thème : sans-papiers
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

lundi 26 novembre 2007 à 19h30

2 parties : 1 2

Assemblée du 9ème Collectif des sans-papiers

Lundi 26 novembre à 19h30
Au Centre international des cultures populaires
Grande salle

Les sans-papiers mènent une lutte aux niveaux juridique et politique pour acquérir leurs droits et contre les conditions inhumaines imposées par les politiques actuelles en matière d'immigration. Cette lutte est menée de façon autonome, puisque les revendications sont portées par les sans-papiers eux-mêmes.
Ils ont créé des réseaux de solidarité avec d'autres luttes, à travers des questions transversales, comme le travail, l'éducation, la santé, le logement, contre la précarité, etc.
Ils présentent le fonctionnement du collectif, et invitent à un échange.

Avec la projection des films :
"Devenir Migrant - Auto-organisation et conflit contre le régime des frontières", Résister c'est créer, La Casa de Initiativas, Malaga
"The Malta Experience - Histoire d'une île-prison aux frontières de l'Europe", Images d'Alessandra Sciurba, Montage Béatrice Barzaghi, Melting Pot Europe

Source : http://9emecollectif.net/Mobilisations
Source : message reçu


Le formatage social est ce par quoi on pourrait éliminer toute possibilité d'une pensée critique et créatrice.
Il consiste à imposer un modèle au détriment de toute inventivité et de tout potentiel de l'actuel présent.
Il consiste aussi à remplacer des capacités de réponse par des automatismes sans effet, à confondre les aspirations les plus valorisées par la société de consommation avec celles des vies vraiment vécues, et finalement à les rendre inoffensives pour l'ordre imposé.
Il consiste à faire passer pour la normalité l'augmentation continue du niveau de contrôle quotidien, l'arbitraire et la sélectivité, et jusqu'au conditionnement de l'accès aux droits les plus fondamentaux.
Il n'existe également pas de formatage social plus inacceptable que celui associé à la production de la peur instauré à l'aune du tout sécuritaire.

Mais nous constatons que nous peinons à nous conformer.
En effet, nous ne nous habituons pas à la xénophobie d'Etat, au tri des immigrés. Nous ne nous habituons pas au contrôle permanent de la plus large part de nos vies.
La "valeur travail" n'a pas su anoblir les formes d'exploitation que nous connaissons et ne nous a pas rendus plus aptes au service de tous les intérêts, ni prêts à échanger les études contre le formatage.
Le marketing n'est toujours pas la forme unique et réussie de nos relations, pas plus que le conditionnement par l'omniprésence de la police, et la passivité du plus grand nombre devant les rafles et déportations répétées ne nous paraît une forme de vie vivable.
Nous avons d'autres façons de voir et de faire, et présentement déclarons que nous refusons d'en faire de simples leitmotivs, mais plutôt proposons des actions concrètes à mettre en place avec toutes les personnes concernées.

Source : http://9emecollectif.net/Mobilisations

 

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/4234

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir