher en quoi ils peuvent éclairer notre actualité

Source : http://jammest.blog.ca/2008/03/28/

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/5647

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir