thème : répression
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 4 juillet 2017 à 19h

2 parties : 1 2

Prochaine réunion du Groupe Multiprofessionnel des Prisons

« Les arts en prison »

Invitation à la prochaine séance

Mardi 4 juillet 2017 - de 19h00 à 22h00
48, bd Jourdan 75014 Paris
ENS, salle R2-02

Première partie à partir de 19h00 : pique-nique de fin d'année. On apporte son manger et son boire qui seront mutualisés.

Deuxième partie : Les arts en prison.

Avec :
Mme Caroline DELEPINE, animatrice d'un atelier de peinture au CD de Melun ;
M. Alain MOREAU, vice-président de "Talents cachés" ; M. Bruno LAVOLE, président de l'association "Art et prison France" ; Mme Valery MEYNADIER, animatrice d'ateliers d'écritures en détention.

On associe rarement les mots, "arts", "beauté" à l"idée de prison, si ce n'est pour des gravures anciennes recherchées des amateurs.

Or, si nos établissements pénitentiaires sont en général bien laids, dedans encore plus que dehors, il s'y crée aussi de la beauté, grâce à quelques ateliers d'art où des détenus peuvent découvrir des chefs d'oeuvre de l'humanité, et, mieux encore, peuvent en faire naître sous leurs propres doigts, tels ceux que les expositions de l'association "Talents cachés" font voir depuis 22 ans, afin que peintures, sculptures, dessins, souvent de haute qualité, puissent être connus et admirés du public extérieur.

Contrairement à la lecture, dont nous avons vu au cours de la dernière séance du GMP que son accès est un droit général pour toutes les personnes détenues (même s'il est loin d'être aussi respecté qu'il le devrait), les ateliers d'initiation aux arts sont des activités qui n'existent que de façon ponctuelle, proposées à l'administration pénitentiaire par des initiatives dispersées, soumises à de nombreuses difficultés non seulement d'autorisation, d'organisation, mais dues aussi aux récentes restrictions budgétaires qui s'ajoutent à toutes les entraves à surmonter au jour le jour. Combien de détenus peuvent en profiter ? De fait, bien peu au total.

Or cette présence des arts en prison souvent mise en avant, quasi homéopathique au regard du nombre des détenus, n'aurait-elle pas une sorte de fonction "alibi" ? Et pourtant, pour ceux qui s'y investissent et pour lui-même, chaque fois qu'un seul individu jusqu'ici parvient, dans la prison, pendant cette vie de prison, à découvrir la beauté et les messages d'humanité que portent les arts, c'est un petit miracle qui s'accomplit, infiniment précieux, qu'il faut tout faire pour permettre, développer, pérenniser, même dans la laideur carcérale.

Comment s'y rendre ?

Métro Porte d'Orléans
(prendre sortie Boulevard Jourdan et aller vers la gauche) ou RER B, sortie Cité universitaire
(à la sortie, vers la droite 5 minutes).

Horaires

Les séances du GMP auront lieu cette année à 19h00 : soyez à l'heure, nous commencerons sans tarder pour éviter de finir la séance trop tardivement ! De la même manière, les débats finiront à 22h00 précisément, mais les discussions pourront se poursuivre à l'extérieur si vous le souhaitez.

Nous contacter

Si vous souhaitez nous poser une question sur cette séance ou sur tout autre sujet, une seule adresse dorénavant :
groupeexmultiprofessexionnelprisonex@gmail.com

Et surtout, n'oubliez pas de faire un tour sur le site du GMP : https://gmprison.wordpress.com/

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/54657
Source : liste de diffusion infozone, reçu le 1 juillet 14h


Réunion du Groupe Multiprofessionnel des Prisons - GMP

Créé en 1974, le GMP se veut comme un lieu d'échanges et de réflexions entre professionnel-le-s et militant-e-s du monde carcéral.

Ancien-ne-s détenu-e-s, médecins, psychologues, professeur-e-s, travailleur-se-s sociaux, policier-e-s, avocat-e-s, magistrat-e-s, étudiant-e-s, bénévoles ou simples curieux-ses trouvent ici l'occasion d'évoquer et de confronter leurs expériences sensibles ou abstraites, immédiates ou distantes, actuelles ou anciennes, de la prison.

Rassemblé tous les premiers mardis du mois, le collectif se propose de mettre en commun les pratiques et visions de chacun-e sur l'institution pénitentiaire. Le projet du GMP réside dans la mise en lien des intervenenant-e-s, dans l'élaboration d'un savoir partagé et dans l'entretien d'une dynamique critique vis à vis de l'institution.

Les réunions du collectif sont ouvertes à tou-te-s, sans conditions. Aucun pré-requis militant ou professionnel n'est nécessaire, chacun des membres a un regard à faire valoir. La qualité de membre s'obtient par la seule présence.
Collectif libre et gratuit.

Chaque séance du GMP porte la focale sur un sujet particulier.

Pour connaître le thème du mois, rendez-vous sur le site du collectif :
https://gmprison.wordpress.com/

Source: confirmation reçue le 26 juin 15h
Source : message reçu le 14 janvier 16h