Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

lundi 6 juin 2016 à 19h

2 parties : 1 2

Assemblée générale

Le torpillage de l'accord « intermittents » a commencé

Réagissons !

Cgt Spectacle

Lors de la séance de négociation interprofessionnelle le 30 mai au Medef, un véritable tir de barrage a eu lieu de la part des signataires de la lettre de cadrage du 24 mars dernier.

Le patronat emmené par le Medef et plus violemment encore la Cfdt au nom de la Cftc et de la Cgc ont mis en doute l'avis du Comité d'experts sur le chiffrage. Ils s'appuient sur l'avis de l'Unedic qui s'est pourtant discrédité au sein du Comité d'experts avec des chiffrages fantaisistes, inventant des soi-disant « effets des comportements » des artistes et des techniciens intermittents du spectacle, et des impossibilités juridiques pour des dispositions ... existant déjà, telles que la prise en compte des congés maternité ou des heures d'enseignements !

De son côté, Matignon assure que l'accord va entrer en vigueur le plus tôt possible mais reste flou sur les compensations financières de l'Etat pour aller aux 185 millions de la lettre de cadrage du 24 mars … Nous ne voulons pas d'intervention massive de l'Etat dans le financement d'un accord relevant de la solidarité interprofessionnelle.

Nous l'avions dit le 28 avril : la signature de l'accord n'est qu'une étape, il va falloir se battre pour le mettre en application, et c'est maintenant !

Le préavis de grève illimité court toujours contre la loi « Travail », contre le travail gratuit et pour la prise en compte de nos revendications sur l'assurance chômage des artistes et des techniciens intermittents du spectacle.

Nous appelons à soutenir les professions en lutte, à amplifier les mobilisations et la grève d'ici le 14 juin, contre la loi « Travail » et le 16 juin lors de l'ultime séance de négociation de la convention assurance chômage au Medef.

Pour l'Ile de France, une assemblée générale avec des propositions d'actions aura lieu lundi 6 juin à 19H (lieu en cours de négociation).

Tous les moyens d'actions doivent être discutés sur les plateaux et lieux de travail afin de réussir ces deux journées de mobilisation.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/48250
Source : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article15060...
Source : http://paris-luttes.info/ag-des-intermittents...
Source : liste de diffusion CIP-IDF, reçu le 3 juin 14h


Accord intermittents : ni Etat, ni patrons, ni compromission !

CNT

L'accord du 28 avril sur les annexes 8 et 10 de l'assurance chômage, signé par les représentants des employeurs du spectacle (Fesac) comme par l'ensemble des syndicats de salariés de la branche, est refusé par le Medef, la CFDT, la CGC et la CFTC. Et l'Etat pointe son nez, pour soi-disant aider l'application, mais avec pour risque de sortir les intermittents du régime général... La lutte ne fait que commencer !

Commençons par un petit récapitulatif de la lutte menée il y a quelques semaines et l'accord qui en est sorti au niveau de la branche : http://www.cnt-f.org/sipm/Negociations-Unedic-occupation-du-theatre-de-l-Odeon-en.html

L'accord signé est disponible ici : http://www.syndeac.org/wp-content/uploads/2016/05/2016-04-28_ACCORD_INDEMN_CHOM_SPECTACLE_signe.pdf

Le 30 mai, à l'occasion de la négociation Unedic globale, le Medef, la CFDT, la CGC et la CFTC (contre leurs fédérations de branche spectacle...) ont refusé d'avaliser le texte au niveau interprofessionnel.

Provocation supplémentaire, le Medef jouait son rôle de seigneur en balayant les propositions des travailleurs et en revenant à sa lettre de cadrage, que nous avions déjà présentée là : http://www.cnt-f.org/sipm/Negociations-Unedic-la-loi-travail-ne-suffit-pas-au.html

Enfin, l'Etat, soucieux de préserver les festivals de l'été et d'éviter toute forme de convergence des luttes entre négociations assurance chômage, lutte contre la loi travail et grève des cheminots, propose de mettre la main à la poche pour rassurer le patronat et ses alliés « syndicalistes » (http://www.gouvernement.fr/partage/7221-regime-d-assurance-chomage-des-intermittents).

Or, nous ne voulons pas que l'Etat donne de l'argent car ce serait ouvrir la voie à la création d'une caisse autonome pour les intermittents, et donc les sortir progressivement du régime général interprofessionnel d'assurance chômage.

Nous exigeons donc que l'accord soit repris en l'état, sans ingérence de l'Etat, du Medef ou de ses accompagnateurs.

Et en attendant, un préavis de grève illimitée court toujours... : http://www.fnsac-cgt.com/article.php?IDart=1246&IDssrub=214#.V02wqbmjIt0.twitter

La prochaine, et ultime à l'heure actuelle, séance de négociation de la convention assurance chômage a été repoussée au 16 juin.

Des assemblées générales sont prévues dans plusieurs villes par les CIP locales pour suivre la situation, et le 6 juin à 19h à Paris.

Venez nombreux-ses, la lutte ne fait que commencer !

Rappels

Quelques comptes Twitter pour suivre la mobilisation :

  • @CIPIDF
  • @cgt_spectacle
  • @SFA_CGT
  • @IntermittentsV2
  • @interluttants
  • @CIP_LR
  • @cipgironde
  • @CipBretagne
  • @CICP_72
  • @CipLimousin
  • @CipPicardie
  • @resistancescaen
  • @CieJolieMome
  • @syndicat_CNT
  • @TPMIntermittent
  • @BinetSophie

Et aussi quelques pages Facebook/sites internet :

Un article du journal Regards sur la situation : http://www.regards.fr/web/article/contre-les-partenaires-sociaux-les-intermittents-determines-a-sauver-leur

Source : http://www.cnt-f.org/sipm/Accord-intermittent...

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir