thème : éducation
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 6 mai 2008 à 17h30

3 parties : 1 2 3

Assemblée générale Ile-de-France

prochaine AG mardi 6 mai à la Bourse du Travail de République

Cette assemblée générale aura lieu après la manifestation lycéenne.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/5475
Source : communiqués de la précédente AG Idf ci-dessous


1 2 3

Compte-rendu de l'AG Ile-de-France

Réunie le mardi 15 avril 2008 à la Bourse du Travail

L'AG des établissements a réuni 116 établissements en présence des syndicats CGT, CNT et SUD Education.

Pour l'ensemble des présents, la journée de grève et de manifestation a été une réussite puisque le nombre de manifestants est aussi important que lors de la précédente manif, le jeudi 10 avril (40 000 personnes) ; c'est le signe que la mobilisation des lycéens, enseignants et parents se confirme et dure malgré les discours méprisants et mensongers du ministre X. Darcos.

Synthèse des interventions lors de l'AG :

Le primaire entre dans la mobilisation de manière assez importante puisque les professeurs du premier degré étaient près de 50 % en grève.

L'AG parisienne des enseignants du premier degré a évoqué un taux de mobilisation plus élevé dans l'est parisien que dans l'ouest, a rappelé que des actions s'étaient déjà déroulées comme le rassemblement dans le 18ème arrondissement le 23 mars ou sont prévues (demande de RDV auprès des maires). L'AG parisienne du premier degré appelle avec l'intersyndicale à la grève dès la rentrée des vacances de printemps.

L'IUFM de Livry-Gargan (93) a déjà réuni deux AG d'une soixantaine de personnes chacune rassemblant professeurs stagiaires et formateurs qui ont formé un cortège d'une soixantaine de personnes à la manif. L'intervenant a évoqué leur refus des nouveaux programmes, des stages pendant les vacances et leur volonté d'être ensemble dans la mobilisation avec le 2nd degré.

L'AG des instit' du 93 a rappelé que la carte scolaire était catastrophique, en effet pour 2 100 nouveaux élèves, il n'y a que 21 nouveaux profs prévus pour la rentrée 2008 (1 pour 100) ! Le collègue de SUD a évoqué le problème du non remplacement des collègues absents auquel l'inspecteur d'académie a répondu avec mépris qu'il pensait lancer une campagne de vaccination contre la grippe !

Plusieurs interventions ont également rappelé l'importance de se mobiliser contre le vaste plan social annoncé pour les CAE-EVS : de nombreux contrats vont en effet prendre fin le 30 juin 2008.

Les différentes interventions ont révélé un état des mobilisations assez diversifié tant dans le temps que dans le mode d'action. En effet certains établissements n'ont rejoint le mouvement que récemment alors que d'autres comme aux Ulysses sont mobilisés depuis le 14 février.

Certains établissements ont un fort taux de grévistes, c'est le cas à Romain Rolland à Ivry sur Seine où le taux de grévistes était de 70% jeudi et de 66% mardi, ou encore de Louise Michel à Clichy-sous-Bois avec 90% des enseignants en grève. Dans d'autres établissements les collègues s'essoufflent et le pourcentage de grévistes est en baisse.

Les interventions de plusieurs lycéens ont montré que les blocages étaient toujours un mode d'action utilisé pour mobiliser sur les lycées (à Sarcelle où deux lycées sont bloqués, au lycée Malraux à Montereau…), ajoutant que leur mobilisation entrainait le plus souvent celle de leurs professeurs comme à Maurice Genevoix dans les Haute-Seine où les professeurs ont occupé leur lycée faisant venir Le Parisien et l'AFP.

Les actions se poursuivent comme à Mozart (Blanc-Mesnil) où les lycéens ont écrit NON avec leurs corps devant l'opéra Bastille avant de rejoindre la manifestation où encore à Saint-Denis où les lycéens sont entrés dans la 6ème semaine de mobilisation et ont prévu un rassemblement mercredi 16 avril à18h devant la mairie de Saint-Denis pour interpeller N. Sarkozy qui vient faire sa visite annuelle aux jeunes-filles de la légion d'honneur !

Les actions au niveau des villes ou des bassins se poursuivent et s'installent dans la durée pour la construction locale de la mobilisation : AG à la maison des Métallo le mercredi 16 avril à 14h30 à Paris (la précédente AG avait notamment permis l'organisation du rassemblement samedi à Belleville), AG et rassemblement de ville à Vigneux où une AG inter degré aura lieu le 6 mai, ou encore l'AG du 92 nord qui évoque, grâce à l'effet d'entrainement des premier bahuts mobilisés, l'entrée dans la lutte d'Asnières…

Des interventions ont mis en avant la nécessité de replacer notre lutte dans le cadre de la fonction publique en évoquant le projet de mobilité des fonctionnaires, le livre blanc de la fonction publique…

Compte-rendu de la délégation (par un délégué CNT) :

Reçue par la sous-directrice de la DEGESCO et le chef de cabinet de l'égalité des chances, a obtenu en guise de réponse

  • sur les suppressions de postes un rappel concernant le vote du budget : cela ne peut être modifié !
  • Sur le rapport Pochard : aucune réaction.
  • Sur le bac pro 3 ans : c'est une aubaine pour le jeunes !
  • Sur les CAE : ceux qui l'ont signé savaient que ce n'était pas un CDI !

Il a été rappelé que les ZEP avaient déjà davantage de moyens que les autres et il a également été question d'accompagnement pour changer de métier !

Plusieurs problèmes ou difficultés ont été évoqués durant l'AG :

Tout d'abord, les congés arrivant comment maintenir la mobilisation pendant les vacances ? Evidemment, la mobilisation dans les autres académies est primordiale, déjà l'académie de Rennes a prévu une journée de grève le 29 avril.

La présence à la manifestation du 1er mai.

A Saint-Denis, l'idée d'une « grillade party », dimanche 20 avril pour toute l'Ile-de-France a été proposée.

Les perspectives pour la rentrée sont lancées : l'AG a voté la grève pour le 15 mai, une journée nationale est annoncée au niveau de toutes les organisations syndicales.

Nombreuses sont les AG de ville qui ont pris rendez-vous dès la rentrée avec une volonté d'élargir au premier degré.

Enfin, l'échéance du bac approche, notamment dans les lycées professionnels avec les premiers examens du contrôle continu et les parents d'élèves de certains établissements montrent quelques signes d'inquiétude. Une des réponses envisagée pourrait être une évaluation positive.

Votes et appels de l'AG des établissements IDF :

- ajout des revendications du premier degré dans la plateforme de l'AG-idf

- soutien à Rodolphe Juge qui passe au tribunal à 9 h jeudi 17 avril (métro Cité)

- prochaine AG mardi 6 mai à la Bourse du Travail de République

- poursuivre la mobilisation et grève nationale le 15 mai

document au format PDF:

Source : message reçu sur la liste AG IdF le 16 avr 12:56
Source : http://cgteducaction75.free.fr/spip.php?artic...


1 2 3

Dans toutes les régions,

UN MÊME DROIT A L'EDUCATION, UNE MÊME MOBILISATION

L'assemblée générale Ile de France des établissements et des écoles en lutte (qui a réuni ce 15 avril, suite à une nouvelle manifestation réussie (40 000 personnes), 113 établissements et écoles, en présence des syndicats CGT, CNT, SNES, SUD Education) lance un appel à l'ensemble des établissements et écoles du pays, aux AG de villes, de bassins et départementales :

La mobilisation ne cesse de s'amplifier :

Au niveau des acteurs : les lycéens, les parents et les personnels sont au coude à coude dans cette lutte ; à présent des étudiants et même des collégiens s'y mettent. L'ensemble des secteurs de l'Education nationale est touché : lycées professionnels, généraux, collèges et maintenant le premier degré. Les élus comme les médias commencent à relayer notre mouvement… Au niveau géographique : la mobilisation progresse en Ile-de-France, par le nombre d'établissements, d'écoles et de villes concernés, comme le confirme chaque manifestation parisienne, et elle s'étend en province. Si Darcos mise sur les vacances pour nous décourager, il en sera pour ses frais. A nous de transformer les congés décalés en avantage.

Le 19 avril, nos vacances commencent, pendant lesquelles nous assurerons la permanence de l'AG IdF par des initiatives en direction de l'opinion. Cela aura plus de sens si les établissements de la zone B puis de la zone A rentrent dans la lutte dés leurs reprises respectives. Nous vous passons le relais, cette « flamme » qui ne devra pas s'éteindre, tant que nous n'aurons pas fait remballer ses projets au gouvernement.

Nous proposons donc :

  • d'être aux côtés des lycéens lorsqu'ils manifestent, jeudi 17 avril (République 14 h) …
  • d'amplifier les initiatives unitaires pour lutter contre la répression : l'AG appelle à participer au Rassemblement au tribunal de Paris (métro cité) le 17 avril, à 9 h en soutien à Rodolphe Juge et elle met en place (avec les associations de défense des droits de l'homme) un dispositif de vigilance contre les arrestations : contact d'urgence, réseau d'avocats…
  • de réunir des AG à tous les niveaux pour décider la reprise ou l'amorce des grèves, des blocages, des occupations… dès le 21 avril pour la zone B, le 28 pour la zone A et le 5 mai pour l'Ile-de-France et Bordeaux. C'est la mobilisation de chacun, de chaque AG, de chaque région, tous ensemble, qui va nous permettre de gagner sur les revendications, comme l'ont montré les Lycées H. Wallon à Aubervilliers et Voltaire à Paris ou les collèges J.Vilar à La Courneuve et Marie Curie aux Lilas.
  • de tenir une deuxième rencontre nationale des établissements en lutte le 3 mai, à 18 h, au 8 impasse Crozatier 75012 Paris, pour faire le point sur l'extension de la mobilisation, à la veille de la reprise en Ile-de-France et pour coordonner notre lutte à l'échelle nationale.
  • de demander à l'ensemble des syndicats lycéens et enseignants d'appeler dans l'unité le 15 mai à la grève nationale et à reconduire cette grève, à la FCPE d'appeler à l'école déserte, aux fédérations de fonctionnaires d'appeler aussi au 15, pour le retrait du projet de loi sur la mobilité des fonctionnaires, avec manifestation nationale à Paris, pour faire céder le gouvernement sur :
  • Refus, dans tous les secteurs, des suppressions de postes et des heures supplémentaires : et donc des sureffectifs, des suppressions de classes et de filières, d'options, de dispositifs d'aide (soutien, RASED…) ; maintien de tous les BEP et retrait de bacs pro en 3 ans. Création de tous les postes nécessaires (profs, vie scolaire, orientation, médicaux, sociaux, TOS, remplacement, renforcement des moyens des RASED…)
  • Refus de la casse de l'école publique et des statuts des personnels : refus de la réforme Darcos du 1er degré, des nouveaux programmes, du soutien scolaire imposé, des stages de vacances… ; abandon du rapport Pochard, de l'augmentation et de l'annualisation du temps de service, du « travailler plus pour gagner plus », augmentation des salaires pour tous ; retrait des projets de loi cassant la fonction publique (suppression de la garantie d'emploi pour les fonctionnaires) ; titularisation des précaires. Maintien et amélioration de la carte scolaire et des moyens en ZEP

Prochaine AG IdF, ouverte à tous, le mardi 6 mai, à 17 h 30

Bourse du Travail de Paris, 3 rue du Château d'Eau

Contact : ag.idfex@ml.free.fr

document au format PDF:

Source : message reçu - liste AG IdF le 16 avr 17:36