thème : répression
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

lundi 25 janvier 2016 à 17h

Appel des 317

Rencontre pour créer un film, une émission de radio,...

Alors que des "marches mondiales pour le climat" ont rassemblés des millions de personnes partout dans le monde, à Paris, là ou a lieu la COP 21 celle ci est interdite. Le 29 novembre 2015 lors du rassemblement sur la place de la république c'est 317 personnes qui ont été gardés à vus. En jouant sur l'émotion suscité par les attentats, le gouvernement se permet de ne plus respecter les libertés des français (et des autres) qui manifestent (ou pas d'ailleurs).
Doit on rester muet.tes ?
Si la solidarité est notre plus belle arme, la création est celle qui peut nous libérer.

Manifestation du 29 novembre 2015 : 317 gardés à vue

317 gardés à vue c'est énorme pour une seule manifestation (qui aurait du être enorme).
317 gardés à vue c'est un signe que l'état d'urgence nous prive d'avantage de nos libertés pour notre soi-disant sainte sécurité.
317 gardés à vue c'est peut être toi ou tes potes, c'est peut être des gens qui venaient là pour la première fois, c'est surement des gens pris au hasard dans l'espoir qu'ils ne reviennent plus.
317 gardés à vue c'est 317 histoires différentes sur les violences policières et la répression.

L'appel aux 317

Sous le choc certains ne voudront plus jamais remettre un pied en manif, et d'autres se disent que la police mérite bien les insultes qu'on lui distribue. Mais après, que faire de cette injustice ? Que faire de la peur ?

Après quelques rencontres et discussions (mais aussi après la dispersion et les fêtes), l'envie de créer, de gueuler bien haut ce que personne ne veut entendre, de toucher des gens qui ne se posent pas trop de questions sur cet état d'urgence pousse en moi et chez d'autres.

Réaliser un court film, faire une émission de radio, organiser des lectures à partir des témoignages des 317 gardés à vue est un moyen de rendre visible les exactions de la police et l'absurdité de l'état d'urgence.

Si vous avez du matos, des compétences, un moyen de diffusion, une envie solidaire, un besoin de créer pour transformer, la rage entre les dents, je vous propose qu'on se rencontre à nouveau pour organiser ça.

Le lundi 25 janvier de 17h à 20h au CICP

Si tu as vécus une garde à vue pendant la Cop 21 tu peux toujours envoyer ton témoignage chez les317ex@riseup.net

Pour les questions juridiques, certains des 317 sont prêt à faire des démarches en masse contre le fichage : les317exjuridique@riexseup.net

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/44593
Source : message reçu le 22 janvier 17h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir