Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 3 octobre 2015 à 14h

2 parties : 1 2

Manifestation en soutien à Oscar et Gari

Les personnels du collège Gay-Lussac sont en grève reconductible pour lutter contre les sanctions dont sont menacés Oscar et Gari, enseignants du collège Gay-Lussac, qui en sont à leur 11ème jour de grève de la faim.

Une manifestation aura lieu samedi 3 octobre à 14h devant le collège Gay-Lussac.

SUD Education 92 appelle à y participer nombreux.ses et revendique l'abandon de toute sanction envers nos collègues.

Communiqué du 30/09/15 : 10ème jour de grève de la faim pour Oscar et Gari !

Oscar Roman et Gari Pham, professeurs au collège Gay Lussac de Colombes (92) sont toujours en grève de la faim pour revendiquer l'arrêt de toute procédure disciplinaire à leur encontre. Rappelons qu'ils doivent passer en commission disciplinaire début octobre pour faits de grève.

Une réunion publique regroupant professeurs, parents d'élèves et élus, devait se tenir hier 29/09 à 18h au collège Gay Lussac, ce que le principal du collège avait accepté. Mais le DASEN en personne M. Wuillamier a envoyé un courrier au Principal le sommant d'annuler la réunion pour « raisons de sécurité » !

Le collectif de soutien Gay Lussac a donc décidé de se réunir dans la rue devant le collège hier en fin d'après-midi. Environ 150 personnes étaient présentes : anciens élèves, parents d'élèves, enseignants. Plusieurs anciens élèves de M. Roman et/ou de M. Pham - aujourd'hui majeurs - ont pris la parole pour témoigner de leur professionnalisme et de leur engagement auprès des élèves et ont dit leur effarement face aux accusations sans fondement dont ils sont l'objet.

Les parents d'élèves ont également témoigné de leur soutien aux deux grévistes en assurant comprendre que l'enjeu - derrière les cas de M. Roman et de M. Pham - est bien la possibilité à l'avenir de mener des actions pour défendre un service public d'éducation de qualité.

Enfin, des représentants de plusieurs syndicats du second degré ont pris la parole tour à tour pour dénoncer ces procédures disciplinaires et réclamer leur abandon : SNALC, SUD, SNES, CGT.

Le collectif s'est donné rendez-vous samedi à 14h devant le collège pour le départ d'une manifestation dans Colombes.

Collectif Gay Lussac 92, soutenu par les sections syndicales SNES et SUD du collège Gay Lussac

Jeudi 01/10/15 : Reprise du mouvement de grève

contre la répression sur le collège Gay-Lussac !

Après quelques jours de grève, nous avions repris le travail la semaine dernière afin de montrer notre volonté d'apaisement et d'engager un dialogue constructif avec notre hiérarchie.

Après avoir été reçu par M. le Directeur Académique mercredi dernier, sans avancées significatives, nous lui avions témoigner de notre volonté d'entrer en contact direct avec les services du rectorat ou du ministère pour sortir de ce blocage par le haut.

Une semaine après, force est de constater que rien n'a bougé. Nous avons pourtant mis tout en oeuvre pour entrer en contact avec nos supérieurs, directement ou indirectement par l'intermédiaire de nos représentants syndicaux et des diverses prises de position des élus (M. le député Bachelay, Madame la Sénatrice Gonthier-Maurin, les élus municipaux PCF et PG de Colombes qui ont fait un communiqué etc).

Comme seule réponse à nos demandes réitérées, M. le Directeur Académique nous a retiré la salle initialement prévue pour la réunion d'information d'hier au dernier moment... Face à ce silence assourdissant, nous avons décidé de reprendre le mouvement de grève à compter de demain, jeudi 1er octobre. Dans le même temps, nos deux collègues, M. Gari Pham et M. Oscar Roman entameront leur onzième jour de grève de la faim, mettant à chaque instant leur santé un peu plus en péril.
(...)

Les enseignants mobilisés du collège Gay-Lussac

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/42044
Source : http://sudeducation92.ouvaton.org/spip.php?ar...


Manifestation

Répression à l'encontre des profs du collège Gay-Lussac

Une manifestation dans la ville de Colombes est prévue ce samedi à 14h, au départ du collège afin de rendre plus visible cette lutte et de regrouper des soutiens plus nombreux.

Source : communiqué ci-dessous


Répression des profs du collège Gay-Lussac (92) :

quand l'inspection ferme le collège, la réunion publique se tient dans la rue

Retour sur la réunion publique d'hier soir appelée par le collectif Gay-Lussac en lutte contre les procédures disciplinaires en cours à l'encontre de Gari et Oscar. Une petite centaine de personnes dont des profs, des parents et des élèves, ont pris la parole pour montrer leur soutien. Des anciens élèves qui travaillent ou sont étudiants désormais ont apporté des témoignages touchants à l'égard de Gari et Oscar, leurs anciens profs. Le Snalc, le Snes, la CGT, et des association de parents d'élèves étaient aussi présents, ainsi que des postiers du 92 venus partager leur expérience de la répression des grèves. Des prises de paroles ont montré que les collègues sont loin d'être isolés, contrairement à ce qu'essaie de faire croire la direction et certains articles dans la presse.

La réunion devait avoir lieu dans la salle polyvalente du collège. Mais la veille, l'inspection académique a pris la décision de fermer la salle afin d'empêcher la tenue de cette réunion, prétextant des problème de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate. Le proviseur a même envoyé des textos aux parents en disant que la réunion était annulée. En plus de ne plus avoir droit de faire grève sans se faire réprimer, les profs n'ont même plus le droit d'organiser une réunion dans leur propre école pour informer les parents, les élèves et la population de leur situation. Nous avons là un exemple concret du véritable but des lois sécuritaires « anti-terroristes », qui servent surtout à réprimer les luttes.

Pire encore, la nouvelle mode est de créer l'amalgame entre terroriste et gréviste. Car nos collègues du 92 sont accusés d'avoir "bousculé" des membres de la direction lors de la grève contre la restructuration de l'Education prioritaire l'année dernière, et de nuire à l'institution. Ces accusations sont évidement mensongères et fausses, sans aucune preuve, et portées uniquement par la direction. Les témoignages des parents et des élèves viennent contredire totalement l'image de « mauvais prof » que colporte la direction. Et lorsque les collègues demandent à voir les vidéos des caméras qui filment l'entrée du collège, aucune réponse ne leur est apportée, en sachant que les vidéos sont effacées au bout de 15 jours. Cette méthode patronale calomnieuse, qui vise à discréditer les grévistes, rappelle celle de la grève des postiers du 92, qui eux aussi avaient été accusés d'avoir usé de violence à l'encontre de membres de la direction.

Les conseils disciplinaires de Gari et Oscar sont prévus les 9 et 15 octobre prochains. D'ici là, la mobilisation doit monter en puissance pour créer un rapport de force qui empêche l'Education nationale de sanctionner les collègues, voire qui empêche tout simplement la tenue de ces conseils illégitimes. Une manifestation dans la ville de Colombes est prévue ce samedi à 14h, au départ du collège afin de rendre plus visible cette lutte et de regrouper des soutiens plus nombreux. Gari et Oscar poursuivent leur grève de la faim et leur campagne : ils ont plus que jamais besoin du soutien des profs, des parents, des élèves et des organisations du mouvement ouvrier.

Source : http://www.revolutionpermanente.fr/Repression...

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir