Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 7 juin 2017 à 18h

2 parties : 1 2

Stop au broiement de la population du nord

par le régime marocain

Communiqué de l'ATMF

Depuis l'assassinat de Mohsen Fikri, marchand de poisson à Al Hoceima, broyé par une benne, après la confiscation de sa marchandise, la population du Rif n'a cessé ses manifestations contre l'hogra et l'injustice dont elle est victime de la part des autorités marocaines.

La jeunesse du nord, ses citoyens, ses pauvres, ses chômeurs, ses étudiants, ses femmes, ses paysans, ses pêcheurs, ses travailleurs……, toute cette population, face au mépris et au refus de ses droits les plus élémentaires, crie haut et fort, aujourd'hui, son refus de se laisser broyer à son tour.

Le makhzen, comme à l'accoutumé, n'avait d'autres réponses aux revendications juste et légitimes de la population de la région du nord, que sa répression, sa délégitimation en l'accusant de séparatisme, d'ennemi et d'être à la solde de puissances étrangères.

La militarisation en marche ces jours ci de toute la région, son bouclage militaire, policier et baltagis n'ont pas réussi à casser ce mouvement massif de revendication pour ses droits économiques et sociaux, pour une citoyenneté effective et digne.

La détermination de la population d'Al Hoceima et de toutes les villes du nord, la solidarité exprimée par toutes les forces progressistes dans les différentes régions au Maroc ou ici en Europe, ne peuvent que conduire à la victoire et à l'anéantissement de ces politiques makhzeniennes visant depuis toujours à l'asservissement par la répression des forces libres des populations du nord.

La population de la ville d'Al Hoceima, privée de tout, est aujourd'hui debout face aux discours nauséabonds du pouvoir marocain, face aux actes répressifs de ses forces de l'ordre et de ses baltagis.

Le réseau ATMF soutient et exprime aujourd'hui sa solidarité avec la population du nord.

Les militantes et les militants de l'ATMF saluent le combat courageux des populations du nord pour la dignité et contre l'Hogra.

  • L'ATMF salue cette continuité de la résistance rifaine contre le Makhzen et sa répression.
  • L'ATMF condamne le bouclage militaire et policier de la population du nord, notamment celui de la ville d'El Hoceima.
  • L'ATMF condamne la répression dont sont victimes les rifain e s.
  • L'ATMF appelle ses associations membres dans différentes villes à manifester leur soutien à la population du Nord.
  • L'ATMF appelle ses militant.e.s à participer au rassemblement appelé par nos camarades de la Coordination des Organisations Marocaines de France pour la Dignité, contre l'Impunité et la Hogra, le mercredi 7 juin à 18H devant l'ambassade du Maroc à Paris.

Le Bureau National de l'ATMF. Paris, le 22 mai 2017

L' ATMF est une Fédération de 21 Associations :

ATMF Aix en Provence ; ATMF Argenteuil ; Association des Mineurs Marocains du Nord ; ATMF Bassin Houiller Lorrain ; ATMF Bagneux ; ATMF Dijon ; ATMF Gennevilliers ; ATMF Le Mans ; ATMF Montpellier ; ATMF Nancy ; ATMF Nantes ; ATMF Rennes ; ATMF Reims ; ATMF Saint Denis ; ATMF Strasbourg ; ATMF Sens ; Calima ; Compagnie Espace Temps ; El Ghorba ; Euro-Maghreb Sans Frontières ; Moussem Barbès.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/55508
Source : message reçu le 25 mai 13h


Solidarité avec le mouvement social pacifique du Rif

(Nord du Maroc)

Rassemblement mercredi 7 juin 2017 à partir de 18h30
Devant l'ambassade du Maroc à Paris

Depuis le vendredi 26 mai 2017, une vague de répression, accompagnée par des arrestations massives, s'est abattue sur la ville d'Al-Hoceima en particulier, et s'est étendue à d'autres parties du Rif. Ces derniers jours, l'élan de solidarité et de contestation touche toutes les régions du Maroc, où des manifestations pacifiques sont dispersées avec violence.

Ce mouvement populaire est né suite au décès de Mouhcine Fikri ( mort broyé, le 28 Octobre 2016) qui tentait de sauver sa marchandise jetée arbitrairement par la police dans un camion poubelle.

Cette attitude est symptomatique et à l'opposé des grands discours sur le développement, la bonne gouvernance, la démocratisation, l'égalité, la lutte contre les corruptions ; bref contre l'avènement d'un Etat de droit.

Pour rappel, la région du Rif a été complètement délaissée pendant des décennies par le Makhzen et l'Etat central. Elle a été exclue, de tous les projets de développement que le Maroc a connu depuis plus d'un demi-siècle et ce, à l'instar des régions du Maroc dit inutile par opposition à un Maroc supposé utile.

Bien que cette politique ait sensiblement changé depuis quelques années, il n'en reste pas moins que la région du Rif est en manque de tout : infrastructures routières, hôpitaux, écoles supérieures, emplois (taux de chômage des plus élevé du Maroc). Le Haut-Commissariat au Plan (2012) relève que 63% de la population d'Al Hoceima n'exerce aucune activité économique, que dans la région 52% de la population est analphabète, ce qui fait que l'écart avec d'autres régions s'est cruellement creusé. A cela s'ajoute comme dans l'ensemble du pays une corruption endémique.

Devant cette situation, le mouvement qui secoue la région depuis la mort de Fikri a toujours été pacifique et les protestataires réclament essentiellement des mesures socio-économiques pour désenclaver leur région et permettre à sa population de vivre dans la dignité.

Face à ces revendications légitimes, l'approche de l'état marocain a été dans un premier temps conciliante afin de calmer l'ardeur des revendications notamment par l'annonce fort médiatisée d'une série de projets de développement pour la ville d'Al-Hoceima.

Par ailleurs l'état, et comme à son habitude, n'a pas manqué de lancer une campagne médiatique de dénigrement du mouvement et ses leaders. D'ailleurs, le principale responsable Nacer Zefzafi vient d'être arrêté ce lundi 30 mai ainsi que plusieurs autres militants de ce mouvement. Ils sont accusés «d'atteinte à la sécurité intérieure », «d'incitation à commettre des délits et des crimes», « d'humiliation de fonctionnaires publics» et «d'hostilité envers les symboles». Dans un second temps ce sont les manifestations de soutien au mouvement qui sont réprimées.

Nous associations et organisations de la société civile maghrébine en Europe, tout en exprimant notre totale solidarité et notre soutien au mouvement social dans la région du Rif, exigeons :

  • La libération sans conditions de toutes les personnes arrêtées dernièrement et l'abandon de toutes les charges à leur encontre ;
  • Cesser la chasse aux militants du Hirak et la répression des manifestations ;
  • Mettre en place un réel projet de développement socio-économique capable de sortir la région de son isolement, de créer de l'emploi, de scolariser la jeunesse dans des conditions décentes, de promouvoir la spécificité linguistique et culturelle et de désenclaver la région sur le plan sanitaire et social.
  • Accéder à toutes les revendications légitimes de ce mouvement.

Enfin, nous condamnons :

  • L'utilisation de la religion et les mosquées comme outil politique à l'encontre des mouvements sociaux. En effet, Lors de son prêche, l'imam de la ville d'Al-Hoceima a reproché aux manifestants d'encourager la fitna [la discorde], une accusation très grave.
  • Les tentatives de décrédibilisation du mouvement associatif démocratique.
  • La désinformation systématique des médias officiels.

Nous appelons l'ensemble des forces démocratiques à manifester leur solidarité et soutien au mouvement social du Rif aussi bien au Maghreb, en Europe qu'à travers le monde le mercredi 7 juin 2017 sous les différentes formes d'expression pacifiques appropriées à chaque pays.

Premiers signataires :

  • Association des Marocains en France - AMF
  • Association des Travailleurs Maghrébins en France - ATMF
  • Association Na'oura - Belgique
  • La plateforme Euro-Marocaine - MDDC
  • Réseau Marocain Transnational Migration & Développement Emcemo- Hollande
  • Immigration Développement Démocratie - IDD - France
  • Association Démocratique des Tunisiens en France - ADTF
  • AIDDA
  • Collectif 3C - Citoyenneté et Culture
  • Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l'Homme en Tunisie - CRLDHT
  • Fédération des Tunisiens Citoyens des deux Rives - FTCR
  • RESEAU Euro6Maghrébin Citoyenneté et Culture - REMCC
  • Agir Pour la Démocratie en Algérie - ACDA
  • Association des Prisonniers et Disparus Sahraouis - AFAPREDESA
  • Comité pour le Respect des Libertés au Sahara Occidental - CORELSO
  • Avec le soutien de :
  • ATTAC
  • Cedétim
  • Droits Devant
  • Initiatives pour un Autre Monde - IPAM
  • Solidaires - SUD
  • Sortir du Colonialisme
  • SOS Migrant - ASBL - Belgique
  • No Vox International
  • Ensemble
  • Europe Ecologie Les Verts - EELV
  • Nouveau Parti Anti Capitaliste - NPA
  • Parti Communiste Français - PCF

Source : message reçu le 3 juin 07h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir