Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 4 mai 2016 à 18h

Rassemblement pour la libération de Mumia Abu-Jamal

prisonnier aux États Unis

à proximité de l'Ambassade des Etats-Unis, Place de la concorde Angle rue de Rivoli - Jardin des Tuileries

Comme chaque premier mercredi du mois, nous donnons rendez-vous aux franciliens pour exiger la libération de Mumia Abu-Jamal et les traitements médicaux dont il a absolument besoin.

Rappelons que Mumia a déjà passé 34 ans en prison dont 30 dans l'enfer du couloir de la mort. Il a toujours clamé son innocence sans jamais pouvoir la défendre face à un système judiciaire raciste et inéquitable. Le 24 avril dernier Mumia a eu 62 ans. Son état de santé reste préoccupant. La mobilisation internationale doit donc se poursuivre pour qu'il puisse au plus vite obtenir un traitement afin d'éradiquer l'hépatite C dont il est atteint, ce que lui ont refusé l'administration pénitentiaire et la justice de Pennsylvanie depuis le début de l'année 2015. Aujourd'hui, c'est la justice fédérale qui a été saisie par son équipe de défense. Les audiences (voir nos infos sur www.mumiabujamal.com) qui ont eu lieu en décembre 2015 ont été particulièrement éloquentes sur les pratiques dont use l'administration pénitentiaire pour attenter à sa vie, avec notamment la falsification de documents médicaux pour minorer la gravité de la maladie, pour fausser le diagnostic et pour limiter - voire empêcher - l'accès aux soins et traitements indispensables.

La vie de Mumia est désormais entre les mains de la Cour fédérale, mais dépend aussi et surtout de notre mobilisation. C'est l'objectif de notre rassemblement ce mercredi 4 mai auquel participeront deux jeunes soutiens américains de Mumia : Marylin Zuniga, enseignante licenciée parce que ses élèves ont écrit à Mumia pour lui souhaiter une meilleure santé et Nyle Fort, militant du mouvement « Black Lives Matter » contre les violences policières racistes.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/47274
Source : message reçu le 3 mai 13h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir