Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 10 mai 2017 à 14h

2 parties : 1 2

Des délégations de plusieurs lycées

se rassemblent devant la préfecture le 10 mai à 14h

A l'approche de la fin de l'année scolaire (et de la législature),la situation des lycéens sans-papiers s'aggrave dans leVal-de-Marne.

Parmi les dossiers de demande de régularisation déposés avec le soutien du RESF94, certains ont bien débouché sur un titre de séjour d'un an « vie privée et familiale », d'autres sur un titre « étudiant », dont le renouvellement sera toutefois impossible à la fin des études ou en cas de changement d'orientation. Mais ce qui inquiète et indigne le plus les lycées concernés, c'est que des élèves, pourtant soutenus et encouragés par les communautés scolaires, reçoivent une autorisation

provisoire « pour finir l'année scolaire »,voire une « obligation à quitter le territoire »(OQTF), parfois même avec une interdiction de retour de deux ans.

Ainsi,Victor-Hugo Dos Santos Pereira, élève en terminale

littéraire au lycée Léon Blum de Créteil, a demandé sa régularisation et un titre de séjour à la Préfecture. Celle-ci ne lui a octroyé qu'une autorisation provisoire « pour finir l'année scolaire ». Cela signifie qu'il a le droit de passer son baccalauréat mais qu'après, il sera sans-papiers et devra quitter la France. C'est inacceptable ! Enseignants,

personnels, parents et élèves du lycée Léon Blum, - qui le connaissent depuis son arrivée-, réclament la régularisation de sa situation administrative avec un vrai titre de séjour, afinde lui permettre de poursuivre ses études au milieu de ses camarades et dans l'enseignement supérieur, et de réussir son projet et sa vie en France.

Et que dire de Laye (lycée Chérioux de Vitry), de Nadir (lycée Champlain de Chènevières) et ceux des autres lycées qui ont reçu une OQTF ? Ces élèves vont venir grossir les rangs d'une main d'œuvre qualifiée mais surexploitée et sous payée, alors que plusieurs ont des attaches familiales en France. C'est pour ces jeunes et d'autres, que des délégations se rassembleront :

le 10 mai devant la préfecture de Créteil à partir de 14h.

Nous ne laisserons pas expulser les élèves sans-papiers !

Nous nous mobilisons aussi pour les parents d'élèves, contre les OQTF frappant Betty Kabena et Fifi Lunda, qui menacent la scolarité de leurs enfants. Ceux-ci, élèves à l'école Monge de Créteil et à l'école cité jardins d'Orly, ont confiance dans l'école. Va-t-on laisser anéantir ce qu'ils construisent aux côtés de leurs mères ?

Pour tout contact : Pablo Krasnopolsky (RESF94) 06 33 53 62 21

Anaïs Jolly (du lycée Léon Blum) 06 60 59 99 60

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/55040
Source : http://www.educationsansfrontieres.org/spip.p…


Victor-Hugo est sans papiers...!

Chers tous,

Vous savez bien que j'utilise rarement les mails groupés pour transmettre des informations mais cette fois-ci je vous demande juste quelques minutes de votre temps pour vous parler d'un de mes élèves.

Il s'appelle Victor-Hugo (oui oui vraiment!), il est né un 15 janvier (comme Molière) il y a 20 ans au Brésil et il y a 3 ans 1/2 il a décidé de venir vivre en France pour pousuivre son rêve qui est... et bien oui évidemment... devenir comédien!

Il a appris le français en quelques mois, a rejoint l'atelier théâtre de mon lycée, s'est impliqué dans les associations lycéennes et a, en résumé, conquis un peu tout le monde avec sa bonne humeur et son enthousiasme permanent.

Bref aujourd'hui il est en terminale L option histoire de arts et à quelques semaines de son examen il vient d'apprendre de la préfecture qu'il a jusqu'au mois d'août et ensuite il devra rentrer "chez lui", mot qui ne veut plus rien dire puisqu'il a construit sa vie ici.

Alors voilà, en fonction de vos envies je vous propose quatre façons de le soutenir, toutes les combinaisons sont possibles (1, 1+2, 1+2+3, 1+2+3+4...!)

1) cliquez sur le lien ci-dessous pour signer la pétition en ligne

2) faites suivre ce lien

3) venez nous rejoindre devant la préfecture de Créteil le mercredi 10 mai à 14h pour voir nos élèves de l'atelier théâtre proposer un petit happening pacifique et citoyen pour soutenir leur camarade

4) si vous connaissez des personnes publiques pouvant soutenir Victor en plus du maire de Créteil (comédiens, hommes ou femmes politiques...) n'hésitez pas à me contacter

Source : message reçu sur la liste RESF-75 le 2 mai 10h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir